Mon chemin vers Pierre Duclou, artiste peintre et ami de jeunesse

Publié le 16 Décembre 2011

 

Champs mirobolants

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE 

 

 

Mathias Bloch a le plaisir de vous inviter à l’exposition

 

D'une rive à l'autre

PIERRE DUCLOU

 

1 décembre – 23 décembre 2011

du mardi au samedi de 15h à 19h et sur rendez-vous

 

Galerie Younique

63-65 rue Pascal 75013 Paris

Métro: Les Gobelins - Bus: 27, 47, 83, 91

 

La Galerie Younique vous invite à l’exposition «D"une rive à l'autre» pour découvrir, rencontrer et partager l’univers pictural de PIERRE DUCLOU.

De ses gravures récentes en passant par ses toiles libres, Pierre Duclou nous fait voyager dans un monde empreint de matière et de poésie."

 

 

 

 

Mon témoignage sur Pierre Duclou

 

Depuis toutes ses années sans se revoir tout en me souvenant de notre amitié mais surtout du commencement de son art dès l’âge de 16 ou 17 ans!...

Enfin j’exagère nous nous étions retrouvés il y a une dizaine d’années sur Paris pour une de ses expositions et avions eu un échange si profond sur nos vies et sur l’art que j’ai su que le temps n’existait pas entre les êtres qui se reconnaissent .

 

Lorsque j’ai décidé de me rendre à la galerie Younique qui le mettait à l’honneur au début du mois, j’ai un peu galéré dans les transports et chercher cette fameuse rue Pascal pour accéder avec enthousiasme à cette cour, puis m'introduire dans ce lieu de lumière qui exhibait son oeuvre dans l’espoir silencieux de le rencontrer. Un samedi ! pensez donc !

 

De beaux formats dans un petit espace blanc m’accueillaient en même temps que le Directeur de l’exposition, Mathias Bloch, ami de toujours de Pierre Duclou, le grand absent qui donnait ses cours de peinture habituels du samedi. 

 

Je pris place sur la banquette confortable et accepta le café si cordialement proposé et nous avons conversé comme deux inconnus qui connaissaient l’Artiste à des époques différentes.

 

Je situe mes premiers souvenirs d’amitié liés à d’autres personnes marquantes encore aujourd'hui qui m’ont permis de faire sa connaissance entre 1972 et 1973. Pierre était heureux de créer tout en étant révolté contre la société. Il exprimait ses idées et développait un idéalisme combattif, peut-être seulement propre à la jeunesse de notre génération certes, mais aussi une fougue d’exister qu'il canalisait déjà dans sa perception et l'interprétation de chaque détail, empreinte, sinuosité, fissures, espace… transposés de sa tête énigmatique aux feuilles qui attendaient, qui acceptaient sa quête, sa cime et son dédale.

 

Précoce pour vivre, créer, aimer autant à l’adolescence, il m’étonnait, m’interrogeait. Lorsque j’approchais des trente ans, nous nous sommes revus alors que j’avais mes enfants, que je cherchais à résister, à me prolonger dans l’écriture de poèmes déjà menacée et il a soutenu ma personnalité, mes idées et tenté de me m’affranchir de mes limites en me donnant confiance en ma liberté de dire et d'inventer, en m’incitant à transmettre autrement que par l’édition. Poésie murale, recherche d’effets d’impression…

 

En 2011, j’aurai fait un pas qui m’importe alors que nous ne nous sommes pas revus. Je lui ai acheté un petit format que je n’aurais pas découvert si l’échange avec son ami Matias, ne m’avait pas rendu plus curieuse du moindre recoin de la galerie.

 

Avant de quitter l’antre pictural que j’ai aimé explorer en toute ignorance, j’ai baigné mon regard dans ses couleurs nouvelles, des mondes inconnus ou imaginaires surgis des entrailles de la terre, de la mer et du cosmos.

 

Suzâme

 

(16/12/11)

 

 

 

 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Billets (Livres, cinéma, Théâtre, expo etc...)

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

pierrot, vagabond des mots et des routes 16/03/2013 21:16


Quelle magnifique blogue
que celui de suzanne-écriture:)))


Dans le cadre
de mon vagabondage poétique
et numérique,


permettez-moi de vous faire découvrir
un conteur international du Québec
Simon Gauthier,
fascinant poète-passeur
de la scène


peut-être aurez-vous l’occasion
d’assister à sa prestation


PARIS


SIMON GAUTHIER
CONTEUR INTERNATIONAL DU QUEBEC
SPECTACLE « LE VAGABOND CELESTE »


25 MAI 2013,
21 H À 22H 30
LE PETIT NEY
10 AVENUE PORTE-MONTMARTRE


PARIS


——-


puis-je aussi me permettre de vous partager
son courriel du 1ER MARS 2013


——–


Allo Pierrot, je suis en France.
Je rentre demain au Québec.


Il fait froid et humide partout, même dans les lieux publics. Il fait gris et un brin de soleil redonnerait du tonus à tout le monde!


Je voulais te dire que j’ai raconté (ou plutôt) le vagabond céleste est passé et a été entendu
à Quévin (près de LOrient en Bretagne)
Il a été entendu à la prison de Béthune (Nord de la France) et pas un prisonnier ne s’est levé durant le spectacle (comme il est de coutume) les
gardiens mon dit que c’est la première fois qu’ils voyaient ca!)


et le Vagabond à passé à Lille avec son et éclairage, 3 rappels!
Les gens sont restés longtemps
et plusieurs larmes d’espoir brillaient dans le noir.


Plusieurs messages me sont parvenus pour te dire merci!
Merci!
Merci!
++++


Autrement la tournée me rentre dans le corps. Un bon brin de fatigue et de
grippe à la gorge.
De bonnes tisanes et des amis pour guérir
+


+++
J’espère que tu vas bien et que ton travail de vulgarisateur âme, société,
gens et pays oeuvre d’art
va bien!


On se voit sous-peu
en mars, si la vie le veut!
pour aller plus loin!


Bonne journée
Simon :+)


—–


REPONSE DE PIERROT
A SIMON GAUTHIER
CONTEUR INTERNATIONAL DU QUEBEC


Cher Simon


Je te prédis un succès international
parce que tu es un poète-passeur:)))


Bravo Simon
longue vie à ta vie d’artiste
et de conteur international


——-


Puis-je conclure avec ce poème chanté par Simon Gauthier à la toute fin de son spectacle LE VAGABOND CELESTE,qui sera présenté à Paris le 25 mai 2013.


DANS LA BEAUTE DU MONDE


dans la beauté du monde
dans la beauté du monde
je marcherai


deux âmes sioux m’inondent
deux âmes sioux m’inondent


dans votre beauté du monde
France et Jean-René
je marcherai


suis devenu


un arbre qui marche
parce qu’il relève ses racines


un doux vieillard
qui le soir délasse ses bottines


une belle jeune fille
qui r’trousse sa jupe
parce qu’elle dessine


le bout d’ses doigts
dans la rivière


dejà fini
l’été d’hier


reste le canot de Jean-René
les fruits de France et sa bonté


sur leur galerie
de Notre-Dame de Montaubant


je me prépare pour l’hiver
tel un enfant


car mes deux ames sioux
ont fait de moi
un arbre-fou


comme le canot de Jean-René
sur la rivière Batiscan


comme les fruits de sa belle France
de Notre-Dame de Montauban


je traverserai
l’éternité
en marchant
la neige et le vent


Pierrot
vagabond céleste


—–


http://www.simongauthier.com


sur google,
simon gauthier, conteur du Québec, video vagabond celeste


http://www.enracontantpierrot.blogspot.com
http://www.reveursequitables.com


Longue vie madame Suzanne:)))

ADAMANTE 18/12/2011 18:40


J'espère pouvoir aller découvrir ses œuvres, tu parles si bien de lui. Merci de ce partage.

Suzâme 29/12/2011 20:46



Bonsoir Adamante,


Une fidélité profonde à distance parce que nous nous voyons peu depuis notre jeunesse mais nous savons que nous nous retrouverons. Heureuses fêtes. Suzâme



Fathia.Nasr 17/12/2011 15:37



Suzâme 18/12/2011 20:43



Merci Fathia. Il était super malgré une horloge qui se prenait pour l'express. Quand tu penses qu'elle est pressée d'arriver au lundi, moi pas. Bisous. Suzâme



Monelle 17/12/2011 10:03


Quelle belle façon de parler d'une amitié qui perdure et d'un talent que j'ai bien aimé - merci pour le lien et la découverte !


Bonne journée - bisous


                      

Suzâme 18/12/2011 20:42



Elle perdure à distance, en silence mais je souhaite de vraies retrouvailles. Bisous. Suzâme



tilk 16/12/2011 21:44


tu as une façon marveilleuse de parler e cette expo et de cet artiste


besos


tilk

Suzâme 18/12/2011 20:41



Bonsoir,


Je ne l'aurai pas rencontré mais je suis heureuse d'avoir parlé de lui, de son art et de notre amitié.


Heureuses fêtes de fin d'année. Suzâme