"Vers rêvés" premier recueil de Catheau

Publié le 5 Avril 2012

   

05-04-2012-14-41-33.jpgCatherine Thévenet alias Catheau

 

Retrouvons nos ailes intérieures pour un envol dans le ciel bigarré des «Vers rêvés» d’une femme poète aussi cultivée que proche de l’être qu’elle surprend, écoute, reçoit , le lecteur, la lectrice que nous sommes.


Son recueil de chair et de poésie s’ouvre sur l’existence et nous est livré en neuf parties qui rappellent la gestation d’une mère :

Mythologies, Légendaires, Errances, Matins, Violences, Au jardin, Instants, Intime, Mots dits

Catheau partage sa passion pour certaines figures mythologiques, leur apogée et leurs vertiges. Ainsi nous retrouvons Phèdre dans son poème «Dans l’Hadès de la passion», une femme, toujours actuelle, victime de l’amour, avec des vers d’une telle intensité qu’ils incitent à être déclamés sur le piédestal de la folie poétique.

A la recherche des fées Titania, Mélusine, Ondine dans «Feuilles et Fées», poème-conte magnifique et touchant en forme de dialogue entre une « fillote » et sa famille, l’auteure nous enchante.

Nous parcourons avec ses paysages sans distance entre la réalité et l’imaginaire tissé par le temps d’une âme attentive des scènes de vie du "Square Saint Lambert Paris XVème" à la contemplation d’une œuvre d’Hiroshige (graveur et peintre japonais).  



Dans "Violences", elle nous paralyse un instant sur le son du titre "Bong" et nous emporte le coeur dans la course d'un enfant qui change à chaque strophe tout en étant le même dans tous les pays qui le maltraite par la famine ou la guerre.

 Puis elle nous guide sur des chemins que nous reconnaissons, que nous aimons, la nature, la beauté et d’autres paysages plus intimes, l’amour et le renoncement avec «
C’est juste avant la vague» dont je n’oublierai jamais la chute, mais encore la solitude dans "For (t) intérieur", le silence sur cet extrait :

« … écouter

Le sommeil des sons… »

dans La Maison du silence.

 Attirée, initiée, captivée par ses «Vers rêvés », je vous invite à découvrir le premier recueil de Catherine Thévenet, notre "Catheau"   tel un espace intérieur. Une exclusivité avec l’auteur que je savoure encore.

Son éditeur :
http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782748375626

 

 

Je lui dédie ce poème :

 

Il suffit d’un recueil

de quelques bûches

qui s’écoutent et l’œil

s’ouvre à l’intériorité.

Le feu rallume l’âme

qui médite en vers

libère la ruche

et sa reine prisonnière

du temps, de son intimité.

 

(Fermanville, le 01/04/12)

 

Suzâme

(05/04/12)

 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #découvertes d'auteurs et blogs

Repost 0
Commenter cet article

Hauteclaire 10/04/2012 01:15


Un bel hommage à Catheau dont nous avons appris à aimer les poèmes, comme les écrits et chroniques.


Un livre que je n'ai pas encore lu, mais cela ne saurait tarder.


Merci pour cette mise en lumière

Suzâme 12/04/2012 19:57



Un fruit mûr et goûteux se partage. C'est le cas de son premier recueil de poésie. A très bientôt. Suzâme



Quichottine 09/04/2012 23:52


Un énorme merci pour ce partage.


J'ai encore beaucoup de livres à lire, mais je sais que je lirai sans doute celui-ci, quand je rouvrirai ma bibliothèque virtuelle pour de bon.


Passe une douce soirée.

Suzâme 12/04/2012 19:55



Depuis quelques temps je favorise les recueils de poésie pour m'en être éloignée trop longtemps. Même si si la lecture d'un poème est un instant de captivité et d'ouverture, je recommande de ne
pas être fatigué. Ta bibliothèque est vertigineuse. Petit à petit, je rachète des livres qui ne sont pas souvent des romans. A bientôt. Suzâme



adamante 08/04/2012 00:38


Tu lui dédies là un très beau poème Suzâme, j'imagine en effet pour la lire parfois que son livre doit être riche et passionnant. Merci pour ce partage qui j'espère lui donnera de nouveaux
lecteurs.

Suzâme 12/04/2012 18:05



La poésie accompagne la vie un peu comme Dieu pour les croyants. Elle ouvre le regard et nourrit esprit et coeur. Merci de ta visite. Suzâme



Carole Chollet-Buisson 08/04/2012 00:33


Merci, Suzâme, de m'avoir mieux fait connaître Catheau, dont j'avais lu quelques belles "textoésies" sur ce blog.


Carole

Suzâme 12/04/2012 17:25



Je n'ai pas présenté son blog, ce que j'aurai fait si elle n'avait pas publié. Il est d'une richesse culturelle et poétique qui m'est devenue essentielle.



Nounedeb 07/04/2012 17:39


Merci, Suzâme, pour cette info. J'avais dit une fois à Catheau que j'espèrais qu'elle soit un jour éditée. C'est fait, et j'ai acheté, bien sûr.

Suzâme 12/04/2012 17:21



Moi aussi je l'ai encouragée. Et toi, as-tu pensé à un recueil à moins que cela ne soit déjà fait.