Publié le 27 Avril 2011

Je viens d'avoir une poussée de poésie,

un poème gros comme le coeur

au milieu du visage.

 

Suzâme

(27/04/11)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0

Publié le 27 Avril 2011

"Je jouis de toute mes feuilles d'arbre centenaire, qui le sait?"

 

(Entendu en passant près d'un hêtre)

 

Suzâme

(27/04/11)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0

Publié le 26 Avril 2011

m503501 d0116712-000 p

Théodore Caruelle d'Aligny

2ème quart 19è siècle

réf. 8221, recto

Site : http://www.culture.gouv.fr/

 

Là, devant moi, c’est un arbre qu’on torture puis décapite.

 

Douleur du réel lorsque la distance n’éloigne pas les êtres qui souffrent.

 

L’un, d’entendre la mort scier ses bras d’existence, son tronc, ultime corps assassiné et...

l’autre, victime des vertiges de son impuissance et du simple amour de la vie.

 

Suzâme

(25/04/11)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Autres écrits

Repost 0

Publié le 26 Avril 2011

J’ai dit bleu parce que c’était la mer, parce que c’était tes yeux. Et toute la vie autour, des forêts jusqu’à la ville était bleue.

 

Une seule danse sur le sable, nos pas vers l’infini, un seul regard de toi au fond de mon corps et le bleu qui nous envahit…

 

Ce n’est pas l’encre. Ce n’est pas le ciel. Je les ai pourtant frôlés, l’une sans m’y noyer, l’autre sans même prier.

 

Ah ! C’est toi qui m’a donné le son, les sens du bleu puisque je t'entends encore et te sens partout.

  

Parfois, il me suffit de contempler les rives lointaines et notre couleur se rapproche, m’enveloppe comme un parfum si prégnant qu’il me détend.

 

Toujours, il me suffit de me rappeler tes mots tendres et fougueux et à nouveau le bleu écrit dans ma tête, protège mon cœur, évince mes larmes silencieuses.

 

J’ai dit bleu parce que l’amour, parce que la vie, parce que la solitude.

 

Suzâme

(26/04/11)

SITE : http://defis-d-ecriture.over-blog.com/

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0

Publié le 26 Avril 2011

XLI

 

Deux vrais amis vivaient au Monomotapa :

L'un ne possédait rien qui n'appartînt à l'autre :

Les amis de ce pays-là

Valent bien dit-on ceux du nôtre.

Une nuit que chacun s'occupait au sommeil,

Et mettait à profit l'absence du Soleil,

Un de nos deux Amis sort du lit en alarme :

Il court chez son intime, éveille les valets :

Morphée avait touché le seuil de ce palais.

L'Ami couché s'étonne, il prend sa bourse, il s'arme ;

Vient trouver l'autre, et dit : Il vous arrive peu

De courir quand on dort ; vous me paraissiez homme

A mieux user du temps destiné pour le somme :

N'auriez-vous point perdu tout votre argent au jeu ?

En voici. S'il vous est venu quelque querelle,

J'ai mon épée, allons. Vous ennuyez-vous point

De coucher toujours seul ? Une esclave assez belle

Etait à mes côtés : voulez-vous qu'on l'appelle ?

- Non, dit l'ami, ce n'est ni l'un ni l'autre point :

Je vous rends grâce de ce zèle.

Vous m'êtes en dormant un peu triste apparu ;

J'ai craint qu'il ne fût vrai, je suis vite accouru.

Ce maudit songe en est la cause.

Qui d'eux aimait le mieux, que t'en semble, Lecteur ?

Cette difficulté vaut bien qu'on la propose.

Qu'un ami véritable est une douce chose.

Il cherche vos besoins au fond de votre coeur ;

Il vous épargne la pudeur

De les lui découvrir vous-même.

Un songe, un rien, tout lui fait peur

Quand il s'agit de ce qu'il aime.

 

 

Fables de Jean de La Fontaine

(1621-1695)

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Mon anthologie poétique

Repost 0

Publié le 25 Avril 2011

(Pensées pour Emilia)

 

Son âme n’a pas d’âge

Elle me l’a dit et s’en amuse.

Son âme n’a pas d’âge

Elle le vit et nous ruse.

 

Suzâme

(25/04/11)

 

N.B. J’ai eu la chance d’accepter ce cadeau, un petit papier qu’elle m’a donné fugacement lors d’une brève rencontre sur le chemin de nos existences.

 

 

« Nul ne comprend que mon âme n’a pas d’âge, pas même le temps ! Et puis comment l’expliquer à la famille, aux médecins, mais surtout à mon corps ? Mon âme découvre encore, s’étonne, apprend. Oh et puis qui peut savoir d’après ma vieille allure inclinée sur l’infini que j’aime autant la vie, QUE JE VEUX VIVRE TOUJOURS !... »

 

Emilia

Extrait de son journal «Mon temps indéfini» inédit

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Autres écrits

Repost 0

Publié le 25 Avril 2011

Linotte

 

Tu es mignonne petite

Et si spontanée

Tu es si drôle petite

Et si enjouée

 

Dire que l’on change

Est faux.

 

Linotte pour la vie

Idéale parleuse

Nuit aux secrets

Ôte mystères

Tu ne l’as pas su.

Tu ne le sais pas encore

Et seule la mort te taira.

 

Suzâme

(25/04/11)

 

 

30ème salon d’écriture du site «Un partage des mots»

Thème : citation, phrase, expression , maxime ou proverbe apprécié à écrire sous forme d’acrostiche.

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0

Publié le 24 Avril 2011

Tout me pousse

A la folie douce

Le chant d’un merle,

Un poème, une perle.

 

Tout me passe

La petite folie se lasse

Du rêve de l’aigle,

D’une peine sans règle.

 

Tout me pense

Et la folie danse

La valse d’un univers

Le vœu de quelques vers.

 

Suzâme

(24/04/11)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #poèmes

Repost 0

Publié le 24 Avril 2011

jug809

                                                                       Chapelle d'Henri Tena alias Lupinus

Site : un partage de mots

 

 

 

Chapelle corps de pierres

Aux portes du cœur

J’ai fui les cimetières

Mais aimé toutes tes fleurs.

 

Je suis entrée dans ta maison

Aux regards multicolores

J’ai fui ma déraison

Mais pensé à tous mes morts.

 

J’ai effleuré toutes tes statues

Aux visages éloquents

J’ai fui tout ce qui tue

Mais donné mon âme au temps.

 

Je me suis mise à genoux

A l’orée de tes lumières

J’ai fui la foule qui noue

Mais semé tous mes vers.

 

Suzâme

(23/04/11)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0

Publié le 23 Avril 2011

Je me mets souvent quelques gouttes de poésie dans les yeux.

 

 

Textoésie de Suzâme

(22/04/11)

 

N.B. Qu'est-ce qu'un "textoésie"? C'est un petit poème en vers ou en prose envoyé par portable. J'y ai pris goût avec quelques amis poètes. Si cela vous dit,  remettez-moi votre numéro de portable, qui restera confidientiel, par l'intermédiaire de la messagerie de mon blog. Je m'engage à ne jamais en abuser.

Si de votre côté, vous désirez m'envoyer un "textoésie", n'hésitez pas. J'ai découvert que ce moyen de communication pouvait être un moyen d'expression des plus propices et que son instantanéité pouvait nous suivre en tous lieux. Je pense aux séjours, et vacances  sans blog... Cette une proposition sans obligation. Je comprendrais votre réserve face une communication spontanée.

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0