Lettre ouverte et débat : Pourquoi publier ?

Publié le 23 Avril 2011

Vous qui publiez vos oeuvres sur vos blogs personnels et pour certains éditez recueils, livres en papier ou format Pdf, vous qui êtes en marche vers l'édition, donnez-moi vos raisons d'avoir imprimé vos vers et autres créations choisies, parlez-moi de vos désirs de publier !

 

Pourquoi vos réponses seront importantes pour moi?

 

Parce que j'ai réuni quelques poèmes qui comptent dans ma longue vie, plus d'un demi-siècle et ils attendent dans mes fichiers, cahiers, carnets... Les titres des deux recueils ne leur suffisent pas. Ils me répètent même dans mon sommeil: «on veut naître!» Et moi comme une idiote en haut de la falaise des décisions, je doute.

 

Pourquoi 'publierais-je?

 

Autour de moi, j'ai des amis poètes et certains d'entre eux de l'Association Nanterre PoéVie ont même témoigné dans un débat en novembre dernier à l'initiative de Tibicine «Oser publier» à l'occasion de sa carte blanche pour la parution de son premier livret de poésie «A fleur de femme».

 

Alors parlez-moi aussi de votre expérience! Prenez votre temps. Vos commentaires seront pour moi comme une lettre, un témoignage des plus importants.

 Merci à toutes et à tous.

Dans l'attente silencieuse de vous lire...

 

Suzâme

(22/04/11)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Forum

Repost 0
Commenter cet article

Hélène Carle 10/09/2012 23:17


Publier pour la joie de s'étendre d'abord, s'ouvrir en papillon à travers un recueil, les pages d'un livre qui se déplient en éventail sur sa vie, pour se sentir léger, semé à tout vent.


Personnellement le blog me permet d'approfondir l'écriture sur le chemin des mots. Le partage est une rencontre aussi avec moi-même, on se voit par l'autre.


J'ai quelques manuscrits qui se sont glissés sur les bureaux d'éditeurs, sans succès. Aujourd'hui, j'ai l'impression que c'est la vie qui m'écrit et par elle je m'imprime sur les jours.


Si tu as envie de publier Suzâme, n'hésite pas une seule seconde, pourquoi traîner le doute, garde-t-on un caillou dans son soulier?


avec tendresse,


Hélène*


au plaisir de découvrir ton prochain best-seller!

Suzâme 10/09/2012 23:25



Bonsoir Hélène,


Quelle belle surprise! j'allais refermer ma fenêtre d'écriture quand je me suis penchée, avant que d'aller dormir, sur ma liste des commentaires. Ravie de trouver sur cette lettre qui n'a pas eu
beaucoup de succès. J'ai tellement rêvé être éditée lorsque j'avais 20 ans qu'en découvrant la dure réalité des poètes face aux Editeurs, j'y ai renoncé. Puis la technologie liée aux impressions
et à la communication a bousculer les rapports les mêmes partenaires. Depuis la création de mon blog, en Janvier 2011, j'y pense. J'ai une amie qui a créé la 1ère page de couverture, j'ai le
titre "Ecrits sur la paume"... les poèmes sont là. Il me faut les organiser entre hier et aujourd'hui, trouver le lien entre ma jeunesse et ma maturité... Merci pour ton témoignage précieux et ta
tendresse... Que tu dois être douce dans la vie...un papillon blanc doit se poser sur ton bras sans peur d'entendre ton coeur... Suzâme



Hauteclaire 31/01/2012 01:26


Pourquoi publier ?


et bien déjà pour le plaisir de tenir son livre entre les mains ! et crois-moi, c'est un vrai plaisir.
Ensuite, même si comme le dit Mireille, et comme souvent, les lecteurs sont moyennement nombreux, et bien, tu auras partagé de toute façon ...


Om en es-tu ?


Gros bisous

Suzâme 04/02/2012 19:01



Bonsoir Hauteclaire,


Ta réponse est convaincante. Catheau vient de publier "Vers dorés" et me motive aussi. Après le Printemps des Poètes que je prépare pour le 16 mars et une carte blanche au poète Jean-Paul
Villermé en juin, je reviendrais sur mes index de textes sur deux recueils en préparation et m'intéresserai sérieusement à un éditeur. Un livre, c'est un ami, disponible dès qu'on l'ouvre,
patient dès qu'on le referme. Il sait qu'on le retrouvera avec parfois au fil des âges, un autre regard. Ne prenons jamais le livre pour un objet. Il en souffrirait. A bientôt. Suzâme



Mireille 24/04/2011 00:29



Comme j'aimerais t'éclairer suzâme! Des écrits, j'en ai de tous les côtés, classés ou pas, ici et là... Certains feraient peut-être un recueil agréable. J'en doute souvent. Même ma prose, c'est
mon écriture de prédilection, ne me semble pas digne de figurer sur les rayons d'une bibliothèque. Doute donc pour ma part et aucune publication. Le blog, un jeu, très agréable... peut-être
aussi, un manière un peu hypocrite d'être lue tout de même... Un jour, j'oserai. Parce qu'on n'écrit pas pour soi, ce n'est pas vrai. on écrit pour dire, pour rire ou pour pleurer, pour être près
des autres, pour communiquer, qui sait pour être aimé, un peu.


Bon dimanche. Amitiés. Mireille



Suzâme 04/05/2011 22:00



Bonsoir Mireille,


Nous en sommes en même point. Tout est à ma disposition sur des fichiers informatiques et je bloque non pas parce que je doute de ma poésie mais parce que je crains que les lecteurs ne soient pas
au rendez-vous. Je ne voudrais pas éditer par simple désir, pour me satisfaire d'une envie enfouie depuis trente ans mais publier pour donner à lire, à ressentir, à s'ouvrir à l'imaginaire et aux
réalités, pour partager mon âme. Est-ce suffisant? Merci de ta réponse. A bientôt. Suzâme