Textoésies et vous: présence ou absence de l'amour

Publié le 17 Juillet 2012

23052012652
 
 
L'amour, de l'élan à l'abandon
Concerto pour deux corps
en un coeur, folie ou don ?
L'amour comme seul essor...

(16/06/12)

Quand quelqu'un souffle
sur nos bleus d'amour,
On a qu'une hâte :
Chuter de nouveau.

Askélia
http://askelia.over-blog.com/


Le contre-ut de trop
la voix qui déraille
la corde brisée
   
Un couac amoureux !

Catheau
http://ex-libris.over-blog.com/



Paradis en textoésie  avec Nounedeb
(en écho à Catheau) 
http://nounedeb.over-blog.com/article-paradis-en-textoesie-107161873-comments.html#anchorComment 


L'amour c'est ce qu'il y de plus beau.

Flipperine
http://flipperine.over-blog.fr/


L'amour,

    toute une vie pour l'apprivoiser,
    des siècles d'humanité pour y arriver !

    ABC
http://detente-en-poesie.over-blog.com/


Amer que de n'être aimé

    Solitude sa barque au fil des jours
    La vie s'écoule morne plaine...

Jill

http://jill-bill.over-blog.com/


Quelques mots pour un amour mort :

    A minuit le roman achevé
    Tordait la bouche pâle,
    Et les jambes fauchées comme
    Vulgaire moisson
    Fuyaient la douleur vrillée.

Francine

http://unsoirbleu.over-blog.com/



et voici le lien de Laura Lie

http://nouvelles-en-vrac-de-laure-lie.over-blog.com/article-l-amour-en-textoesie-107041873-comments.html#anchorComment   


L'amour vie et trépas. Sans lu l'être n'existe pas.

Joëlle   

http://joelle.colomar.over-blog.com/


Amour révolution tendre des âmes
au corps à coeur
fusion et incandescence
à fleur de peau.

Hauteclaire
http://hauteclaire.over-blog.com/


Lamourella !

    Son antre-mets
    Ame et genoux ...

Servanne-Veronica
http://jardindaimehaut2.canalblog.com/




L'amour, de l'élan à l'abandon,
    Je suis amoureuse d'un cerf
     Je fais feu de tout bois...

Loop
http://aloreedespeutetre.over-blog.com/   



Un textoésie-poème d'Hélène Carle :

* Inamissible amour *

    On ne peut l'attraper dans un filet à papillons,
    ni le mettre dans une coupe dorée.
    Que nous le voulions ou non, il est là sans aucune raison.
    Déchiré de haine,
    giflé d'indifférence,
    phénix en perpétuel don,
    il encense nos haleines,
    porte les amoureux au-delà d'eux-mêmes,
    s'insuffle dans nos poumons
    sertissant l'air que nous respirons.
    Puis, il fait cadeau d'une jolie paire d'ailes,
    à une minuscule chenille qui se croyait mortelle.
    Mais on ne peut l'attraper dans un filet à papillons.


 
    Hélène*
http://lebancdurienfaire2.over-blog.com/


Deux âmes à l'unisson

    Elan au delà de la raison
    Vers le château de porcelaine
    Où se trament tant de "je t'aime"....

    Aimer, disait Hugo,
    Est la moitié de croire.
    Fit-il un distinguo
    En narrant ses histoires ?

    C'est vrai. J'ai vérifié.
    J'en ai payé le coût.
    Quand on aime à moitié,
    On ne croit plus du tout !

    Nina Padilha © 30/09/00   
http://www.leschaisesdenina.com/


Le sable de la dune
    Se souvient de tes pas
    La balade au clair de lune
    Des larmes que tu versas
    L’océan gronde encore
    Des murmures précieux
    Et mille étoiles d’or
    Brillent dans mes yeux   

Josette

 
Aimer c'est...
    Glisser avec tendresse
    Dans le coeur de l'inconnu
    Une fleur de son regard ....


    Sabine
  http://www.chemin-je-t-aime.com/



Un pas après l'autre, la rencontre, l'amour peut-être, mystère des vies !

ABC
http://detente-en-poesie.over-blog.com/


Le ciel est bleu et gris argent

    Ô mon amour écoutes battre
    Mon coeur ce soir étourdiment
    Sans raison mon coeur si folâtre...

Marine

http://dans-les-voiles.over-blog.com/article-29454189.html


Aimer c'est prendre le regard de l'autre
Et l'emporter à tout jamais
Pour vivre à deux le présent. 

Evajoe

http://www.rencontre-avec-ma-poesie.fr/article-presence-de-l-amour-107207400.html


Dégringolent les notes graciles du piano ...
Un rayon de bonheur flottait
Sur le jardin de nos coeurs.
Ce monde à deux évanoui.


Plume
http://demauxenmots.over-blog.com/ 


Aimer, c'est penser à l'Autre 

Aimer c'est souffrir avec l'Autre
Aimer, c'est ne pas vouloir continuer seule
Aimer, c'est ne pas vouloir vivre un deuil! 

Pâquerette
http://paquerette.over-blog.net/ 



Lire absolument "Flamboyant" poème de Mansfield

http://www.mansfield.fr/article-flamboyant-107207669.html

 Chez Lenaïg redécouvrir "Les visiteurs du soir"



http://leblogdelenaig.over-blog.com/article-presence-ou-absence-de-l-amour-lenaig-textopoesies-et-vous-chez-suzame-107308609.html



mes mots continuent de pousser


et je sais pour qui...

Tilk

http://tilk.over-blog.com/

Chez Durgola "de coeur à coeur l'amour circule"


http://durgalola.over-blog.org/article-pour-textoesies-et-vous-presence-ou-absence-de-l-amour-107310371.html

Chez Hélène Carle "et tout a commencé..."

http://lebancdurienfaire2.over-blog.com/article-et-tout-a-commence-107372785-comments.html#anchorComment 



Découvrir chez Alexa "Emballement du coeur"

http://cyclepoetique.over-blog.com/article-emballement-du-coeur-107366285.html 



Du textoésie au poème sur l'amour


J'ose
J'ose te dire je t'aime
J'ose faire des lettres de tout sorte
Si je n'osais pas, que voudrait dire
Je t'aime
J'ose te contredire
J'ose te dire la vérité
Si je n'osais pas, que voudrait dire
Je t'aime
Une petite femme frêle
Une petite femme qui ne peut te mentir
Si je n'osais pas, que voudrait dire
Je t'aime
Dans ma tête tout se bouscule,
Dans ma tête, j'aime à rêver
Des jours prochains ou nous serons ensemble
Si je n'osais pas, que voudrait dire,
Je t'aime
Il faut du courage pour être en paix avec son passé
Il faut du courage pour faire des progrès
Si je n'osais pas, que voudrait dire
Je t'aime
J'attends, je guette comme une chatte
J'attends le jour ou nous nous retrouverons
Si je n'osais pas, que voudrait dire
Je t'aime
Mais j'ose puis que je t'aime.


Dadette 


http://dadette.over-blog.com/article-pour-la-communaute-textoesies-et-vous-107350078.html


du textoésie à la prose avec Pivoine


Il y avait le premier amour, regard sacré, couleur d'émeraude, du rêve fracassé et des illusions, mais au bout, un seul désir, une seule sauvegarde: l'écriture et les mots.


Cet amour-là se déclinait en plusieurs tons, et se jouait au Rouge et au Noir.


Et puis, tout sombra.


Aux lendemains de la guerre, quand les ruines de Dresde, de Coventry, d'Hiroshima et de Nagasaki fument encore, comment se peut-il qu'il repousse quelque chose sur cette terre brûlée? Irradiée?

Et pourtant.


Le coeur, cet organe vivant et chaud, le coeur est innombrable. L'être jeune refrémit, ses jambes redeviennent alertes, il s'éloigne du balcon où il cherchait la nuit, la mort s'éloigne à grands
pas, ou parfois pas, mais avec le temps, oui, comme le chantait le poète, avec le temps,

On aime à nouveau. Pas comme avant, pas comme pour ces amours bleues, irisées, dont la saveur reste, comme un en-cas délicieux, on aime avec sagesse, avec circonspection, on a tout simplement 
envie d'être heureux.


Et d'être en paix avec soi-même.
En paix avec l'autre...
Plus facile à dire qu'à faire 


http://quartzrose.canalblog.com/


Pour la première fois: du textoésie à la lettre  

 
Lire "UNE LETTRE POUR TOI" d'Isabelle G.A.

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pascale-Madeleine 01/08/2012 18:44


Que de poèmes !


Finalement l'amour inspire toujours...



Suzâme 05/08/2012 14:05



J'avais peur qu'il soit tabou ou obsolète...



Pivoine 30/06/2012 00:43


Merci à toi, Suzâme, encore, pour cette belle initiative et tous ces textes, comme un florilège aimable et qui fait tellement chaud au coeur !

Suzâme 04/07/2012 14:51



Ce bonheur en partage ravive la poésie qui est en chacun de nous et perdure notre envie de transmettre chaque jour... Je t'embrasse. Suzâme



Paquerette 29/06/2012 15:58


Aimer, c'est penser à l'Autre


Aimer c'est souffrir avec l'Autre


Aimer, c'est ne pas vouloir continuer seule


Aimer, c'est ne pas vouloir vivre un deuil!


 


bisous

Suzâme 04/07/2012 14:47



Un vrai cri d'amour... que mon coeur entend. Bisous. Suzâme



Pivoine 29/06/2012 11:12


Il y avait le premier amour, regard sacré, couleur d'émeraude, du rêve fracassé et des illusions, mais au bout, un seul désir, une seule sauvegarde: l'écriture et les mots.


Cet amour-là se déclinait en plusieurs tons, et se jouait au Rouge et au Noir.


Et puis, tout sombra.


Aux lendemains de la guerre, quand les ruines de Dresde, de Coventry, d'Hiroshima et de Nagasaki fument encore, comment se peut-il qu'il repousse quelque chose sur cette terre brûlée? Irradiée?


Et pourtant.


Le coeur, cet organe vivant et chaud, le coeur est innombrable. L'être jeune refrémit, ses jambes redeviennent alertes, il s'éloigne du balcon où il cherchait la nuit, la mort s'éloigne à grands
pas, ou parfois pas, mais avec le temps, oui, comme le chantait le poète, avec le temps,


On aime à nouveau. Pas comme avant, -pas comme pour ces amours bleues, irisées, dont la saveur reste, comme un en-cas délicieux, on aime avec sagesse, avec circonspection, on a tout simplement
envie d'être heureux.


Et d'être en paix avec soi-même.


En paix avec l'autre...


Plus facile à dire qu'à faire

Suzâme 04/07/2012 14:47



Bonjour Pivoine,


Je relis ton texte en te répondant. Il est riche de toute notre humanité, de ses guerres mais surtout de ses espérances. Merci pour ta participation. A bientôt. Suzâme



Dadette. 28/06/2012 00:54


Merci de m'avoir publié, je ne savais pas si je devais procéder ainsi... Je t'envoie une brassée de douces pensées. Dadette

Suzâme 03/07/2012 20:36



Partage sur la page... Des traces de poésie pour nous suivre les uns les autres... Suzâme