Articles avec #petits dialogues ordinaires tag

Publié le 1 Septembre 2016

  • J’peux t’dire quelque chose ? Tu n’es pas assez mûre.
  • Et toi, selon le goût de leurs papilles, tu le serais bien trop.
  • Trop ! Tu exagères. D’ailleurs, il est stupide de nous comparer. Nos couleurs ne sont pas de la même saison.
  • Si je suis plutôt acidulée, c’est pour exister, me distinguer sur leurs langues gourmandes. Ce n’est tout de même pas ma faute si je fonds trop vite !
  • Oh tu sais, j’ai le même problème, ma même sensation. Quand vient l’automne, ma maturité est du pur sucre. Comme toi, exquise, je disparais dans leurs bouches impatientes. Si nous sommes la tentation, le désir, ne sont-elles pas, hélas, notre plus beau gouffre ?

(01/09/2016)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petits dialogues ordinaires

Repost 0

Publié le 2 Avril 2016

  • Accueille-moi comme avant, souffle le vent charmeur à la maison repliée
  • Il y a quelques mois, tu as claqué si brutalement ma porte et de façon si inattendue que tout mon corps de pierre a tremblé.
  • C’est la faute aux saisons. Parfois je ne suis plus le même. Oui, elles me transforment en fou des portes et des fenêtres. Et tu le sais qu’elles ne sont pas mes seules victimes. Questionne les arbres !

S’il te plait laisse-moi entrer !

  • Je t’en prie ! Cesse tes relances ! A cause de toi, moi aussi je ne suis plus la même. Ta violence a ébranlé ma confiance de douce maison. Depuis ta crise insensée,  je reste fermée au monde.
  • Je ne suis que le vent. A aucun instant je n’ai voulu être tempête. Et puis je ne suis pas seul à te demander de rentrer à nouveau dans ton cœur, dans ta vie. Que fais-tu du soleil qui lui aussi n’y était pour rien ?                                                                                                               Allez, douce maison, ouvre-nous ta porte !
  • Ah vent et soleil ! J’ai tant besoin de vous !

(28/03/2016)

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petits dialogues ordinaires

Repost 0

Publié le 8 Mars 2016

- Femme?
A quelle heure
êtes-vous une fleur?
- Je suis un coeur.
Je n'ai pas d'heu
re.

(7/03/16)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petits dialogues ordinaires

Repost 0

Publié le 31 Août 2015

"- Dire que je me ferais faon pour trouver quelques victuailles !


- Et moi donc ! Dire que je me ferais paon pour trouver du travail !"


Petit dialogue ordinaire entre deux exclus
(le 30/08/2015)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petits dialogues ordinaires

Repost 0

Publié le 28 Mars 2015

« - Surprise ! Je te pique là où ça fait mal et m’en nourris ma mignonne. En plus, tralala, je suis libre. Ah Ah ! » Se vante l’égoïste membre des Culicidae.

- Tu piques pour surprendre, laisser ta trace, simple rougeur ou souvenir qui démange. Mais après, tu dois te sentir bien seul. Que fuis-tu moustique ? » lui répond l’insolente victime.

(27/03/2015)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petits dialogues ordinaires

Repost 0

Publié le 25 Décembre 2014

bonhommes
bonhommes

- Et toi, mon ami

que fais-tu de tes peines ?

- Je les cache par fierté

aux arbres et aux étoiles

et toi ?

- Je les vide à tire-larmes.

Puis elles se mêlent à la neige.

Ne crois-tu pas, mon ami

qu’il suffirait qu’elles fondent ?

- Oublier nos peines profondes ?

Alors non et mille fois « non » !

Le sais-tu mon ami ?

Avec nos joies, ce sont elles qui nous font.

(25/12/2014)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petits dialogues ordinaires

Repost 0

Publié le 6 Juin 2012

   

«- Aujourd’hui, c’est mon anniversaire

Déclare aux fleurs, un heureux papillon.

-          Pour toi, nous nous ferons bouquet, Suzon !

-          Ah non ! demeurez à la Terre !

 un baiser de chacune fera mon affaire ! »

 Suzâme

(30/05/12)

(petit dialogue ordinaire)

 

Quelques échos à cet étrange événement :

 

Car il veut s’enivrer le coquin papillon…

Jusqu’à la lie boire le nectar de ses amantes odorantes !

Pourquoi lui passe-t-on son polyamour ?

 

Askélia

http://askelia.over-blog.com/

 

Fin connaisseur papillon et gourmet chasseur,

nenni tu ne butineras point ma fleur,

à un autre j’ai ouvert mon cœur,

lui seul se délectera de ma liqueur.

 

JOYEUX ANNIVERSAIRE SUZON !

Claironna le bourdon.

Bernie

 

-*-*-*-*-

 

Aujourd’hui est spécial raconte le coquelicot :

Les pâquerettes un peu désordonnées, les fleurs de pissenlit et les herbes folles se dressent à cette annonce :

-          En quoi est-ce un jour spécial ? lâche Dame Eloïse la doyenne des pâquerettes.

Marceline, doyenne aussi mais des coquelicots répond :

-          C’est l’anniversaire de notre plus grande admiratrice, Suzon ! Pas une seconde, une heure ou un jour, Suzon n’oublie de coucher quelques vers sur une page blanche en notre gloire et beauté. Suzon est une rêveuse et souvent comme nous ; une fleur plantée au milieu du monde et qui pose sur lui ce regard inventif et coloré. Telle est notre admiratrice. Bon anniversaire Suzon !

Tibicine

http://tibicine.over-blog.com/

 

Suzon le papillon aime beaucoup lire vos poésies sur les pétales de toutes les couleurs.




Dans la prairie étincelante de rosée

    Les merles et les grillons en concert
    Font virevoleter les liserons ...
    Que de liens dans cette farandole parfumée ...
    Que de baisers poudrés de soleil sucré ...
    Vive la fête champêtre
    En l'honneur de Suzon
    Notre valeureux papillon !

Plume
http://demauxenmots.over-blog.com/

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petits dialogues ordinaires

Repost 0

Publié le 1 Mai 2012

prod_photo1_3925_1212757013.jpg

 

-          Eh ! montre-toi ! parle-moi un peu !

Pour unique réponse : silence de l’escargot.

-          Bon, admettons ! Et si je te dis qu’elle est belle ton écorce.

Toujours rien de la part de l’escargot. Au même d’insister :

-           Là, le lieu est tranquille, montre-moi au moins tes yeux !

escargot-559080.jpg

Enfin une réponse aussi sourde que laconique :

-          Fous-moi la paix, vermisseau !

-          Quelle injure ! Je suis limace  

Beau et belle

Mâle et femelle

Et toi que fais-tu sous ton chapeau ?

L’escargot se livre un peu :

-          Pardi! j’évite de me promener nu,

de m’exposer comme un débile…

La limace à peine vexée :

-          Mais qu’est-ce que tu es dur avec autrui !

-         Que veux-tu je me protège!

-          Tu as donc si peur de la vie !

-         Non, c’est justement parce que je l’aime.

La limace révélant son désir :

-          Alors tu prendras bien un peu d’amour.

Vois partout ces feuilles mouillées, elles seront notre lit !…

-          Mais voyons, moi aussi je suis belle, je suis beau

Tantôt femelle, tantôt mâle... oh que de maux !

A la limace de persister :

-          Mignon, mignonne, qu’importe ! que fais-tu de l’amitié ?

Alors l’escargot sort sa tête trop pensive, son corps alourdi et …    lui donne un baiser.

 

Suzâme

 

(01/05/12)

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petits dialogues ordinaires

Repost 0

Publié le 11 Avril 2012

 

-          Dites-moi tout sur les fleurs !

-          Sur leurs amours ? ironise le jardinier.

-          Non, sur leur solitude loin du soleil.

-          Sagesse de corolles, écrin du cœur peut-être…

-          Dites-moi tout sur leur dernier recours !

-          Même fanées, elles s’émerveillent.

Suzâme

(03/04/12)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petits dialogues ordinaires

Repost 0

Publié le 11 Mai 2011

« - Quand j’aime, c’est jusqu’à la mort et au-delà, alors si un jour je ne reviens pas… » délire un tourtereau amoureux.

 

« - Mais l’amour qui sème, s’amuse aussi !» réagit sa tourterelle enjouée par la saison.

 

Suzâme

(11/05/11)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petits dialogues ordinaires

Repost 0