Tout en silence

Publié le 30 Avril 2011

Je ne puis capturer mon cœur

Lorsqu’il pleure

Alors il y a la rosée sur les fleurs

Et la pluie sur mes peurs.

 

Je ne puis écrire ma douleur

Alors il y a le langage de l’âme-sœur

Toute la poésie et son ampleur

Alors il y a le bruit de nos erreurs.

 

Je ne puis me taire qu’à contrecœur

Lorsque je pleure

Alors il y a les vers crieurs

Alors il y a le silence des couleurs.

 

Suzâme

(30/04/11)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #poèmes

Repost 0
Commenter cet article

Elo 01/05/2011 18:15



Un très bel écrit exprimant la douleur, les pleurs... délicatement sensible.... Bises



Suzâme 08/05/2011 17:14



Merci Elo. Vibrato. Trémolo. La poésie traduit tous les sentiments. Suzâme



olga.au-coeur-des-mots.over-blog.com 01/05/2011 09:29



Bonjour Suzâme,


La souffrance, tout comme la joie fait partie de nos existences, elle nous montre parfois le chemin vers d'autres rendez-vous, elle fait mal, mais aussi, parfois nous rend plus forts...


Ton poème sorti de ton âme, de tes  "tripes" est magnifique.


Bises


Olga



Suzâme 08/05/2011 16:58



Bonjour Olga,


Je suis heureuse de revenir en poésie avec la harpe de mon âme. Je la croyais enfuie...Suzâme



Tibicine 01/05/2011 00:28



Bonsoir Suzâme. C'est une véritable chance d'être poète et tu l'exprimes très bien. Tibicine



Suzâme 08/05/2011 16:37



Bonjour Tibicine,


Comme je suis heureuse de découvrir dans mon jardin poétique, les traces délicates de ton passage. Ton attention, ta sensibilité m'accompagnent sur ce merveilleux chemin d'écriture. Je
t'embrasse. Suzâme



askelia 30/04/2011 20:49



heureusement, nous avons l'écriture...


belle soirée,


bises



Suzâme 08/05/2011 16:35



L'écritue en quelques vers d'ivresse... Suzâme



Nina Padilha 30/04/2011 19:13



Reçu cinq sur cinq.
C'est ce que je dénonce dans "Poète" (sur mon blog). 



Suzâme 08/05/2011 16:34



Bonjour Nina,


Qu'il est bon d'exprimer ses états d'âme à travers des vers qui ne sont pas plus que des pétales du coeur. Suzâme