Papier libre :Ruines au vent

Publié le 5 Novembre 2011

 

Murs en guenilles

Secrets désordonnés

Corps éventrés

Que le vent pille.

 

Vie en ruines

Sacré violenté

Espace hanté

Où quelques âmes dînent.

 

Suzâme

(5/11/10)



 

D’après "une troublante photographie" à découvrir chez Juliette : es s de penserT

http://papierlibre.over-blog.net/

Thème «Un immeuble en démolition qui nous laisse voir les secrets d’un appartement éventré.»

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

emma poesienne 16/11/2011 13:48



J'aime ces "murs en guenilles", l'instant est saisi à vif et restitué avec force.



Suzâme 24/11/2011 20:13



Ecrire d'après cette photographie-réalité était vertigineux, frôlant à chaque instant le négatif. A bientôt. Suzâme



Mimi 10/11/2011 07:54



Je n'ai fait que survoler ce grimoire ( 48h de garde c'est usant ) , mais pour l'instant se dévoile une  sensibilité avec un bel agencement de mots...........et comme on ne peut visiter un
pays en seul jour , j'y reviendrai avec plaisir...........cordialement....


......................Mimi



Suzâme 15/11/2011 20:47



Bonsoir Mimi,


Je te remercie de ta première visite. Prends tout ton temps. Si tu as de l'imagination, découvre mes catégories. J'ai même osé "Ecrits d'Eros"... J'irais te voir bientôt. Suzâme



flipperine 06/11/2011 18:54



et certaines ruines gardent beaucoup de secrets



Suzâme 06/11/2011 20:32



Parfois, on entend des murmures. Ce sont les insectes qui les colportent.



Veronica 05/11/2011 18:15



Je suis l'hôte en guenilles


Dans le bois qui se crée


Et je cherche les filles


aux coeurs épilés


 


...



Suzâme 06/11/2011 20:18



J'ai rencontré ton fantôme et je lui ai pourtant dit que dans les ruines, il n'y a plus de filles au coeurs dépliés.



Monelle 05/11/2011 15:59



Et ça s'est passé dans ma ville !!! Tes mots collent à la photo !


Bonne fin de journée - bisous


Monelle



Suzâme 06/11/2011 20:17



Des ruines qui s'imposent et nous font peur comme un  monde qui s'écroule devant nous.