Trois galets

Publié le 28 Mai 2011

 

papier-peint-photo-onde-zen-sur-sable-et-trois-galets,27541

 

site pixers.fr

 

 

Trèfle de pierre

Que la mer a poli.

L’un est le silence

Sourd aux prières

Et sans peur

L’autre est le secret

Lourd comme la vie

Sans heures

Le dernier est la solitude

Amour de la mer

Sans fleurs.

 

Trèfle de chair

Et la mer a jailli.

L’un est le désir

L’autre est le don

Le dernier est le destin.

 

Suzâme

(27/05/11)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #poèmes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lucie 12/06/2011 18:37



Cette poésie est impressionnante dans le sens où l’on sent un fort mysticisme, et je la trouve très joliment
exprimée ! Bravo ! Bonne soirée


Lucye



Anélias.B 05/06/2011 16:33



...Galets souverains,


Grain de folie


Plaisir entre silence de pierre


Et silex de mots,


Feu de la poésie qui transcende la réalité...


Merci pour ce voyage dans le silence immobile et fécond de tes trois galets !


Amitiés



Suzâme 07/06/2011 22:46



Bonsoir Anélias,


Semblalbles aux miettes du Petit Poucet, je suivais le chemin des galets comme des traces de ma poésie future et comprenais à nouveau le langage du sable. "Le silex des mots" et
leur soie lorsque la nuit se répand comme un autre monde et qu'ils froissent, caressent et parfois blessent l'âme en quête d'elle-même... A bientôt. Suzâme



Moog 03/06/2011 18:41



je retrouve ici d'autres galets, comme tu m'avais dit...


bonne continuation


Moog



Suzâme 08/06/2011 11:27



Bonjour Moog,


Ici des galets pour approfondir la Poésie...Suzâme



Elo 31/05/2011 21:12



Oh comme c'est bien écrit ... et ces galets pour l'illustrer... Magnifique !!! Bises



Suzâme 06/06/2011 18:52



Ah Elo, la muse fait beaucoup dans cette danse des galets sur le sable de nos vies. Suzâme



olga.au-coeur-des-mots.over-blog.comPetit papillon 31/05/2011 15:08



 


Bonjour Suzâme,Très beau poème, ces trois galets,  réveillent en toi tout ce qui compose la vie.


Bises


Olga


Trois, unis, sur le sable


que la mer ne saurait séparer.


Unis face au destin.


Ensemble à la même table,


Ensemble à jamais pour goûter


 d'une unique pensée le  même festin.


Celui de la vie.


 


 



Suzâme 06/06/2011 18:40



J'entends ton écho. Toi aussi, tu sais l'harmonie des mots et des sens...Suzâme