Papier libre : "Aujourd'hui quand je parle d'amour..."

Publié le 28 Mai 2012

Aujourd’hui quand je parle d’amour

L’herbe tend l’oreille

Mémoire des corps

Désirs et mouvance

Battements de mots

Murmurés ou criés

Larmes d'envie et d'abandon.


L'herbe recèle nos soupirs

pour écouter encore cette étrange musique

de nos pas enlacés.



(28/05/12)



Pour Papier libre: découvrez le thème de Juliette

"Aujourd'hui quand je parle d'amour

l'herbe tend l'oreille..." extrait du livre d'Herta Muller "Animal du coeur"

http://papierlibre.over-blog.net/article-nouveau-theme-de-juliette-105715539.html

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0
Commenter cet article

joelle.colomar.over-blog.com 03/06/2012 09:20


Des témoins discrets et attentifs pour nos jours heureux. Bises. Joëlle

Suzâme 03/06/2012 21:18



C'est le poème qui m'entraîne avec cet inducteur choisi par Juliette, l'herbe a retrouvé mes souvenirs. A bientôt de te lire plus longuement. Suzâme



mansfield 30/05/2012 13:17


des gestes suggérés un amour évoqué avec pudeur et passion, très beaux ces textes.

Suzâme 03/06/2012 20:55



Je n'aurai pas pensé que l'univers des blogs littéraires m'aurait mené à accepter de participer à des défis d'écriture. Je suis constante avec Papier libre dont les propositions m'inspirent, me
sortent de moi-même. C'est une aventure,une expérience et en même temps un bonheur d'écrire comme ici, quelque chose que le vent de poésie tratuit sous la plume. Merci de ton enthousiasme. Suzâme



Nina Padilha 29/05/2012 18:50


Je ne parle jamais d'amour...
Bisous !

Suzâme 03/06/2012 15:09



L'amour est-il élan, abandon, souvenance, souffrance? ... Je sens que ton coeur n'est pas indifférent, il tait peut-être ce qui lui rappelle l'amour mais finalement je n'en sais rien.
Tu es pourtant quelqu'une qu'un homme, guitare à ta fenêtre, aimerait à l'instant où il te verrait...sourire. Bious. Suzâme



Laret 29/05/2012 10:20


Quand on parle d'amour,quelqu'un de réèl,écoute t'il,répond t'il?Sans personne d'autre que les fleurs et le temps qui passe,parler d'amour est parfois une torture...J'ai la chance de ne ne pas
vivre cette torture.Mais je l'ai connue,et,donc,la comprends....La communication est une aide précieuse!Tres bonne journée,Jean-Pierre.PS:les chansons d'amour ne sont t'elles pas les plus
belles....et les plus tristes!

Suzâme 03/06/2012 15:01



Aimer, c'est avoir souffert, et savoir que rien ne compte plus dans la vie que d'aimer et être aimé,e. Cela n'engage que moi. Je n'ignore pas que beaucoup d'êtres vivent sans amour. Je comprends
même que pour certain(e)s, ce ne soit pas le sens de leur vie. J'ai conscience que tout ce que je pense et ressens lorsque je parle de l'amour n'est pas étranger à ma culture: aimer autrui. A
bientôt plus longuement chez toi. Suzâme



joelle.colomar.over-blog.com 29/05/2012 08:16


Pas facile de parler d'amour et pourtant nous en parlons constamment ! Merci pour ce beau texte. Bises. Joëlle

Suzâme 03/06/2012 14:55



Un texte in extremis, écrit après notre retour de Vendée. Je ne me sentais pourtant pas prête à répondre à un défi... La tentation, Joëlle! la tentation d'écrire... A bientôt plus longuement chez
toi. Suzâme