Pour Défis d'écriture : lettre de rupture originale

Publié le 31 Mars 2011

A mon infidèle, ma sève, ma salive, mon sang,

 

Je t’ai aimé parce que… tu étais le rêve de ma vie, la beauté et ses élans, ses étonnements, sa générosité. Tu étais ma fleur géante et tous les parfums de la terre.

Je suis resté parce que… tu étais la passion incarnée rien que pour moi… Parce que... nul autre regard que le tien ne me brûlait mon corps d’homme réservé, parfois distant.

J’aurais tellement voulu garder tes baisers sur ma peau de parchemin, les collectionner et les mêler à tous nos mots d’amour.

Je te quitte parce que…tu m’as trahi, garce que j’appelle encore jolie flamme de mon cœur,  parce que... je t’aime…et que j’en meurs.

 

 

Martial, ton revenant

Le 31/03/11

(lettre déchirée)

 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Auryne 01/04/2011 16:36



ce mettre à la place d'un homme est original et pas évident du tout, bravo


merci beaucoup pour ta très matinale participation


peux-tu me copier coller le lien de l'article ?



Suzâme 06/04/2011 14:41



J'ai observé que le fait de choisir un personnage de sexe différent me donne plus distance avec mes émotions. Mais je n'arrive pas encore à faire ressortir la masculinité de mon écriture.
L'aventure commence à travers blogs. Cordialement. Suzâme



Guyot Olga 01/04/2011 09:12



bonjour Sauzâme.


Déchirant cri d'amour que cette lettre, pas de rupture, non, comme l'espoir d'un peut-être  après...


Tes mots, sont ceux d'une femme, oui, mais les hommes, n'ont-ils pas une part de féminité, qui s'ouvre encore plus lors d'une rupture ?


Je ne sais ce que je ressens en lisant ces mots, tristesse ? Espoir ? Fin ?


Bonne  journée à toi


Olga


 



Suzâme 01/04/2011 13:45



Je te remercie de ta lecture et comprends qu'elle n'est pas facile parce qu'elle est faussée par fiction. Je me suis investie un matin très tôt, piégée par une scène qui n'était pas la mienne. Ce
qui explique probablement l'ambivalence du texte. Suzâme



Nina Padilha 31/03/2011 20:01



C'est douloureux, tout ça...
Cela en valait-il la peine ?



Suzâme 01/04/2011 08:03



Cette lettre de rupture n'était qu'une fiction qui m'a appris beaucoup sur moi-même sans le vouloir. Et puis la plume n'a pas suffit pour opérer au changement de sexe. Une amie me disait que pour
elle, malgré la signature, il ne s'agit pas d'une lettre d'homme. C'était périlleux et peut-être que j'étais hors sujet. C'est une lettre d'amour. Cela m'apprendra à rester dans mes limites.
Cordialement. Suzâme



Anélias.B 31/03/2011 17:25



Oui, Suzâme, cette lettre est très belle, et pleine d Amour...peut être celui qu imagine une femme dans les yeux de l homme qui l aime. C est une lettre de départ, pas de rupture.( à mon humble
avis )


La signature est bien celle d un homme, mais pas les réactions. D où mon interprétation.


Il y a esquive de la violence de la rupture, peut être que le défi est trop dérangeant dans l obligation qu il met l écrivain à se projeter dans une situation douloureuse. Peut être suis trop
réaliste...chacun est libre


Belle vision de l Amour en tout cas.


 



Suzâme 31/03/2011 18:14



Je n'ai pas su trouver en moi la violence de la rupture que j'imaginais, la colère des mots en bataille, des mots hurleurs...je ne les ai pas trouvés...Suzâme



Elo 31/03/2011 16:53



J'aime les défis mais là j'avoue que la lettre de rupture j'ai beaucoup de mal... Je risque de la zapper... J'ai lu la tienne. Elle fait mal! Bises



Suzâme 31/03/2011 17:11



Mon amie Anélias qui l'a lu m'a dit que pour elle cela n'était pas une lettre d'homme. J'ai essayé. J'ai vu la femme à qui je m'adressais très tôt dans le silence du matin...Une fiction pas très
réussie où j'avoue ne pas avoir été à mon aise. Ce que je sais c'est que je n'aurais jamais pu écrire une lettre de rupture à un homme. C'est une tentative qui remue.