Mon lapsus du jour

Publié le 24 Août 2011

En échangeant de simples politesses avec une joggeuse revenue de vacances, je lui dis sans penser:

 "Marcher le long de la plage, les pieds dans l'océan, cela fait beaucoup de bien à la circulation du temps."

J'ai réalisé mon erreur très poétique tandis qu'elle continua ce chemin.

 

Suzâme

(24/08/11)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #instantanés poétiques

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Arthémisia 30/08/2011 21:41



Je ne crois qu'il soit une obsession à notre insu, en tout cas pas tjs.


J'en suis un contre exemple parfait, moi qui quand mon homépathe me demande ce qui est le plus important pour moi, montre ma montre.


Surement  parce que je n'en ai jamais assez?!!!



Suzâme 21/09/2011 21:09



Bonsoir Arthi,


Ce qui est troublant, c'est ce qui est inconscient, ce qui s'exprime en paroles ou par écrit à notre insu, sans maîtrise, sans raisonnement... J'aime pourtant la spontanéité mais je me dis
qu'elle doit laisser échapper des trésors comme des incohérences ou encore pire des révélations sur la personne qui en est victime. Un récent lapsus si médiatique a eu un effet de boomrang sur la
personnalité qui a su contrôler sa réaction. Je ne l'ai pas vu rougir... bisous. Suzâme



Catheau 29/08/2011 14:18



Le Temps et la mort circulent en nous : la mer demeure. 



Suzâme 30/08/2011 17:42



Sagesse du sable qui le sait. Amitiés. Suzâme



Arthémisia 26/08/2011 12:46



Lapsus très très révélateur : le temps n'est-il pas notre palpitation?



Suzâme 30/08/2011 20:26



et il est à notre insu une obsession. Il se confond à notre présence et ne comptons pas qu'il nous oublie pendant que le sommeil. Il influence nos rêves. Amitiés. Suzâme



Hauteclaire 25/08/2011 14:35



C'est un lapsus merveilleux ! a la fois poétique avec une pointe de surréalisme ! J'espère que tu vas nous bâtir un poème ou une nouvelle en partant de là


Gros bisous Suzâme






Suzâme 30/08/2011 20:17



Ah Hautelaire! Tu as toujours de bonne idée! Tu me motives à souhait. Pour l'instant, il reste comme un mot partagé sur mon blog mais peut-être que nos artistes trouveront inspiration pour nous
composer une peinture, un collage, ou une photo insolites comme ce lapsus! Une poésie inconsciente évolue en moi et se manifeste en impromptu sur le chemin... Etrange, n'est-ce pas? A très
bientôt. Suzâme



ADAMANTE 24/08/2011 23:46



C'est excellent à plus d'un titre. Merci du partage. Amitiés



Suzâme 30/08/2011 20:09



Lorsque je l'ai prononcé de façon la plus spontanée, que la personne s'est éloignée sans y avoir prêté attention, ma conscience s'est éveillée juste à temps pour le rattraper, pour le retenir.
Combien de lapsus nous échappent... Merci de ta présence. Suzâme