Ma rencontre avec Nina Padilha

Publié le 16 Octobre 2011

16-10-2011-09-10-47_1024x768--2-.jpg

 

 

Nina ? Elle parle de sa plume comme à sa muse.


Qui est-elle ?


Nina Padilha écrit depuis l’enfance. Elève, elle a composé une rédaction en vers à la stupéfaction de son professeur


Depuis toujours et à l’instant même, elle ciselle ses vers, creuse, taille ses mots et maux comme des diamants intérieurs.


Si écrire est acte existentiel, écrire de la poésie pour ce poète inépuisable,  c’est dire, lutter, évincer les ombres en les brodant vers après vers sur la lumière. C’est ne rien oublier de ses voyages, de ses racines, de ses douleurs.


Parce que Nina n’est pas une exilée de la lune mais d’un pays qu’elle a aimé, d’un passé où la chanson portait son nom.


La voici qui guette le monde de son balcon et dénonce et pleure ses barbaries autant que ses négligences.


La voilà, rêveuse des campagnes et des villes recouvertes par la nuit ou encore passagère du temps, c’est-à-dire de l’Histoire et des mythes qu’elle revisite.


Elle est si réceptive qu’elle vibre aux sons de la solitude plus que de l’amour, laissant sa plume tisser son œuvre.


Jamais les rimes ne l’enferment. Sa poésie ne repose pas sur une gamme. D’un vers, sa vie s’exprime et ne rêve pas à chaque fois. Nina ne connaît pas de trêve. Et si les mots abondent, son âme ne s’abandonne sur le papier complice.


Sa poésie respire et bat au rythme de son cœur, sue de la fièvre de sa lucidité. Je ne vous dirais pas qu’elle est « possédée », parce que Nina est une flamme libre mais sa muse est présente, taquine son quotidien,  ironise, la défend, la console.

Son écriture qui fouille la conscience plus que les rêves jamais ne défaille.

Alors, je vous invite à déguster tranquillement une bonne «tasse de thé bleu». Laissez-vous imprégner de son arôme !


La poésie dans une tasse ?


Oui, parce que dans sur son blog et au gré des pages de ses trois recueils, la poésie de Nina Padilha se partage.


Lors de notre déjeuner d’hier Place de la Nation, j’ai savouré sa présence volubile, son ardeur à parler de poésie. Son regard pétillait de cet instant où l’échange est si profond qu’il se grave sur nos fronts.


 Ses poèmes se cueillent et se gardent. Nous ne sommes pas quittées.


 

Ses publications :


Une tasse de thé bleu ?
Chiado Éditeurs

http://www.chiadoediteur.com/index.php?page=shop.product_details&category_id=0&flypage=flypage.tpl

 

Bouquet d'Arums

Éditions Josph Ouaknine

http://www.ouaknine.fr/catalogue3.htm

 

Les Chaises de Nina

Volume 1

Éditions ÉDILIVRE

http://www.old.edilivre.com/doc/24887/Les-chaises-de-Nina-Volume-1_Poesies/Nina-Padilha

 

http://www.leschaisesdenina.com/

 

Suzâme

(16/10/11)

 

 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #découvertes d'auteurs et blogs

Repost 0
Commenter cet article

valdy 24/10/2011 19:09



Je n'ai pas encore lu Nina, mais toi, Suzâme, tu as écrit un très bel article sur elle.


Tu nous donnes envie d'aller plus loin dans la découverte ...


Bonne soirée,


Valdy



Suzâme 31/10/2011 07:43



Ne t'en prive pas. Je la lis chaque jour depuis quelques mois, depuis que je suis entrée dans la galaxie des blogs et c'est chaque jour une découverte de la poésie et d'un être très sensible.
Bisous. Suzâme



timilo 22/10/2011 08:49



J'ai apprécié de lire tant de vérités sur Nina , car je connais la poésie de Nina depuis que j'écris sur les blogs et toutes tes phrases lui ressemblent


Merci pour elle , c'est vraiment , une de mes plumes préférées


Douce et belle journée


Bisous


timilo



Suzâme 31/10/2011 07:35



Bonjour Timilo,


Merci de ta visite. Ma rencontre avec Nina était passionnante. J'aurais voulu qu'elle dure toute une vie. Elle a duré un instant d'éternité. A bientôt chez toi. Suzâme



cigalette 17/10/2011 19:29



Bonsoir, je suis entièrement de votre avis, Nina, est une perle , elle jongle avec les mots, plus sublime les uns que les autres.


Bonne soirée



Suzâme 31/10/2011 06:39



Elle est source de poésie. Nous pouvons nous y désaltérer chaque jour. Suzâme



Elo 16/10/2011 23:00



alors là, chapeau bas !!!!! Nina mérite tellement ce merveilleux hommage ! tu as de la chance de l'avoir rencontrée. J'habite trop loin mais si je monte à Paris, je penserai à vous ! j'aimerai
tellement cous connaitre en vrai ! Bisous



Suzâme 31/10/2011 06:36



Bonjour Elo,


Il est vrai que Paris favorise les rencontres lorsque les poètes le souhaitent. Je désirais une dédicace sur les recueils de Nina. De plus je la lis chaque jour. Et elle de même, me lit sans
lassitude. Mais toi, si tu viens vers chez nous, sache que rien n'est impossible. Je te tends un arc-en-ciel vers moi, vers nous...Suzâme



Dan 16/10/2011 18:11



Un très beau portrait, parfaitement fidèle à celui que je me suis forgé en lisant son blog. Merci  à toutes les deux. Bises Dan



Suzâme 31/10/2011 06:33



Bonjour Dan,


J'ai été ravi de l'esquisser après notre rencontre passionnante. Bisous. Suzâme