Publié le 30 Septembre 2012




Bonjour à toutes et tous,

J'ai quelques textoésies prompts à s'envoler vers vous et j'ai choisi le plus récent. Ah! j'entends qu'il ne ressemble pas vraiment à l'été? Nous goûtons à la solitude ou nous en souffrons. Elle n'est peut-être pas seulement intérieure. Qui ne l'a pas ressenti parmi la foule. La solitude au gré des étapes de notre vie n'a pas le même visage ni  le même corps... Elle parle de silence, de chagrins, d'oubli, d'éblouissement, de méditations... Voici quelques vers écrits en marchant...


Solitude ! Calice des silences !

Fief de chair! Si tes meurtrissures

nourrissent ton existence

c'est l'arc-en-ciel qui libère

ton coeur de sa démesure

Solitude! Infini d'une prière ?


(01/08/12)


Réponse d'Arthémisia

 

 Vers la Seule, toutes les mains se tendent

Elle attrape l'Orange, la juteuse, la solaire, celle qui se couche à l'ouest après avoir fermé la porte sur un autre silence.

A deux.

©Arthémisia

http://corpsetame.over-blog.com/

 

*-*-*-*- 

Je suis consciente que beaucoup d'entre vous sont en vacances. Aussi, je vous confirme qu'il n'y a pas de date limite de transmission à vos textoésies. D'ailleurs, je vous invite à revenir sur les précédents, début avril 2012.

Toute ma reconnaissance pour ce partage de haut vol qui estompe nos distances et rapprochent nos paysages intérieurs. 


*-*-*-*-*


Ma solitude était infinie et me tenait souvent compagnie.

Elle avait les échos de mes rêves, les couleurs de mes chagrins.
Un soir, elle est partie et n'est plus revenue...

©Nina Padilha
http://www.leschaisesdenina.com/


La solitude c'est se retrouver le vage à l'âme, se sentir isolée par rapport aux autres être abandonné.
 

©Flipperine

http://les-mots-de-flipperine.eklablog.com/  

 

  Solitude un mot des maux
Solitude une table pour un
Solitude un mort-vivant
Solitude une histoire sans parole...  

©Jill-Bill
http://jill-bill.over-blog.com/

 

Solitude, haïe et adorée.

Tu te glisses à nos côtés quand on ne te désire pas.

Tu nous fuis quand on t'appelle de toutes nos forces.

Ton prénom est si doux,

Murmurez-le...

©Askélia

http://askelia.over-blog.com/

 

 

Aux aguets

 

Dans les hautes latitudes

De la solitude

Entendre

Battre mon coeur tendre

Ouïr

Ma plume gratter les souvenirs

Ecouter

La vie s'écouler

 

©Catheau 

http://ex-libris.over-blog.com/ 

 

 

La solitude prédispose au silence et c'est l'essentiel pour aller tout au fond de soi. Ensuite on est à nouveau disponible pour écouter le coeur d'autrui et s'y pencher.



Christine M.

 

 


Tu t'offres à moi,

telle une déesse, qui de ses ailes,

entoure chaque instant.

Solitude, de tes abysses

Tu m'attires vers toi.

Solitude, rivages éternels,

âme de tristesse, que veux-tu de moi ?

©Fauvette

http://olga.au-coeur-des-mots.over-blog.com/

 

 

Solitude.
Dans le creux du repli
Nourrit tout à la fois
Bonheur et turpitude.

Et  bien sûr Purcell !

 

©Nounedeb

Ecouter Purcell : http://nounedeb.over-blog.com/article-solitude-108748121.html

 

 

En facettes d'infinie lumière
l'être se reflète sur l'île première,
l'âme jamais esseulée
déploie toutes ses danses
dans son jardin peuplé
d'oiseaux en vacances.
Et tout est si immense!
Mille soleils inventés
dans cette transcendance.

©Hélène*

http://lebancdurienfaire2.over-blog.com/ 





 
Au delà des dunes
Dans la solitude des ajoncs
J'ai vu le vent
Laisser sa trace
J'ai vu le temps
Me faire signe
Dans l'inquiétude
des plages nues... 

©Marine D.

http://dans-les-voiles.over-blog.com/

 

 

Solitude,
Sentier abrupt vers soi-même,
Halte méditative,
Recherche, à fleur des autres,
Parcours combatif,
De soi à soi,
Avec soi,
En soi,
Pour soi,
Vers l’inconnu de son âme,
À la découverte de l’être… 


©ABC

http://detente-en-poesie.over-blog.com/article-solitude-108729048.html

 

 

Lire la "Solitude" chez Juliette

http://www.beaudroit.com/article-solitude-108741408.html

 


et celle de Dadette

http://dadette.over-blog.com/article-la-solitude-108813955.html 





Solitude 1

 

A peine né

je crie

et je sens que

nul ne m'entend.

 

-*-*-*-*

      Solitude 2

 

Seule

à 
même le sol
empreint de
terre
et d'embruns
de racine
et de 
souffle
la solitude
la force 
d'une 
brindille.

 

Solitude,  mot déchaînant haine et passion, comme le mot amour ! 

 

Joëlle Colomar

http://joelle.colomar.over-blog.com/


 

 

La solitude

Un interlude

Présence à soi

Vertige du moi

Un souffle léger

Une bougie parfumée

Le chant de la fontaine

Une bulle d'oxygène

 

Plume

http://demauxenmots.over-blog.com/

 

 

 

Solitude,

tu me cernes de tes remparts,

dans tes donjons tu m'étouffes,

je crie dans tes cachots si noirs,

mais depuis tes chemins de ronde,

je regarde le monde,

et je veille et je rêve.


Carole

http://carole.chollet.over-blog.com/ 

 




 La solitude...




Elle s'apprivoise et peut devenir  amie, car comme il est dit  "préférable d'être seule que mal accompagné" C'est le sentiment d'être abandonné qui est terrible, si on a passé ce stade c'est une grande liberté.. toutes les possibilités sont devant vous! A vous de choisir.. un bon livre.. aider quelqu'un..en portant son panier ou à faire ses devoirs selon  le cas. Et puis vivre pour soi, en profitant de l'instant présent.. en réfléchissant sur l'impermanence !Mais pour arriver à ce stade, ... il y a des étapes !!

 

M'amzelle Jeanne
Ma solitude entrelacée
Aux ombres nées sur le chemin
Muse de soie qui m'a bercée
jusqu'au sourire de tes mains.

Cendrine

La seule qui se croit seule à être seule
Les seuls à la voir seule s'isolent à son seuil
Et chaque œil attend son œil
Comme un seul
Accueil

Cyrod




Le coeur

Il croit qu'il entend
Réponse à son battement,
Juste son écho
Dans la solitude de sa grande cage...

Kevin



Solitude choisie

De la foule on se repose,
Pause ! Et on coupe les ponts.
On garde poèmes, prose,
fauteuil pour seuls compagnons !


Solitude, douce chose,
Qui, à tout moment, se rompt !
 Lorsqu'on a fini sa pause,
Famille, amis, que c'est bon !

Lénaïg

et découvrir d'autres de ses poèmes sur le thème : 



Mansfield propose un poème inspiré par l'écoute
d'une chanson interprétée par Nicoletta

"La solitude cela n'existe pas..."



S’endormir contre le mur

A retourner ses pensées

Tourner le dos aux murmures

Contre les tourments insensés

 

Anna

http://lafillequilisaittrop.over-blog.com/

 

Se laisser porter "Dans les voiles"  avec une photo par Marine

http://dans-les-voiles.over-blog.com/article-solitude-108970266.html

 

 

Découvrir les variations de la solitude à travers le haïbum
de Martine Richard




Découvrir l'escargot "En solitude" de Joëlle Colomar
http://joelle.colomar.over-blog.com/article-s-enroule-108720409.html

 

A travers une fenêtre,ressentir "L'absence" d'Isabelle G.A.




Sur le seuil...de "La seule qui se croit seule" d'Etre...

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0

Publié le 30 Septembre 2012

...secrets d'enfance et de maturité...

 

Bonjour à toutes et tous,

 

Voici mon nouveau thème. Il me travaille depuis si longtemps et j'avais rendez-vous avec lui, un face à face ou une fuite que je partage avec vous. 


 

Secret

  à la craie

sans clé
Sacré
secret
ancré
distrait
Acre
ou sucré
secret

Suzâme
(27/06/ et 16/09/12)




Pluriels secrets-
 


Tout ce que je pourrais dire
se grave sur une tablette de cire
que le soleil efface
quand doucement il l'embrasse. 


Hélène*

http://lebancdurienfaire2.over-blog.com/ 

Un enfant, un secret
Ongles rongés
Pleurs lancinants
Douleur enfouie
A tous, il ment.
L'adulte en jouit...

Askelia

http://askelia.over-blog.com/  



Comme l'enfant
Qui chuchotte à l'oreille
P'tit secret de pacotille...
Comme l'adulte
Qui garde au placard un squelette
Grand secret de famille...


Jill-Bill
http://jill-bill.over-blog.com/   



Une pensée de
Flipperine :
"on a tous en nos coeurs des secrets."

http://les-mots-de-flipperine.eklablog.com/   




Secret tenu
secret ténu
Secret imposé
secret gardé
Jusqu'à........
moi ravagée
à ma maturité.
Secret dévoilé
secret libéré
secret expliqué
Mon mal délivré
de ce secret
bien gardé.

Pâquerette

Secret
Gardés dans un puits sans fond...
Secrets, brinquebalant, au gré d'une vie.
Secrets qui rongent et tournent en rond.
Secret, 
qu'en reste-t-il, quand tout finit.

Fauvette

Secret en question d'Hélène Carle
Secret chuchoté
Ecrit sur le sable
Secret oublié
Gravé dans la pierre
Secret révélé
Plomb écrasant
Lame de faux
Arrachant les sanglots
Qui coulent à flots
Encre noire
Comme le désespoir
Les mots des maux
Etranglés
Coincés
Dépareillés
Pour un jour renaître.

Josette



Secret bien gardé
Au chaud dans mon coeur
Comme un feu de tourbe
Irradiant de ferveur
Pour le prochain été...


Esclarmonde
Secrets d'Anne le Sonneur
Secret taire
Taire le mystère
Dire son secret à la terre
Salutaire secrétaire
Ce que fit le roi Marc
Aux oreilles de cheval

Catheau
Du textoésie au poème  avec Isabelle Gimbert-Aumage

Mes anges bleus


Les mésanges bleues volent dans les cieux 
Et mes anges bleus aux rires gracieux
Flânent dans le vent comme aux jours d’antan
Quand la vie brillait dans mes jeux d’enfant.


Elles venaient souvent partager mes joies,
Dans le jardin calme, voleter parfois,
Les mésanges bleues, dans le grand verger,
Et dans la douceur d’un monde léger.


Et dans l’insondable, des ailes diaprées
Entouraient mes joies aux candeurs miellées,
Dans l’air chimérique esquissaient sans cesse
Les songes dorés des nuées en liesse.


De ce temps jadis j’ai donc retrouvé
Les mésanges bleues aux couleurs si gaies
Dans les clairs bosquets du matin rosé
Dans les pépiements aux accents légers. 


Je revois parfois mes séraphins bleus
Quand soudain l’enfant qui sommeille en moi
S’éveille un instant, soupire et s’émeut
Des soucis présents d’un cœur en émoi.


http://l-encre-des-saisons.over-blog.com/article-mes-anges-bleus-110225739.html   


Les jardins ont leur labyrinthe

Les secrets ont leur jardin

Au plus profond du labyrinthe

Le plus secret des jardins secrets

Interdit d'entrer, sans frapper

Propriété sauvegardée !

ABC


Connais-tu les secrets du petit ange blond

Aux rondes joues d'enfance

Aux boucles en cascade

Du joli page vénitien

Aux yeux vifs d'escarboucle

Espiègle et souriant

Tel un gracieux Tintoretto

De la Renaissance italienne

 

Il a gardé l'image

Parfaite et rayonnante

D'un précieux cadeau de la vie

Bien rangé et pour toujours

Dans la boîte à plaisir

Dans la boîte à sourire

Dans la boîte à bonheur

Et dans mon coeur.

Marine D
http://emprises-de-brises.over-blog.com/categorie-11718224.html   



Recroquevillé comme la feuille d'automne,
Secret d'enfant qui chantonne,
Sifflant les mains dans les poches,
Passe le petit Gavroche,
Recroquevillé comme la feuille d'automne,
Le temps passe son regard sur la personne,
Emmitouflée dans un pardessus râpé,
Un coin de rue comme canapé.
Cachant dans son âme ses rêves et ses secrets,
Au passant ce faisant discret.


Covix-lyon
Secrets des coeurs vite enclos.
Paupières fermées sur les souvenirs ou les amours.
Secrets rêvés de chair charmée.

Hauteclaire
http://hauteclaire.over-blog.com/

 

Secret


Gardien de l'ombre

Secret qui dors dans l’ombre
Tu remontes du puits
Des mots grinçants comme des chaînes.


L’eau noire que tu nous donnes
N’étanche pas la soif
De nos mémoires éteintes
Et l’écho qui te cherche
De paroi en paroi
Jamais ne te rencontre.


Caillou qui tombe,
Notre cri.
Pierre qui s’effrite,
Notre vie,
Sur la margelle obscure.


Mais là-bas,
Tout en bas,
Une lumière qui tremble
Appelle encore
A vivre.


Carole

2ème version : http://carole.chollet.over-blog.com/article-le-secret-110466954.html 


Lire
Collégiennes de Mansfield

L'adulte que je suis
Garde au secret
L'enfant secret
Que j'étais
Voici
Mon unique secret.


Jonas D.
http://www.jonas-doinint.com/    




j'anime
en moi
les liens
vers 
son chemin
j'anime
en moi
tout
ce qui va
se déverser
j'anime
en moi
tout
ce qui
sera gardé

Tilk


Des traces de secrets
trahissent leurs  visages
lissés par le silence. 


Alice


Lire "Secret" de Nounedeb

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0

Publié le 30 Septembre 2012

A l'écoute

du premier cri
du petit être surgi
sous la lumière
bel ange attendu
si radieux d'être
ou secrètement
révolté de naître...


(2/09/12)
Suzâme



à vos plumes !


Fin d'un monde intérieur
Un couloir, la lumière
L'enfant parait
Premières pleurs
Touchant dans sa nudité
Porté au sein de sa mère...


jill-bill
Ecarlates sont les entrailles
De la jeune mère épuisée
De ce sang rubis couvert
Est le nouveau-né vagissant.




Dans l'ordre du ventre
Dans l'antre du corps
Attente lente
Patience immense

Catheau
http://ex-libris.over-blog.com/



Un crac
les mains portées en berceau autour du ventre rond
vite vers la chambre de vie
déposer l'enfant
se découvrir tous les deux
yeux dans les yeux
se reconnaître
se tendre l'un à l'autre
s'aimer
l'aimer plus que soi-même
l'envelopper de cet Amour
pour le mener sur le plus beau chemin
petite main tenant mon doigt
mes mains autour de ce petit d'homme
comme un berceau
tout est beau
tout est bon
tout est bien


Marie-Capucine



Mutine tête blonde
Comme un ange dans la lumière
Tu vins, superbe
Bouclé tel un page florentin
Pour la tendresse et bien davantage
Hélas pour des écueils aussi...
Marine D.


Cadeau qui vient au jour
Cadeau empli d'amour
Né au coeur
Né pour le bonheur !

ABC
http://detente-en-poesie.over-blog.com/ 



D’une rencontre
improbable...


jaillissement
ineffable


un
petit être voit le jour


merveille
vagissante


trésor
inestimable


sous le tendre
regard


de
la  mère  bienveillante


dans un cri de
joie ou de douleur


mais avec des
larmes déjà inquiètes


des
ombres de  la vie


Josette


Premier cri de Cathy
http://poeticathy.over-blog.com/article-premier-cri-109708209.html 



Je nais chaque matin dans les branches animées
Petit enfant de l'âtre sur un fil accroché
J'ouvre grandes mes feuilles comme fleurs de joues
Je cueille et je recueille l'or de tes survivances ...

Véronica
http://jardindaimehaut2.canalblog.com/  



Deux vies in utéro
Un cri puis son écho.
Un berceau pour cocon
Deux nourrissons
main dans la main
soudés par leur parfum.
De la fusion à l'individuation
Mystérieuse alchimie de l'unisson ...


Plume
http://demauxenmots.over-blog.com/ 


Deux pieds viennent de paraître
Comme un cri dans la vie,
Un temps qui nous grandi
Dans la chair de ce petit être.

Harmonie 37
http://harmonie.37.over-blog.com/ 



Un jour tout blanc de marguerites
Naquit ce petit d'homme
Pour un salut à la planète
Il l'aimerais
La défendrais
Il la protégerais        
Un pré couvert de marguerites...

Marine D.

http://dans-les-voiles.over-blog.com/  



PETIT PIERRE

  Tu viens d'ouvrir tes yeux sur le monde

Ce jour de plein été ensoleillé

Que toute ta vie, le soleil brille

Au-dessus de toi  

Beaucoup de personnes vont te connaitre

Un second fils pour tes parents

Un petit frère pour Adrien,

Pour ton grand-père un petit homme

Qui un jour, te fera rire.

Moi, vois-tu, je ne te connaitrais

Sans doute que par des photos

Comme tes autres cousins ou cousines

  Vois-tu, Petit Pierre

Cela n'a pas d'importance

Puisque tu seras heureux  

Et puis, le temps passe ...

Et comme les autres, tu voudras

Connaitre tes grands parents

  Alors, nous serons patients

Nos bras et nos baisers t'ouvriront

La porte de notre Amour

Déjà naissant aujourd'hui pour toi.  

Soit heureux petit homme

Que les fées veillent sur toi.

Nous t'aimons.

 

Dadette



Naissance d'Hélène Carle

http://lebancdurienfaire2.over-blog.com/article-naissance-109739132.html  


Naissance de
Mansfield
Ton arrivée ce 15
presqu'en automne
jubilatoire !
Qu'en est-il petit d'homme ?

Françoise Vieille Marmotte



Innocence et pureté
Instant d'éternité
Trop vite effacé

Elo



Alors que tu avais joui de mon ventre

Longtemps,
Que chaque jour tu usais de ta séduction
Avec des mouvements de soie,
Tu t'es séparé de moi.
Et
La déferlante de joie est arrivée avec toi.

Francine


Au creux de l'immensité glaciale,
Les yeux de l'enfant s'ouvrent,
Sous les auspices de tendresse,
Pour se blottir dans les bras de la lumière.

Corinne

http://corinne56.over-blog.com/
 


Lorsque tes yeux s’ouvriront sur le jour

Clairs comme les miens, au sourire de ton père

Mon enfant tu t’agripperas à la lumière

D’une vie emplie de joies et de détours.

Cette vie dont nous t’offrons pour avance

A défaut de promettre un chemin sans offense

L’héritage certain qui guidera ta vie

Des années accomplies jusqu’à ton premier cri

La fusion de deux sangs et d’une trêve de bonheur

Qui résonneront en toi en mille battements de cœur

Anna

http://lafillequilisaittrop.over-blog.com/       

 

 

Joli mai

Renaissance
Terre féconde
Promesse de vie
Couleur de joie
Espérance
Un pas, une terre
Un chemin qui se mouille
Je ne sais plus rien
Quand pourrons-nous marier nos saisons?
Ma solitude m'est salutaire.
Je suis bien avec elle.
J'ai pris mon envol
Libre comme l'air.

Eddy  

ETRE : "Celle ou celui qu'on attend "
Lire "Un cri" de Nounedeb





un cri
annonciateur
d'autres cris
d'autres souffrances
d'autres ruptures



Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0

Publié le 27 Septembre 2012

Ô jolie bague

que déposent les vagues !

Silence de sable.

 

Hier, nul secret sur la table

collier de convives

autour d’un deuil.

 

Alors que ce bijou vive

au-delà du seuil

des larmes et des lèvres !

 

Trésor de mer ! Ô rêve !

 

Suzâme

(23/09/12)

Pour la communauté Croqueurs de mots, les jeudis en Poésie, sur un défi d'Hauteclaire

http://hauteclaire.over-blog.com/article-a-l-abordage-defi-n-86-et-si-tout-n-avait-pas-ete-dit-110132283.html

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Jeudis de la Poésie

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2012

Petite bergère au chapelet

Te souviens-tu de la misère ?

On dit que tes enfantines prières

Ont converti rebelles et athées.

 

D’une vision de jeune affamée

Tu as nourri toute ton existence.

Ce fut la Vierge, murmures et présence.

Depuis, combien les foules l’ont aimée.

 

Suzâme

(25/09/12)

 

 


 

Pour la Cour de la Récré de JB : http://jill-bill.over-blog.com/article-la-liste-des-prenoms-du-mercredi-93828934.html

et un lien pour tout savoir sur Sainte Benoîte, jeune bergère

http://fr.wikipedia.org/wiki/Beno%C3%AEte_Rencurel

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2012

 

images.jpg

(*)


 

J’avais renoncé à tout ce chemin d’amour et assumais progressivement sa disparition. Nous étions pourtant un couple formidable. Je porte encore en moi notre complicité. Alors pourquoi cette fugue ?

Si j’ai parfois pensé à ta mort jusqu’aux sanglots, je remercie l’ange qui m’a guidée sur cet indice au cœur d’un livre, tout au fond d’un tiroir oublié alors que j’avais cessé toute quête depuis cinq ans.

Bien loin d’un carnet intime ou même d’un brouillon froissé, je découvris une carte postale de Biarritz,  à peine vieillie, non affranchie qui me rappela instantanément nos merveilleux séjours qui fêtaient notre amour et la naissance du printemps.

Après lecture, j’en déduis que tu me l’avais laissée. Oui, qu’elle m’était destinée. Je crois bien que ce fut ton écriture à la plume, à l’encre turquoise de tes yeux qui alors atténua mon émotion avant de lire tes mots :


«Je suis un être à deux corps et ne peux plus vivre ainsi. Pardonne-moi. Je t’aime. Adieu.» Tu n’avais pas signé cet écrit qui me parut incohérent sur le moment. Pourtant le mouvement de chaque lettre me rappelait  ta fougue imprévisible en assauts amoureux et plus quotidiennement ton affection constante.

Ce jour-là je restai allongée sur le ventre, les bras repliés sur moi-même, refusant  de remuer toute parcelle de mon corps. Si j’avais pu ne plus respirer.

Il me suffit d’une nuit aussi blanche que le jour puis je relis dix fois et plus ton message dont je ne finis par comprendre que le lien géographique : Biarritz.  Après m’être répétée jusqu’à l’obsession, le nom de notre ville, je décidai le week-end suivant de m’y rendre comme en pèlerinage.

-*-*-*-*

Ce fut lors de ma seconde promenade sur la grande plage en direction du Rocher de la Vierge que j’ai cru te reconnaître. De suite, j’ai pensé me tromper. .. Ta silhouette me sembla si différente… Elle était… si svelte, si féminine! Discrètement, je t’ai devancé, me dissimulant sous mes sombres lunettes à la Sophia Loren, mon foulard indien et mieux encore derrière mon appareil photo, sans même prendre un seul cliché.

J’ai su définitivement que c’était toi mon amour. Ton visage resplendissait de soleil et de paix.

 

Brusquement, je me suis échappée, contournant la foule de touristes et de croyants. Je n’étais plus moi-même. Après une course vers l’oubli, épuisée, tête défaite, je m’assis  face à la mer.

L’être n’est-il pas pareil à cette étendue insondable et captivante ?

Je me suis laissée apprivoiser par leurs murmures incessants jusqu’à ce qu’elles frôlent mes pieds presque indifférents. Ah les vagues ! Elles m’ont éveillée à moi-même qui désarmée, commençait à sombrer dans une solitude extrême, sans secours du ciel.

En relevant mon front vers l’horizon, cette ligne d’infini qui nous traverse et nous approfondit,  j’ai senti jusqu’où allait mon amour.

 

Suzâme

(23/09/12)

Croqueurs de mots pour le défi n°86 animé par Hauteclaire

http://hauteclaire.over-blog.com/article-a-l-abordage-defi-n-86-et-si-tout-n-avait-pas-ete-dit-110132283.html  

 

 

(*) photo : routard.com

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #DEFIS CROQUEURS DE MOTS

Repost 0

Publié le 20 Septembre 2012

 

Chair de falaises

et de secrètes forêts

pourquoi aimes-tu

les élans de la mer

Pourquoi tête nue

tais-tu ce qui te pèse

blessures en retrait

Pourquoi Miss Terre ?

 

 

Suzâme

(18/09/12)

 

Pour la communauté Croqueurs de mots - Jeudis en poésie

Hauteclaire nous propose : 

http://hauteclaire.over-blog.com/article-a-l-abordage-defi-n-86-et-si-tout-n-avait-pas-ete-dit-110132283.html

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Jeudis de la Poésie

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2012

 

Mentor pour jeunes poètes

As-tu jugé les débauchés

Rejeté les vieilles silhouettes ?

Tristes pensées attardées

Indignes pour un maître

Altier, adepte des influences

Lettré mais un peu traître

 

Pour attaquer ta ressemblance.

 

Suzâme

(18/09/12)

 

Communauté : La cour de la Récré de JB

 

http://jill-bill.over-blog.com/article-martial-108044225.html  


Qui était Martial?

 

martial.jpg

Voici les quelques lignes qui sont à l'orgine de mon poème.

 

Extrait d’une page dans Wikipedia.org

«... Martial (en latin Marcus Valerius Martialis), né le 1er mars 401 et mort vers 104 à Bilbilis, province de Saragosse, en Espagne), est un poète latin, connu pour ses Épigrammes, où il attaque, entre autres, les débauchés et les femmes âgées... »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Martial_(po%C3%A8te)

Quelques épigrammes :

http://epigramme.fr/auteurs/martial/

http://ww3.ac-poitiers.fr/lettres/lang_anc/Martial.htm

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #instantanés poétiques

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2012

 

Chacun son tour

mais l’amour presse.

Pressentiment ?

Précisément.

Où est la source

sublime endroit ?

Pourvu que naisse l’exquise joie !

Puisse jaillir sa lumière,

nue comme une lettre

de Maître Apollinaire  !(*)

 

Suzâme

(15/09/12)

(*) (lecture : Lettres à Lou – collection L’imaginaire – Editions Gallimard

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Ecrits d'Eros

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2012

 

detailed_road_map_of_hong_kong_city--1-.jpg

(Carte de l'Asie - Hong Kong )



Il n’y a pas de frontière

entre la belle nostalgie et le silence.

Hong kong regarde la lune.

Passion d’opium ?

Poison d’alcôve ?

Originel le Merveilleux trône sur les murs

ou se cache dans ses fissures

théâtre céleste

à l’encre intime.

 

Il n’y a qu’une fête

des hommes et des fleurs

en terre d’écriture.

Pas d’harmonie sans fumerie !

Les vieux fantômes qui nous inspirent

ont toujours l’air neuf

avec leurs mille trésors à la journée.

A l’orée d’un café brume

rêver tropical et oublier le sang.

Il n’y a qu’un visage : LA VIE.

 

Suzâme 

(14/09/12)

Quels liens :

Nanterre PoéVie : http://nanterrepoevie.e-monsite.com/blog/impression-visite-evenement/defi-d-ecriture-et-le-gagnant-est.html


Ex-libris avec Catheau : http://ex-libris.over-blog.com/article-a-l-est-quelque-chose-de-nouveau-110244837.html

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0