"La femme qui pleure au chapeau rouge"

Publié le 17 Février 2011

«LA FEMME QUI PLEURE AU CHAPEAU ROUGE»

 

2010 - Drame réalisé par Jean-Daniel Verhaeghe avec principalement Amira Casar dans le rôle de Dora Maar et Thierry Frémont dans celui de Pablo Picasso.

 

J’ai été emportée par cette passion amoureuse et destructrice entre deux artistes, l’une photographe en vogue en 1936, l’autre, le peintre dont le génie engendrait déjà sa renommée. Dora, la femme libre, photographe était lumineuse, étonnée, étonnante mais Dora, le modèle, nudité splendide pour un chef d’œuvre aux formes bouleversées, ou encore Dora, l’amoureuse, de l’épanouissement à la souffrance me laissa émue. L’amour rend vulnérable. Je le savais. Ignorais-je qu’il se conjugue si dangereusement avec l’art ou à son détriment ?

 Et Picasso, lui, le multiple, l’exclusif, paradoxe de l’instant, vivait déjà de son art pendant les années difficiles et donnait aux femmes dans un tourbillon passionnel, du bonheur éclaté  jusqu’à l’infernale tourmente. Son œuvre s’en est-elle ressentie ? Recherche ou insatisfaction constante ?

Cette histoire très bien interprétée m’a mise sur la piste de Dora Maar dont j’ai hâte de découvrir l’univers photographique. Je l’ai peut-être aperçue dans des expositions surréalistes puisqu’elle réalisait elle aussi des collages. Allons à sa recherche. L’art abolit le temps.

 

(17/02/11)

 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Billets (Livres, cinéma, Théâtre, expo etc...)

Repost 0
Commenter cet article

Catheau 26/02/2011 22:16



Comme vous, j'ai été fascinée par cette femme qui s'anéantit dans sa passion. J'ai aussi fait un billet sur ce téléfilm.



Suzâme 04/03/2011 21:49



Bonsoir,


Je suis passée vous voir et lu avec beaucoup d'intérêt votre page consacrée à ce film et ses deux personnages principaux. Je l'ai trouvé digne d'une belle critique de Télérama. Bien développée,
j'y ai puisé des renseignements mais aussi votre sentiment. Belle plume! cordialement. Suzâme



Guyot Olga 22/02/2011 09:53



Bonjour Suzâme,


Je n'ai pu suivre le film jusqu'au bout. Je sentais comme une dérive arriver, celle de cette femme au talent photographique incontestable, que Picasso a réduite, jusqu'à la déchirure. Le
rapprochement avec Camille Claudel, est sensible...


Bonne journée à toi


Fauvette



Suzâme 22/02/2011 19:12



Chère Fauvette,


Tu as raison. Cette passion fut un drame et un fiasco pour Dora Maar, magnifique pour sa quête de liberté, son tempérament, ses audaces. Il est temps qu'on découvre les femmes derrière les hommes
illustres. Suzâme



Chantal V. 21/02/2011 12:17



Bonjour,


Par rapport au film dont vous parlez si joliment, nous attirons votre attention sur cet ouvrage que nous avons publié en 2010, première biographie de Nusch Eluard, avec beaucoup de photographies,
des portraits de Nusch par Picasso et une part de réalité de la relation Nusch Picasso, pas forcément celle montrée dans le film...


Nusch, portrait d'une muse du Surréalisme. Artelittera éditeur. Toutes explications sur le site. Le livre est vendu partout.



Suzâme 22/02/2011 18:48



Bonsoir,


Merci pour l'information. J'ai toujours aimé le monde des "Surréalistes" parfois plus que leurs écrits. Aussi, je m'intéresserai bientôt à cette édition. Suzâme



Coucou c'est l'ami "Gégouska" 20/02/2011 08:47







Suzâme 22/02/2011 18:24



Bonjour Gégouska,


J'aime beaucoup vos envois. Les citations parlent, nous influencent, construisent parfois notre force intérieure. En ajoutant votre griffe, la pensée devient communication. Merci.Suzâme



Evy 19/02/2011 22:45



Bonsoir 


Mon petit passage du soir ..pour te souhaiter de beau rêves une douce nuit avec des bisous féerique Fée Evy



Suzâme 22/02/2011 18:20



Merci de ton passage régulier Evy. Je viendrai te voir aussi. Cela fait du bien d'exposer ces écrits pour un partage amical. Je commence à voler dans cet immense espace où nos blogs sont des
étoiles. A bientôt. Suzâme