Publié le 22 Mars 2015

A l'arbre blessé

A l’arbre blessé

La vie comme un obus

Blesse l’âme sans défense

L’arbre plein de confiance.

La vie comme un abus

Blesse l’âme et ses rêves

L’arbre dans sa sève.

(15/03/2015)

*-*-*

Comme un obus, en effet, fappé au coeur et toujours debout !

Un printemps de violence et de nature qui survit malgré tout justement, ici :
...Quand le printemps frappe au coeur Suzâ
me

Marine

http://emprises-de-brises.over-blog.com/#fromadmin

*-*-*

balafre de vie
sans pudeur l'arbre expose
sa cicatri
ce

ABC

http://jardin-des-mots.eklablog.com/

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0

Publié le 21 Mars 2015

un nid de poésie

A la cime de l'amour

Juste un nid sublime

Où la nuit et le jour

S'aiment et sèment

En paix, l'être ultime.

(21/02/15)

*-*-*

En échos :

Sur des cimes sublimes

Vivre un amour ultime

Qui asphyxie

Jusqu'au

Vertige.

Catherine Thévenet

http://ex-libris.over-blog.com/

*-*-*-*

Conquérant, imperturbable

Le nid perché à la cime du peuplier

Montre le chemin de la confiance

Le vent ne l’effraie pas

Il est symbole d’amour et de vie.

http://emprises-de-brises.over-blog.com/#fromadmin

*-*-*-*

Entre ciel et terre

Deux enfants s'aimèrent

D'un élan infini.

Josette

http://lacachetteajosette.blogspot.fr/

Un nid tutoie les cieux

Dedans deux amoureux

Couvant aussi des yeux

Leurs œufs

Fruits de leurs amours

Fidèles ou pas....

Jill

http://jill-bill.eklablog.com/

*-*-*

Là-haut
Tout là-haut
A la cime de nous-même
Entre nos mains réunies
Le nid de notre amour
Sourires et aveux d'éternit
é.

Martine

http://martinemrichard.fr/blog/

*-*-*

Simple comme le verbe aimer
Aimer les mots
Jusqu'à les faire valser
Sur les rimes de l'a
mitié.

Rose

http://golondrina63auv.canalblog.com/

*-*-*

Bercé par le vent
tout en haut du Sorbier
Serait-ce un nid
où une boule de gui
Ne va-t-il pas tomber
...sur l
e sentier

M'amzelle Jeanne

http://endirectdechezmoi.over-blog.com/

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0

Publié le 10 Février 2015

Le dit du saule pleureur

Ne dis rien.
Les blessures donnent force.
Chagrin vivifie l'arbre.

 

(10/02/2015)
 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Petits monologues ordinaires

Repost 0

Publié le 11 Janvier 2015

Me Terre, me Monde

Etre l’Arbre et l’Humain

Me Ciel et me fondre

A l’Autre aux millions de mains.

 

Me Terre, me Monde

Etre le Mot et le Trait

Me Ville et me confondre

A L’Ame de la Craie.

 

(11/01/2014)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Repost 0

Publié le 25 Décembre 2014

bonhommes
bonhommes

- Et toi, mon ami

que fais-tu de tes peines ?

- Je les cache par fierté

aux arbres et aux étoiles

et toi ?

- Je les vide à tire-larmes.

Puis elles se mêlent à la neige.

Ne crois-tu pas, mon ami

qu’il suffirait qu’elles fondent ?

- Oublier nos peines profondes ?

Alors non et mille fois « non » !

Le sais-tu mon ami ?

Avec nos joies, ce sont elles qui nous font.

(25/12/2014)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petits dialogues ordinaires

Repost 0

Publié le 10 Novembre 2014

Contempler ?

C'est recevoir
Donner son regard
Et
Infiniment
Intensément
EXISTER
RESPIRER
Contre
Le
Néant

(8/11/2014)

Textoésies et vous

Chant intérieur - Insurrection poétique

Printemps des Poètes 2015

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0

Publié le 29 Août 2014

Textoésies et vous : rêve d'écriture

Textoésies et vous : rêve d'écriture

 

 

Ligne lointaine et pure

Ecriture, destin, absolu

Poésie du ciel ou de la rue

Aucun mot ne le jure

(29/08/14)

 

 

 

Géométrie variable

Dans un ciel azuré

Nuages incapables

De cesser de chialer

L’orage approche.

 

Askelia

https://www.facebook.com/alexia.prudhommecorrectrice?fref=ts)

 

Ce matin les nuages faisaient un anneau.

J’aurais aimé plonger, mais vers le haut,

M’envoler, passer à travers…

 

Nounedeb

http://nounedeb.eklablog.com/

 

Nul n'attrape les nuages

Au filet à papillon

Blanche barbe à papa

Dans le chaudron bleu des cieux

 

Jill

http://jill-bill.over-blog.com/

 

 

Je lis le ciel, la bonne aventure dans les lignes de la main,

j'y décèle mille poésies et mille destins,

je batifole, funambule sans dessein et file sur le dos d'un éclair...

 

Anélias. B

http://aneliasb.blogspot.fr/2014/06/p-margin-bottom-0.html?spref=fb

https://www.facebook.com/LePalaisDesCapricesOuLaSoupeDeMots?fref=ts

4

 

 

Cueillir la prune d'Ente

aux reflets indigo

humer la fleur du Cap

oublier le présent

couchés dans le plantain.

 

Marine

http://marinezou.blogspot.fr/

http://emprises-de-brises.over-blog.com/

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0

Publié le 6 Juillet 2014

Sieste du rosier

Sous le soleil caché

Secrets et rêves

Parfument l’été.

 

Suzâme

(06/07/2014)

 

 

Eté tardif

Soleil en manif

Et la peau avide

En désespérance.

 

Aïcha Hebieb

 

 

Dans l’azur,

La beauté du lieu,

Les méandres du souvenir

Et la joie des retrouvailles

 

Anélias.B

 

 

j'ai rêvé que la pluie d'été 

avait nettoyé la vaisselle.

Survint un rayon de soleil

qui la fit plus belle !

 

Bernie

 

 

Pêches divines

Sur la table sous parasol

Survient une guêpe folle

Nos bras moulinent..

 

Jill-Bill

http://jill-bill.over-blog.com/

 

 

La pluie tombe sur les pavés

C’est une journée d’été.

Je ne sais où mettre les pieds

Au cinéma ou aller me coucher !

 

Claudine R.

 

 

Transparence

La pluie fait son show

Gouttes de cristal.

 

Marine

http://marinezou.blogspot.fr/

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0

Publié le 28 Juin 2014

Il y a

 

Il y a chardons et ronces

Griffes de l’existence

Et les papillons pour l’enchantement

Tout est là pour l’âme

Qui s’emplit de tout ce que l’être annonce

De beauté et d’espérance

Tout ce que l’humanité réclame

 

 

 

Il y a l’étang

Vases de vestiges noyés.

Il y nos rêves liés.

 

Inédit (14/05/12)

Il y a

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #poèmes

Repost 0

Publié le 2 Avril 2014

Quand l’arbre prend feuilles

Le soleil succombe

Magnificence pour son œil

Sauvé des ombres.

 

Jouissance d’un temps

Au goût de rosée poésie

Quand naît le printemps

Qui parle d'hérésie ?

(15/02/2014)

 

*-*-*-*-*

 

Arbre à toi, je me ressource

Puise tes ions positifs

Compagnon aux racines profondes.

A ta source je sonde

Aspire la vie de ta sève.

Affaibli mon corps se relève.

 

Bernie

 

*-*-*-*-*

 

 

Mon arbre n’a pas d’ennemi.

Il me compte même de ses amis.

Je le sais et je le lui dis souvent.

Sa sève s’écoule de son écorce, tel le sang de mes veines.

Elle glisse doucement vers la mer et se transforme en pierre d’ambre.

Son nom coule dans ma bouche. On dirait un bonbon. Gi ko bi lo ba.

 

Claudine R.

*-*-*

 

Un arbre au bord du monde


arbre à palabres, 
ami intime de notre village, 
il fait bon s'étendre sous l'ombre bleutée de tes branchages,
se laisser bercer par le murmure du vent dans tes feuillages. 


Nos âmes vagabondent, parcourent le monde
mais toujours elles  reviennent
vers leurs racines profondes,
dans la douce lumière, la nostalgie et les chants
des frères bien vivant, riant et discourant
dans d'interminables déclinaisons,
des conversations sans rime ni saison,
pour le seul bonheur de partager l'instant,
la joie, l'ivresse d'être debout,
et l'immensité des possibles...

Anélias. B

http://anelias.e-monsite.com/

http://aneliasb.blogspot.fr/

https://www.facebook.com/LePalaisDesCapricesOuLaSoupeDeMots

 

 

*-*-*-

Naissance d’un temps au goût de vert

Ombrage solaire du bois en éveil.

Saveur, renouveau, mystère émeraude.

 

Hauteclaire

http://hauteclaire.over-blog.com/

 

 

A la naissance du printemps

Il pleut: pétales de fleurs

Emporté par le vent

L'herbe déroule tout un tapis

De pâquerettes

Foulé sans dommage.

S'enflent les chants d'oiseaux

Ceux de l'hiver, et les nouveaux,

Et même la nuit, les grenouilles.

Nounedeb

http://nounedeb.eklablog.com/

 

 

L'arbre est venu à moi de toutes ses racines
Mon coeur battant il l'a enfoui dans son écorce
Et ma vie frémissante a dansé dans ses feuilles

Comme un nid je me suis posée sur la branche
Où veillait en oiseau l'âme bleue du printemps.

Carole

http://carole.chollet.over-blog.com/

 

 

Les feuilles de mon charme 
explosent comme une chrysalide
elles se déplissent au soleil
trop contraintes par l'hiver
elles naissent presque brutalement
pour rencontrer les Esprits de la forêt.

 

Josette

http://lacachetteajosette.blogspot.fr/

 

Désir Végétal d'Adamante

http://www.adamante-images-et-reves.com/2014/04/desir-vegetal.html#anchorComment

Textoésies et vous : Quand naît le printemps...

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0