Publié le 30 Novembre 2011

Elle entoure sa contrebasse

Sa taille tendre, ses hanches

Joue l’accord juste, l’embrasse

Belles caresses s’épanchent.

 

Elle aime sa corpulence

Ses épaules douces, son ventre

Joue le geste fort, s’élance

Sublime passion des seins, de l’antre.

 

Suzâme

(30/11/11)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Ecrits d'Eros

Repost 0

Publié le 27 Novembre 2011

Aux "Anthologies éphémères" :

 

La Boîte à Rêves – novembre 2011

 

 

 19-11-2011-19-21-59--1--copie-1.jpg


 

http://les-anthologies-ephemeres.over-blog.com/

 


http://www.thebookedition.com/divers-la-boite-a-reves-p-68771.html

 

Parce que "nous continuons à rêver ensemble d’un monde différent où tout ne serait pas profit et nous espérons ainsi apporter une nouvelle fois notre contribution à ceux qui ont choisi de travailler pour une si noble cause." (extrait texte de couverture)


Au prix de 25 € sur le site de TheBookEdition dont 3,14 € par livre pour l'association Rêves (nos droits d'auteur)


L’ Atelier de Mijoty - avril 2011

19-11-2011-19-15-53--1-.jpg

 

«Cette anthologie "éphémère" est née d'un dessin à colorier de Solyzaan, coloriage parsemé de mots, grâce à la passion des artisans de la Petite Fabrique d'Écriture, des adultes ayant retrouvé pour la circonstance le don d'enfance et l'envie de le partager avec d'autres pour une bonne cause.

Rêver ensemble d’un monde différent, où tout ne serait pas profit et offrir les bénéfices que nous aurions pu en tirer à une association qui se chargerait de réaliser le rêve d’un enfant malade, tel a été le choix des auteurs des textes et images présents dans ce recueil.» (texte de couverture)

 

Au prix de 16,98 € sur le site de TheBookEdition 

 

http://les-anthologies-ephemeres.over-blog.com/categorie-11882830.html

 

http://www.thebookedition.com/divers-l-atelier-de-mijoty-p-58185.html

 

Mon sentiment :

Ces deux livres sont dans mon cœur pour la cause qu’ils défendent et pour le partage merveilleux de leurs auteurs qui comme dans un lieu éblouissant, se découvrent et se reconnaissent. Ici, à chaque page, une nourriture pour l’enfance, une fraîcheur pour la maturité.

Merci à toute l’équipe qui est à l’origine de l’initiative, à son élan, à sa générosité, à sa ténacité. Merci à Quichottine qui a su orchestrer cette belle symphonie d'inspirations et accueillir nos désirs de participation.

Continuons à contribuer au bonheur des enfants malades et à transmettre autour de nous l’étonnement du conte et de la poésie.

Suzâme

(27/11/11)


Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Billets (Livres, cinéma, Théâtre, expo etc...)

Repost 0

Publié le 26 Novembre 2011

L’une allume le ciel

Les mains jointes

Avec des yeux d’irréelle

Une âme qui pointe

 

                Ses vœux comme des ailes

                Sa  vie pleine.


 

L’autre séduit le désert

Le corps nu, élancé

Avec des yeux d’évadée

Une âme qui aère

 

                Ses prières sans modèle

                Sa vie lointaine.


 

La dernière apaise l’horizon

Le visage immobile

Avec des yeux d’azuraison

Une âme qui effile

 

                Ses vers devant elle

                Sa vie sereine.


 

Suzâme

(25/11/11)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #poèmes

Repost 0

Publié le 26 Novembre 2011

 

Au bord de l’œuf

S’ouvrir ou dormir

Ivresse de vie

Ou vase d’encens.

 

Au bord de l’œil

Se donner ou se délivrer

Extase de vie

Ou désert blanc.

 

 

Au  bord du seuil

Naître ou mourir

Feu de vie

Ou feuille de sang.


 

 


 

 


 

Suzâme

(26/11/11)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #poèmes

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2011

La louve blottie dans son lit

Blessée d’une seule nuit

Aux griffes de sang

Craint notes et bruits

Pleure au moindre passant

Lorgne lueur de son repli.


 

La louve battit de son lit

Les bases d’un seul jour

Sans griefs du temps

Oublie viol d’un titan

Prie l’aube, l’amour

Chante l’âme éblouie.

 

Suzâme

(24/11/11)

 

 

 

Sur une proposition de Juliette : Promesses de l'aube

 

http://papierlibre.over-blog.net/

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0

Publié le 20 Novembre 2011

 

Si la seule note indicible

C’est toi.


Si la seule couleur cachée

C’est toi.


Si le seul corps jamais frôlé

C’est toi.


Si l’univers incommensurable

C’est toi.


Si l’absence inéluctable

C’est toi;


Alors je ne suis que l’aura

                d’une poussière.

 

Suzâme

(7/11/11)

 


 

58ème salon Un partage de mots

Thème : Si

 

http://partagedesmots.forumprod.com/

 

Avec son accord amical, ce poème en partage : 

PALPITATIONS

de Nina Padilha

 

Je suis une poussière. L'aura d'une poussière,

Comme dit joliment ma belle amie Suzâme.

Insignifiante chose, un fragment de lumière…

La dimension d'un rêve, la vibration d'une âme…

 

Un soupir de nuage, un éclat de rosée,

Un lambeau de printemps, un petit bout de rien...

Une part de mystère, une larme posée,

Un détail minuscule dans l'arc du méridien.

Un souffle de zéphyr, le sourire des jours,
Je suis le sang de l'aube, la plume du poète,

Le murmure de l'eau et le vol d'un vautour.

Je suis bribe de vie, l'absolu et la quête.

 

La tristesse d'un saule, l'espoir d'une hirondelle,

L'agonie d'un pétale, la complainte des dunes,

La sueur des montagnes, le cri d'une étincelle,

L'accablement du blé, l'albédo de la lune…

 

Un maillon anonyme, voilà ce que je suis.

Perdue dans l'univers, je fais partie d'un tout.

Un morceau d'infini dans le temps qui s'enfuit.

Un esprit, une trace, une raison, surtout.


Nina Padilha © 14/11/2011


 

 


Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0

Publié le 19 Novembre 2011

Bonjour les ami(e)s

 

Un récent et sérieux changement de rythme de vie s’impose. Conséquence extrême: manque de temps, de disponibilité d’esprit nécessaire à notre communication que j’aime particulièrement, essentiellement.

Cela veut dire et je l’ai expérimenté cette semaine, très peu de publications hebdomadaires relatives à mes textes personnels, très peu de commentaires sur vos blogs et presque aucune réponse à vos commentaires sur mon blog.

 

Je vous demande amicalement votre compréhension. Je rôde une nouvelle situation professionnelle qui me demande quasiment une métamorphose, tant l’assimilation, la concentration, la maîtrise et bien sûr la responsabilité sont devenus prioritaires devant la Muse. Tant que je reviendrai la tête pleine, encombrée, je ne pourrai être présente comme avant, lorsque j’étais totalement libre. Cette période transitoire, peut-être durable et je le souhaite aussi même si c’est au détriment de ma créativité, de ma perception, de ma réceptivité, exige beaucoup.

 

Il est douloureux de renoncer à ce qu’on aime et la poésie avec vous est un de mes plus beaux rendez-vous.

 

J’espère m’adapter d’ici deux semaines à ma nouvelle vie professionnelle. Peut-être sera-t-elle hélas très courte ! Le monde de l’emploi se réduit à un chiffre, un statut, un format, à peine à un engagement.

 

J’ai dû annuler mes inscriptions à vos newsletters et publications parce que j’avais des centaines d’annonces auxquelles je n’ai déjà pas répondues.

 

Mais soyez assuré(e)s que chaque soir, j’irai poser ma plume chez l’un(e) d’entre vous.

 

Le week-end, lorsque je reprendrai progressivement mon esprit poétique, je publierai un de mes textes, un carnet de promenade ou un extrait de mes lectures.

 

En revanche, je ne me sens pas prompte à répondre aux défis et propositions d’écriture.

 

Surtout soyez sans inquiétude ! Non, je n’ai pas été blessée par un fragment de météorite. Simplement le temps qui attendait depuis plus d’un an son premier rôle a repris sa place dans ma tête. Concrètement, il s’est imposé sur 7 heures d’une grande intensité. Quoi de plus ordinaire somme toute!

 

N’hésitez pas à revenir à mes débuts lorsque nous ne nous connaissions pas encore et à laisser vos pensées qui toucheront mon cœur.

 

Toute ma reconnaissance. Cordialement.

 

 

Suzâme

(19/11/11)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #lettres ouvertes

Repost 0

Publié le 17 Novembre 2011

 

Il remue

L’être

Dans l’eau de chair

Sera-t-il

Arbre vulnérable

 

Attendre…

 

Il mue

L’être

Dans l’eau de mère

Sera-t-elle

Fleur rebelle

 

Attendre…

 

Suzâme

(12/11/11)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Jeudis de la Poésie

Repost 0

Publié le 14 Novembre 2011

 

Légende de ma photo prise le 6 juillet avant parution dans le Courrier de Vasy : Manifestations dans les prés


Petit dialogue entre Manon Mavy, journaliste aux aguets et Monsieur Le Maire de Sainte Vasy :

- «Je venais d’accrocher mon pull rose fluorescent quand je les ai vues arrivées, unies comme une bande, bruyantes comme dans une manifestation.

Je les ai entendues meugler comme un seul chœur de militantes. Quelle histoire !»

Continuez, dit Monsieur le Maire de Sainte Vasy. Que voulaient-elles ces sacrées garces des prés ? Je  les connais ! Encore des revendications inutiles. Racontez-moi leurs dernières relances même si je suis quasiment sûr qu’elles sont identiques à celles du 1er mai de l’année dernière !

Heu ! Je vous confiais qu’elles arrivaient en meute avec des slogans à tue-tête…

Lesquels ! Bon sang !

Heu ! Par exemple :

«y’en a marre

de ne pas avoir notre part

Nous vou-lons no-tre pré

En-tou-ré de champs de blé »

Ou encore :

«En-sem-ble, jus-qu’au bout

Contre l’exploitation bovine

Ensemble et avec nous

Pour une meilleure vie angevine…»

Et encore :

«Ras le bol

de ses hom-mes sans bous-soles

Nous vou-lons de l’herbe verte

et non d’la farine de viande inerte… »

 

- Voilà, Monsieur le Maire, c’est ce qu’elles ont dit pacifiquement.

«C’est tout ? Alors, laissons meugler cette foule dépassée. Nous n’avons plus le temps de ruminer. Quant à vous, Manon, je vous conseille de ne pas mettre à la Une cet incident anodin. Compris !» conclue Monsieur Le Maire en regagnant sa belle limousine.

 

Croqueurs de mot/Défi n°68 proposé par ABC

Thème : L’instant d’après…

Cette photo  a été prise le 6 juillet à 10h54, vous, vous êtes passés par là, à 11h02, en un instantané, en vers, prose, photo*, dessin*, peinture*, montrez-nous précisément ce que vous, vous avez vu et peut-être entendu … (vous n'êtes nullement obligés de prendre cette photo au premier degré.)

(* avec une légende bien sûr, n'oubliez pas que nous sommes, avant tout, des croqueurs de mots)

 

Je vous conseille après avoir lu mon texte de découvrir la photo de ce scoop sur la page d’ABC :

 

http://detente-en-poesie.over-blog.com/article-instantane-defi-n-68-84184418.html

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #DEFIS CROQUEURS DE MOTS

Repost 0

Publié le 10 Novembre 2011

Silence ! On s’aime...

Assouvir désirs désordonnés

Soif d’oser, de hisser

S’aimer dessus, dessous

Douces pauses, plaisirs délicieux.

 

Silence ! On sème...

Assumer les cimes

Laisser soupirs d’abysses

S’armer de sève

Essor d’oiseaux, extases d’azur.

 

Suzâme

(9/11/11)

 

Croqueurs de mots/Jeudis en poésie :

proposiition d'ABC / http://detente-en-poesie.over-blog.com/

Thème : Silence

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Jeudis de la Poésie

Repost 0