Articles avec #extraits, citations tag

Publié le 25 Janvier 2013

 

 

23062012723.jpg

 

 

"- Quel est ce "quelque chose d'exceptionnel"? (François Busnel)

- L'exceptionnel? C'est l'ordinaire. C'est un visage. C'est une marguerite dans un pré. C'est une parole inouïe entendue quelque part." (Christian Bobin)

 

Extrait de l'entretien de François Busnel avec l'auteur Christian Bobin dans le magazine Lire de Février, à l'occasion de la parution de son livre "L'homme-joie aux Editions L'Iconoclaste

 

 

link

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Extraits, citations

Repost 0

Publié le 15 Juin 2012

A propos d’un jardinier, de sa «vraie mort d’homme» :

« …Eh bien, aujourd’hui, je voudrais bêcher, bêcher dans la terre. Bêcher ça me paraît tellement beau ! On est tellement libre quand on bêche ! Et puis, qui va tailler aussi mes arbres ? » Il laissait une terre en friche. Il laissait une planète en friche. Il était lié d’amour à toutes les terres et à tous les arbres de la terre. C’était lui le généreux, le prodigue, le grand seigneur ! C’était lui, comme Guillaumet, l’homme courageux, quand il luttait au nom de sa Création, contre la mort. »

 

Clin d’œil à Catheau / link

 

Et à la Bibliothèque de Quichottine : link

Source :  Editions Gallimard - collection folio - lecture en cours (juin 2012)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Extraits, citations

Repost 0

Publié le 4 Avril 2011

 

"....C'est un jour que l'on rêve

dans le regard de l'autre..."

 

 

Pascale Locquin est auteur-compositeur-interprète. Sa plume est un morceau de son coeur, sa voix est un morceau de son corps et ses morceaux confondus font une vie à fleur de mots. Je vous propose cet extrait d'une de ses dernières chansons inédites et vous propose de la découvrir sur son blog.

 

 

http://www.myspace.com/pascalelocquin

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Extraits, citations

Repost 0

Publié le 1 Avril 2011

"Nîmes, le 18 janvier 1915

(…)

Maintenant, je te prie de ne plus me chiner sur le métier de poète. Je sais bien que c’est gentiment mais c’est une habitude que tu prendrais facilement. D’abord être poète ne prouve pas que l’on ne puisse faire autre chose. Beaucoup de poètes ont été autre chose et fort bien – (je t’écris à la cantine – excuse ce papier, Lou chéri –). D’autre part, le métier de poète n’est pas inutile, ni fou, ni frivole. Les poètes sont les créateurs, (poète vient du grec et signifie en effet créateur et poésie signifie création) – Rien ne vient donc sur terre, n’apparaît aux yeux des hommes s’il n’a d’abord été imaginé par un poète. L’amour même, c’est la poésie naturelle de la vie, l’instinct naturel qui nous pousse à créer de la vie, à reproduire. Je te dis cela pour te montrer que je n’exerce pas le métier de poète simplement pour avoir l’air de faire quelque chose et de ne rien faire en réalité. Je sais que ceux qui se livrent au travail de la poésie font quelque chose d’essentiel, de primordial, de nécessaire avant toute chose, quelque chose enfin de divin. Je parle de ceux qui, péniblement, amoureusement, génialement, peu à peu peuvent exprimer une chose nouvelle et meurent dans l’amour qui les inspirait. Voilà, Lou, encore une lettre trop longue, si tu la lis, bien, sinon je me vengerai en poète, c’est-à-dire divinement et tu sais que la vengeance est le plaisir des dieux. Je t’aime mon Lou, mais je suis fâché que dans tes lettres de maintenant tu sembles moins fortement à moi, ce semble, qu’il y a quelques jours. Mais je suis content tout de même en prévision de la permission.

Je t’aime, Amour.

Gui."

 

 

Guillaume Apollinaire, "Lettre du 18 janvier 1915" (extraits) dans Lettres à Lou, Collection "L’Imaginaire", © Éditions Gallimard, 1990.

 

N.B. Une participante de notre rdv lecture mensuel Nanterre Poévie a commencé la soirée avec cette letttre... Quel beau partage!

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Extraits, citations

Repost 0

Publié le 25 Mars 2011

Muse

s’écrit avec une majuscule d’après l’encyclopédie Littré qui nous apprend ou nous rappelle le nom des neuf déesses et leurs activités. Suivant la mythologie grecque, «elles présidaient aux arts l ibéraux» :

 

Clio, Muse de l’histoire

Calliope, Muse de l’éloquence et de la poésie héroïque

Melpomène, Muse de la tragédie

Thalle, Muse de la comédie

Euterpe, Muse de la musique

Erato, Muse de la poésie amoureuse

Terpsichore, Muse de la danse

Polymnie, Muse de la poésie lyrique,

Uranie, Muse de l’astronomie

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Extraits, citations

Repost 0

Publié le 4 Mars 2011

"...La parole humaine est comme un chaudron fêlé où nous battons des mélodies à faire danser les ours, quand on voudrait attendrir les étoiles..."

 

Madame Bovary - Gustave Flaubert

 

J'ai découvert ce merveilleux extrait dans l'entretien que François Busnel du magazine LIRE du mois dernier, a réservé à John Irving, auteur en 1976 du fameux roman"Le monde selon Garp". 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Extraits, citations

Repost 0

Publié le 22 Février 2011

"....Se parler, oui

pour savoir qu'on est du même silence..."

(Eparpillement, 1910 - Natalie Cliford Berney

 

"...Dans le silence et la solitude, on n'entend plus que l'essentiel..."

(Echos du silence - Camille Belguise, épouse de Jacques Chardonne - 1894/1980)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Extraits, citations

Repost 0

Publié le 5 Février 2011

"...Le plus dur n'est pas d'écrire un poème mais d'avoir envie d'en écrire un..."

déclarait le professeur de poésie à son groupe d'élèves. Mija, 65 ans, rayonnante, était tout ouïe.

Film vu le 24/01/11 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Extraits, citations

Repost 0

Publié le 31 Janvier 2011

"...Les colères d'Hemingway contre la bêtise bourgeoise ne signifient pas autre chose. La littérature ajoute au plaisir de vivre, aide à se faire la malle, à larguer les amarres, à faire naviguer l'esprit à chavirer le coeur. Mais surtout, elle offre une revanche sur le réel, puisqu'elle modèle désormais notre façon de voir ce réel.Qui a lu sait qu'il peut défier le destin et inventer sa vie. Qui a lu sait qu'il peut agir et non subir. Qui a lu sait qu'il est lui-même personnage et auteur de roman. Qui a lu sait qu'il n'y a pas de distinction entre la littérature et la vie, parce que la littérature, c'est la vie..."

 

Editorial sur Ernest Hemingway - Lire n°392 - Février 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Extraits, citations

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2011

À UNE PASSANTE

 
La rue assourdissante autour de moi hurlait.
Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
Une femme passa, d'une main fastueuse
Soulevant, balançant le feston et l'ourlet ;

Agile et noble, avec sa jambe de statue.
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
Dans son œil, ciel livide où germe l'ouragan,
La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

Un éclair... puis ta nuit! - Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?

Ailleurs, bien loin d'ici ! trop tard ! jamais peut-être!
Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais !

 

Charles BAUDELAIRE

Tableaux Parisiens - Les fleurs du mal

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Extraits, citations

Repost 0