Textoésies et vous : Vers la lumière...

Publié le 31 Janvier 2012


Une goutte de soleil

dans nos yeux

Et c'est la vie qui s'émerveille

de si peu

 

Suzâme

(17/01/12)



 

Et le soleil rit

de joie en regardant

les étincelles de lumière

pétiller !

 

Hauteclaire

(17/01/12)

http://hauteclaire.over-blog.com/
   
Le merveilleux a coulé
par terre
en sillons d'or
derrière toi.
Ne te retourne pas,
surtout pas.

Arthémisia
(18/01/12)
http://corpsetame.over-blog.com/

 

Une pincée de givre

La haie étincelante

Flamme ivre

Inattendue, haletante.

 

Plume

(18/01/12)

http://demauxenmots.over-blog.com/

 

Une goutte d'amitié

dans nos coeurs

Et s'efface la peur

Reste seulement

cette luminosité.

 

Olga

(18/01/12)

http://olga.au-coeur-des-mots.over-blog.com/



Une étoile dans le ciel

Nous ouvre vers l'éternel,

Lumineuse

 

Elo

(24/01/12)

http://www.confidences-libellule.com/

 

Suivre l'étoile

Ame sans voile

Comme elle

Illuminer le ciel.

 

Suzâme

(24/01/12)

 

Un rayon de lumière

Quelques flocons qui dansent

La vie sourit.


ABC

http://detente-en-poesie.over-blog.com/

 

Je suis partie, un beau matin, le coeur nu et sans bagage, voulant emplir mon âme des reflets scintillants de la mer, des rires du soleil et des légendes de la lune ...

En chemin, après avoir pleuré avec le soleil et versé au petit jour de vraies larmes de rosée, m'être écartelé en deux avec la lune en un pâle quartier chagrin invoquant les étoiles, et fui avec la mer vers le ciel dans un décor embrasé comme si l'un et l'autre donnait un peu de leur sang chaque soir...j'ai compris que

je portais déjà en moi tous les mots du soleil de la lune de la mer

et toute la lumière des ans ! 


Sabine

(3/02/12)

http://www.chemin-je-t-aime.com/

 

Sur ton chemin une étoile

    vascillante mais brillante

Un sourire au bout de la nuit

    attend que tu le découvres

Demain le jour se lève...

 

Marine D 

(4/02/12)

http://dans-les-voiles.over-blog.com/

 

Dans le minuit glacé de février

Au retour de la fête et de la tiédeur

Trembler de givre et de neige crissante

Serrer des étoiles de glace sur le bitume

Et le reflet de la Lune à sa pleine rondeur ... 

Pivoine
(5/02/12)
http://quartzrose.canalblog.com/

 

 

 

N.B. Si les textoésies naissent d'échanges de textos poétiques, donc de nos portables, je vous incite cependant à m'envoyer vos échos, de commentaires en commentaires sur le thème de la lumière. Merci de ces merveilleux instants. Suzâme

 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0
Commenter cet article

DAVID SPACE 09/02/2012 08:21


Oups désolé...


C'était pourtant bien un texto que j'avais envoyé, mais si (tu)  vous trouvez qu'il n'est pas à sa place,
vous pouvez le supprimer sans problème...


Je ne voulais pas vous importuner, milles pardons.


Je vous souhaite une très bonne continuation.

Oh ! My Loop ! 06/02/2012 22:28


La vie qui s'émerveille...


***


Alors,


Suzâme,


on te prépare le petit livre.


Il y aura aussi la signature de Françoise.


***


Bien reçu ton mail !


Merci !


Bonne nuit...


 


Loop

Suzâme 08/02/2012 20:06



J'en suis heureuse. Votre soleil bientôt dans ma boîte aux lettres! Bisous. Suzâme



DAVID SPACE 06/02/2012 16:21


Ah, la lumière..


j'en ai quelques un sur ce thème et je me demande même si bout à bout il ne forme pas un conte...


Si tu le veux bien voici au moins le premier:


je suis né poussière sous un rêve, Herbert


j'écriais l'on m'assomme et de me taire


je me tus alors que vous, voyez ma mère ensanglantée


mais nulle terreur je vis de la lumière


pause, émoi mammaire où la vont enfants, tait-on toujours?


coupons corps dont je désire et pourtant m'exprime mais


je ne peux tout chez la lumière


elle m'attire je m'étire, Jean baille encore au petit jour


petit à petit j'apprends et j'entreprends


mes mains sondent et pincent avec lesquelles j'agrippe des objets


je découvre et le monde cherche sa lumière, je recouvre et tout s'est teint


je balbutiais lorsqu'on me fredonna


menottes pour papa, maman fée du chocolat


c'est dur d'être bébé


puis vint la maladie compagne de la souffrance


et je m'y fis sans vraiment m'y faire


me gardant bien de maux m'y fier


je grandis ainsi sachant que le verbe sait se taire


expérimentant toute sorte d'affaire


mais vivre sans "l'amour" c'est vivre presque mort


alors un jour je revins voyant de là lumière


comme celle du rêve, Herbert


elle scintillait de mille diamants d'un sourire flamboyant


à tel point que je crus un moment qu'elle avait contre moi une dent


qu'à cela ne tienne cédant à cette danse, elle me charma


c'était mon karma...



Suzâme 08/02/2012 19:20



Bonjour David,


Merci de votre passage. Les textoésies sont des textes plus cours, pas toujours versifiés, ni réfléchis. Une inpiration de l'instant à partager par textos pour les plus proches et par
commentaires. Merci de ta proposition et si ton texte peut plaire pour toute sa lumière il ne correspond pas au rythme de cette écriture poétique. Suzâme



Elo 05/02/2012 19:18


C'est vraiment magique ces échanges ! Quel bonheur d'y avoir ma place !!!! bisous

Suzâme 08/02/2012 14:44



J'ai songé sur l'idée d'Hauteclaire à créer une communauté "Textoésies" même j'ai peur de l'incidence d'une telle naissance. Qu'en penses-tu? Bisous. Suzâme



Pivoine 05/02/2012 17:50


Dans le minuit glacé de février


Au retour de la fête et de la tiédeur


Trembler de givre et de neige crissante


Serrer des étoiles de glace sur le bitume


Et le reflet de la Lune à sa pleine rondeur ...

Suzâme 06/02/2012 18:12



Très beau cet écho que j'ai de suite publié. Je l'ai lu comme un commencement de poème, une esquisse de quelque chose à poursuivre... Ecriras-tu d'autres vers Pivoine? Cela me donne envie de te
rendre visite. bisous. Suzâme