Pour Mil et Une : Maîtres Pierre, Paul et Jacques

Publié le 9 Septembre 2012

 

« - Qu’est-ce que vous croyez ! Cet être à tuer tout de même ! » accuse Maître Pierre comme toujours emporté.

« - C’est l’ivresse, la véritable coupable, elle aurait pu tout aussi bien le pendre au cas où il serait resté sous sa mansarde ! » rétorque Maître Paul, surnommé l’indulgent.

« - J’affirme qu’il faut revenir sur les circonstances de ce drame et ne jamais oublier la victime qui avait elle aussi, un nom, une adresse et surtout, oui  surtout, une famille… » renchérit Maître Jacques.

Ils n’étaient pas à ce procès pour confronter leurs idées, leur langage, ni même leur brio mais sur cet énième dossier qu’hélas le quotidien délivre, ils ne seraient pas d’accord.

 

Suzâme

(9/09/12)

 

D'après une illustration de Mil et Une pour la première quinzaine :

 http://miletune.over-blog.com/

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0
Commenter cet article

ABC 10/09/2012 18:28


Le désaccord ne fait-il pas aussi partie de la règle du jeu ?  L'art oratoire ne serait rien sans opositions brillantes et nécessaires...


 

Joëlle Colomar 10/09/2012 13:48


Trouveront-ils un jour le moyen de s'entendre ? Amitié. Joëlle

Suzâme 18/09/2012 18:18



Malgré le timbre de leurs voix modulées à l'extrême pour faire peser leurs mots et exposer le mal de notre société incarné par des prévenu(e)s entre enfer et irréel... Un seul s'imposera mais
l'intrigue jusqu'au bout, sera le verdict des jurés... Merci de ta constance sur des textes qui sont si hétéroclites. Je me demande si tu reconnais mon style. Suzâme



mansfield 10/09/2012 12:25


Comment débattre et défendre un citoyen en toute impartialité, voilà un problème qui est bien soulevé!

Suzâme 18/09/2012 18:13



J'imagine un avocat commis d'office, découvrant un dossier qu'il doit jugé dans la matinée en rencontrant pour la première fois un préven... Et ce n'est pas une farce!



flipperine 09/09/2012 17:43


et il faut songer à la famille de la victime dans les procès

Suzâme 11/09/2012 15:06



Tu as entièrement raison. 



jill bill 09/09/2012 17:19


Bonsoir Suzâme, oui j'ai lu sur mile et une !  Chacun verra midi à sa porte dans la profession... Bien amicalement,
jill

Suzâme 09/09/2012 17:44



Cette illustration a donné lieu à beaucoup d'ironie sur une réalité des plus sérieuses. Très intéressant tous les textes parus chez Mil et Une... A très bientôt chez toi... Suzâme