Qui ?

Publié le 10 Juin 2012

 

Elle fissure coquille

 

découvre sa chair

 

Naissance d’une fille

 

au regard vert.

 

 

 

Sait-elle qui elle est

 

Cris secrets

 

Elle est ce qu’elle fait

 

Fruits sacrés.

 

Suzâme 

 

(9/06/12)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #poèmes

Repost 0
Commenter cet article

joelle.colomar.over-blog.com 16/07/2012 11:29


Naissance des sens


Appel de l'esprit


Battements du coeur


Un être sent


Un être écrit


Un être meurt


Belle et douce journée à toi Suzâme.


Joëlle.


PS: merci pour tes mots sur mon blog, un ressenti du fond de l'âme


 

Suzâme 21/07/2012 22:59



Ton écho résonne, raisonne dans la nuit. Belle émotion! Suzâme



Plume 15/06/2012 13:12


Je ne sais qui ELLE est, il me semble qu'elle ouvre son coeur au soleil pour se permettre d'aller au bout de ses aspirations, de son essence et de ce qu'il lui est possible de transmettre ...


Très beau texte Suzâme, bisou, Plume .

Suzâme 19/06/2012 06:43



Je l'ai imaginée naître, puis être avec beaucoup de souffrance intérieure et ma plume a vu en ses actes une façon de résister à ses invisibles démons, tourmentes qu'elle seule ressent lorsque son
"regard vert" n'est pas encore ouvert. Je t'embrasse. Suzâme



flipperine 14/06/2012 17:45


un bel écrit

Vert-de-Grisaille 14/06/2012 07:30


C'est étrange, mon abonnement à ta newsletter ne m'avait pas fait parvenir ce texte.


Je viens de lire un de tes commentaires précédents, et j'aime l'idée que "l'écriture ouvre des vases communiquants". Un écho? Certainement.


Toutefois, "être ce que l'on fait" peut être parfois lourd à porter...

Suzâme 16/06/2012 19:57



Parfois l'être ressent et vit dans une telle dualité entre ses actes et son esprit qu'il risque péril... L'esquisse ici ? Oui plutôt une femme qui dans l'enfantement d'elle-même, exprime, agit,
existe... Rien de plus sur cette apparition "au regard vert", une inconnue très proche...



Quichottine 11/06/2012 19:16


Je pencherais aussi assez pour la Vénus...


Mais bon, tout est possible quand le poète a en lui tant de beauté.


 


Merci, Suzâme, pour ce moment.

Suzâme 13/06/2012 13:50



L'être me captive sans raison et m'inspire tout ce qui lui échappe. Parfois il existe mais je l'imagine encore surtout lorsque je ne l'ai encore jamais rencontré. Mais tu as raison, il m'arrive
d'être comme en fusion en contemplant une oeuvre de peinture ou de sculpture. La poésie est une interprétation infinie... Bisous. Suzâme