Publié le 27 Janvier 2011

À UNE PASSANTE

 
La rue assourdissante autour de moi hurlait.
Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
Une femme passa, d'une main fastueuse
Soulevant, balançant le feston et l'ourlet ;

Agile et noble, avec sa jambe de statue.
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
Dans son œil, ciel livide où germe l'ouragan,
La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

Un éclair... puis ta nuit! - Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?

Ailleurs, bien loin d'ici ! trop tard ! jamais peut-être!
Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais !

 

Charles BAUDELAIRE

Tableaux Parisiens - Les fleurs du mal

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Extraits, citations

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2011

 

 

 

imagesCAFZXNFB

 

J’ai mis le gant de la vie

pour frôler le visage des murs

toucher la rue

brasser la foule chaude.

 

J’ai mis le masque de la vie

pour voir le désert des ombres

regarder la trace de l’espoir

percevoir la lune trahie.

 

Et puis j’ai tout enlevé

la montre de mon cœur

mes boucles d’étoiles

mon voile d’existence.

 

Et puis j’ai tout donné

les lignes de mon front

le frisson de mes seins

et la brume à mes pieds.

 

(Inédit extrait du recueil "Ecrits sur ma Paume" en préparation)

 

N.B. Je me souviens avoir lu à voix haute ce poème qui m'est chair, accompagnée pour la première fois par un groupe de musiciens amateurs de l'association A.R.M. à La Courneuve dans les années 90. Cette émotion est restée intacte

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #poèmes

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2011

 

plume1-150x128

 

 L'âme au bout de la plume

Se déverse, s'épanche

Au gré des rafales.

 

L'esprit-esthète écume

L'émotion-avalanche

Crée et se régale

Des maux du corps.

 

Mots conjurant le sort.

Donner des ailes à l'enclume;

L'entreprise de la plume.

 

(inédit)



N.B. Comment choisir un de ses poèmes? Aïcha est tombée "en inspiration". Est-ce l'influence de la lune? Est-ce une rencontre avec elle-même ? Je vous invite à en découvrir d'autres sur le site Nanterre PoéVie, à la rubrique "auteurs"



Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #découvertes d'auteurs et blogs

Repost 0

Publié le 22 Janvier 2011

photos s-n-gal 013[1] Sculpture "La femme-feuille" de Claudine R.

 

 

 

Je suis la seule feuille

qui ne veuille

se détacher

           de l'Arbre.

 

Je suis la feuille-femme

qui enlace

et ensève

                l'Arbre.

 

(9/12/10)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #poèmes

Repost 0

Publié le 21 Janvier 2011

 

ADRION13.jpg

 

Illustration: Création d'Adrion 13

 

 

Dans sa coquille d’apparence

brune ou bleue, blonde ou braise

dans son personnage d’aisance

louve chaude, larme sauve

il y a une fée de l’i n s t a n t

caché et retrouvé

une femme méconnue des temps

vierge de toute tutelle

une femme, muse des vents

nue comme la mer

libre comme un secret

Dans sa coquille d’élégance

dans sa double importance

il y a un feu qui crie

une femme qui vit.

 

 

Poème lu par Bernard Stéphane, journaliste à Radio Tour Eiffel dans les années 80. Extrait de mon recueil "Opus Fémina" en préparation.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #poèmes

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2011

Aller en poésie, c'est ... oublier les connaissances, retrouver l'élémentaire à partir du désert, de la nudité, de la page vierge.

 

(Pensée propice griffonnée lors de la conférence du poète, romancier et essayiste Daniel Maximin, le 17 janvier dernier à la Maison de la Nouvelle Calédonie dans le cadre de l'Année des outre-mer")

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #instantanés poétiques

Repost 0

Publié le 17 Janvier 2011

 

 

Près d’un lac complice virevolte une petite nappe vichy jaune et blanc pour un impromptu aux victuailles.

Le poète a décidé que les arbres de tous les âges sont ses convives.

Alors le paysage s’installe dans l’herbe offerte au soleil ; pâquerettes chuchotent, bleuets vacillent. Les couleurs s’éclaboussent de bonheur.

A la fin de la fête, le poète a décidé de boire tous les reflets du paysage pendant que désespérément le lac rejoint la nuit.

 

(15/01/11)

Poème écrit sur le thème du Printemps des Poètes 2011: "D'infinis paysages"

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #instantanés poétiques

Repost 0

Publié le 12 Janvier 2011

illustrationAnélias[1]

Je rêve du futur, blottie dans tes bras

Un futur de brume orange et de pétales verts

De volutes sans but, de spirales éphémères…

Dans le creux de ton âme, je divague,

Vague à l’âme des jours gris de juillet

La pluie passe en rideaux,

Vague de senteurs pourpres,

Parfum  du tabac blond,

Herbe fraîche et suave,

L’essence des œillets

Affole le fil de nos jours

Lance des stridences acidulées,

Les mots s'inscrivent sur ta peau,

Dans le creux des lignes de ta main ondule mon destin.

 

Partie d'une suite avec une illustration, une parcelle d un tableau/collage : "Trésors de la vie". Anélias.B, poète et platiscienne.

 

N.B. Je la suis et la poursuis autant dans son écriture que dans l'étendue de sa création, un univers pictural, qui du plus petit au plus grand format, délivre des trésors de détails et d'associations fragmentées. Elle parle à mon âme imaginative, interpelle mes sources aussi. Je me sens en complicité, fidèle à sa quête et ses interprétations. Je vous invite à retrouver son site dans mes liens. Suzâme

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #découvertes d'auteurs et blogs

Repost 0

Publié le 10 Janvier 2011

Elle aspire les plaisirs célestes ;

Gourmande de toutes les gourmandises

d'amour que deux animalisent ;

Elle papille en fête le zeste.

 

Elle plisse la douleur amère

Solitaire de toutes les solitudes ;

Des plaies que cadence torture

Elle déglutine les couleuvres chair.

 

Lippe rieuse ou frémissante

Tantôt craintive tantôt amante ;

Elle verbe l'être et Dieu écrit :

 

- De ta bouche rien n'est impur !

Ton destin rythme ton ballet

Et je tic-tac la mesure.

 

Recueil  "A fleur de femme"

www.http.edilivre.com

 

N.B.: J'ai choisi ce poème avide du goût et des sens pour l'audace de son langage, particulièrement sur trois verbes étonnants. Je vous invite à découvrir son recueil, à visiter son antre poétique en deux parties "A fleur de femme" et "A fleur de conscience". En suivant ses personnages mais aussi ses sentiments sur les thèmes les plus profonds,  vous rejoindrez l'univers de Tibicine.

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #découvertes d'auteurs et blogs

Repost 0

Publié le 9 Janvier 2011

 

masques-carnaval-venise-4-vert-veronese-bleu--L-1

Sous le fameux masque

l'aube d'une femme

au corps transparent

le chant d'une âme

Cascade au vent

parmi les bois, complices du rêve.

 

Et c'est la trêve

où l'événement est murmure

où l'avènement est pur :

naissance du sublime

la rime au bord des yeux

le mot au bout de la cime

le monde, rose des cieux.

 

Sous le fameux masque

une femme nue endormie.

 

Inédit d'après le recueil "Opus Fémina"

(en préparation)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #poèmes

Repost 0