La femme au ciré rouge

Publié le 16 Février 2012

DSC00611.JPG
 
La mer déborde de ses yeux. A-t-elle autant grandi sous le ciel ? Ses pensées marquent le sol d’une ville tentaculaire.
Elle s’habille de rouge mais n’a plus peur des loups. Son corps est tour de chair et ses bras délassent les arbres malades du bruit.
Le vent l’a dit folle et l’appelle «la femme au ciré rouge».
DSC00613.JPG
La voilà sur un banc de square. Qui connaît son nom ? Pas de questions. Pas de lieu précis. Pas de temps imposé par l’horloge ou même seulement  identifié sur le calendrier.
 Ici, elle parle à la solitude.
Ne dites jamais à cette inconnue que le temps l’a vieilli même si son front est devenu page d’écriture. Non ! Regardez en elle autre chose !  Tandis que son visage révèle douceur, sa voix apprivoise l’enfer.
Qui cherche son âme, croise un rouge gorge épris de chaque hêtre.
 
Suzâme
(01/01/12)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Ecrits intimes

Repost 0
Commenter cet article

durand 24/07/2013 07:49

le ciré a capuche reste indémodable, moi, j en ai un jaune, il craque bien, et il est très brillant, j aime les ondulations du ciré, et c est tellement confortable a porter, sous une jupe, ou avec un petit legging noir, voilà, j espère retouver des témoignages sur les cirés, a bientot, bisou chou, magalie

joelle.colomar.over-blog.com 25/07/2012 10:01


Chaque âme a ses grandeurs même cachées sous un ciré rouge. Amitié; Joëlle

Suzâme 03/08/2012 18:51



"Grandeurs", j'hésite. Folie poétique...



lepharedesmots 02/05/2012 11:16


C'est magnifique, Suzâme !

Suzâme 02/05/2012 20:29



Ton exclamation même à distance m'a fait rougir...



Catheau 29/04/2012 14:27


Une autre folle de Chaillot qui parle aussi aux oiseaux et aux arbres !

Suzâme 04/05/2012 17:37



Je ne veux même pas la fréquenter. Non, je vous assure, je ne la connais pas...



olga.au-coeur-des-mots.over-blog.com 29/03/2012 13:19


bonjour Suzâme,


femme éternelle, femme secrète, qui en son sein est riche de tant d'amour...


Très beau


Bisous


Fauvette

Suzâme 06/04/2012 18:24



Merci Fauvette d'être aussi réceptive à l'égard d'un personnage "au ciré rouge" qui est avant tout un être. Je t'embrasse. Suzâme