Pour Papier libre : Aux champs de pissenlit

Publié le 31 Juillet 2012

champ-de-pissenlits.jpg

link

 

 

 

Balade suspendue

au jaune étendu.

 

Surprendre cette lumière

comme don de la vie

si résistante au bleu

changeant du ciel. Envie

de garder cette beauté première

la Terre, déesse des yeux.

 

Balade suspendue

au soleil nu.

 

Contempler ce champ d’or

comme ventre du jour

Ô vaste rêve, champ et corps

Bel astre de l’amour.

 

Suzâme

(29/07/12)


Pour papier libre : Juliette nous propose  d'écrire "une ode au pissenlit"

 http://papierlibre.over-blog.net/article-le-nouveau-theme-de-juliette-108462093.html

 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0
Commenter cet article

Catheau 01/08/2012 08:46


Un tapis gras, charnu, ensoleillé : l'essence du jaune.

Suzâme 05/08/2012 13:51



Quelque chose de lointain pour moi qui habite la région parisienne mais de vivace... C'est inouï ! Jamais j'aurai cru écrire sur les champs de pissentit. Juliette a un certain pouvoir... Même
quand je me dis que je n'écrirai rien, il se passe quelque chose... Une interrogation... 



flipperine 31/07/2012 22:53


une belle fleur et en plus les feuilles sont très bonnes en salade

Suzâme 05/08/2012 13:48



Je remercie Juliette parce que sans sa proposition d'écriture, je n'aurai jamais écrit ce poème. Bon dimanche! Suzâme



Plume 31/07/2012 21:35


Et quand le vent soulèvera leur chevelure de neige, la terre nourricière pourra s'enorgueillir des promesses d'or portées par tous leurs anges ailés ...


Que c'est beau Suzâme, ce ventre du jour ... cet astre de l'amour ... cette lecture des moissons de vie !


Bisous, Plume .


 


 

Suzâme 05/08/2012 13:46



Merci pour ton enthousiasme  si expressif. Avant de l'écrire, je n'aurais pas pensé être inspirée d'une façon si sensuelle. La nature lorsqu'on l'approche vraiment nous parle de nous-mêmes.
Nous lui ressemblons... Bon dimanche. Suzâme



Hélène Carle 31/07/2012 19:49


Le soleil se peint en touches fleuries, dispersant ensuite des étoiles à tout vent. Le soleil s'écrit à l'encre d'or ici!


 


Hélène*

Suzâme 05/08/2012 13:44



Merci Hélène. Ma plume vagabonde sans ambition, sans couronne, elle se mêle aux boutons d'or, aux pissentlits et coquelicots avec douceur et parfois euphorie...



jill bill 31/07/2012 19:23


Une ode au pissenlit.... fleur mal aimée des gazons !  Je l'aime comme chez Larousse, en semence emportée par le souffle d'un enfant.... C'est un bel écrit ! Bon soir Suzâme,
bises  

Suzâme 05/08/2012 13:42



Il n'y a que Juliette pour obtenir de moi une inspiration que j'estimais impossible... Les champs de pissenlit sont si loin de chez moi, lui disais-je sur son blog... J'ai fouillé dans ma mémoire
et dans sa boîte désordonnée, il y avait au moins un champ plein de son soleil intérieur. Bon dimanche. Suzâme