Jeudis en poésie : Pourquoi j’aime

Publié le 25 Août 2011

Pourquoi j’aime

Chaque visage, fleur ouverte

Chaque parole offerte

Depuis le cri de la naissance

Au poème de l’être qui pense

 

Pourquoi j’aime

Chaque main, flamme discrète

Chaque vie en silhouette

Depuis le jour et ses extravagances

A la nuit de l’être au silence.

 

Suzâme

(25/08/11)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Jeudis de la Poésie

Repost 0
Commenter cet article

Kristen Chaman 19/09/2011 20:45



La vie est un élixir, auquel on s’abreuve ; auquel on se soûle. Aimer c’est boire à sa source ; à jamais emportée ; à jamais éperdue ; à jamais imbibée ; à jamais dévêtue…


Pardonne-moi mon absence, mais il m’était impossible d’y échapper. Toute dépendance est une usure, et le deuil use l’âme comme le Temps use le corps. Mais là, où l’un périt ; l’autre
devient.


Bien à toi…


Kristen



Suzâme 30/09/2011 21:47



Ton passage me touche profondément. Je t'attendais. Il ne s'agit pas dépendance humaine mais du bonheur d'une présence. A bientôt chez toi. Suzâme



Jeanne Fadosi 01/09/2011 18:08



un poème à ton image, généreux et sensible !



Suzâme 21/09/2011 21:29



Merci Jeanne. C'est la simplicité qui me ressemble le mieux et puis j'aime tellement dire justement, passionnément ce que j'aime. A bientôt. Suzâme



Plume 25/08/2011 22:09



... Tu sais accueillir, écouter, partager, donner ... sans jamais te départir d'un regard bienveillant ... Suzâme ... amoureuse de la vie des coeurs et des âmes .



Suzâme 30/08/2011 20:25



Ô Plume! je ne m'attendais pas à une telle esquisse. Je me cache...A bientôt chez toi. Suzâme



Monelle 25/08/2011 18:23



Pourquoi l'on aime ? un regard, un mot, un sourire....


Bonne soirée - bisous






Suzâme 30/08/2011 20:23



Qu'est-ce que cela fait du bien de dire tout simple "J'aime" dès le révei autant que possible parce que cela reste en nous toute la journée. A bientôt. Suzâme



Tricôtine 25/08/2011 16:07



parce que tout cela c'est la vie qui sourit !



Suzâme 30/08/2011 20:22



Si j'avais à choisir, mais cela ne surprendrait personne, je prendrai toujours une question postive. Et pourtant depuis peu, je sais que je peux choisir le sombre, le négagtif... A bientôt chez
toi Tricôtine. Suzâme