Retour du sud (4) : De la terre essoufflée au sable infini

Publié le 27 Octobre 2011

 

DIVERSOC2011-029-copie-1.jpg

Poussières de soleil

Premiers signes du désert

Où l’âme se retrouve

Au rythme de ses pas.

 

 

DIVERSOC2011-038-copie-1.jpg

La terre s’est essoufflée

Fatiguée de patience

Aucune fragilité. Aucun rêve

Au rythme de sa vie.

 

 

les-4-jours-du-sud-011.jpg

Poussières de couleurs

Premiers éclats, jouissance

Et l’âme se perd

Au rythme de l’univers.

 

Suzâme

(25/10/11)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Promenades, rencontres

Repost 0
Commenter cet article

Hauteclaire 29/10/2011 00:22



Et je me perds dans cet horizon infini en ressentant le vent de mer léger sur mes joues.


Douce promenade que celle-là ..


 



Suzâme 01/11/2011 16:50



Je suis heureuse de cet effet sur tes joues. D'un seul mot, je suis devenue la terre craquelée, sans soif... Suzâme



flipperine 28/10/2011 17:43



mieux vaut ne pas se promener seul



Suzâme 01/11/2011 16:39



La terre ici a comme un goût de solitude.



Elo 28/10/2011 16:10



C'est une belle période pour jouir de ces lieux


En été ils sont trop pleins et bruyants !!!!


Bisous



Suzâme 01/11/2011 12:04



J'ai ressenti la solitude de la terre.



Fathia Nasr 28/10/2011 12:49







Suzâme 01/11/2011 11:57



A toi aussi. 



Fathia Nasr 28/10/2011 12:48



Bonjour Suzâne, belles expressions poétiques d'une âme qui se recherche et qui se trouve perdue dans l'infini, bravo et merci de ce sublime partage, bisous.



Suzâme 01/11/2011 11:57



Je laisse tout simplement écrire la terre.