Je me suis perdue parmi les arbres... avec un poème d'ABC

Publié le 25 Janvier 2012

Je me suis perdue parmi les arbres

jusqu'au jour où j'ai rencontré un hêtre...

 

Suzâme

(15/01/12)

 

 

ABC m'a laissé en commentaire ce très beau poème publié dans "Pêle-mêle" que je vous  invite à découvrir plus directement:

 

Un hêtre au creux de l'hiver

Un être sur notre terre

Un hêtre effeuillé

Un être dépossédé

Un hêtre aux rameaux fourchus

Un être aux mains tendues

Un hêtre vraiment nu

Un être su perdu

Cet hêtre ne sait pas

Qu'il refleurira

Cet être ne croit pas

Qu'il renaîtra

Si ce n'est toi

Si ce n'est moi

Qui leur dira

Que le printemps reviendra ?

 

ABC

http://detente-en-poesie.over-blog.com/

 

 

 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #instantanés poétiques

Repost 0
Commenter cet article

PASK 04/02/2012 17:49


je viens de relire ta nouvelle et j'avoue que j'ai bien aimé.Elle dépeint de façon juste les relations "taboues" qui se créent d'une façon ou d'une autre dans ces lieux de "non vie"(l'attitude et
les réactions des matonnes)


Je pense que tu peux continuer sans complexe dans l'exercice de la nouvelle et ce n'est en rien antinomique avec la poésie.


La réalité est ce qu'elle est et la façon dont tu la dépeins est intéressante.

enriqueta 01/02/2012 17:44


Très bel espoir!

Suzâme 04/02/2012 19:47



L'être...avant tout. Suzâme



Parisianne Musardises 28/01/2012 21:53


Bonsoir Suzâme, belle association d'idée et de plume !
Bravo à vous deux
Anne

Suzâme 04/02/2012 18:47



Merci de tout coeur. C'est volontiers que j'épouse l'autre, l'autre écriture. Ici, une correspondance harmonieuse. A bientôt. Suzâme



Auryne 27/01/2012 13:22


comme quoi se perdre parmi les hêtres/êtres peut être source d'inspiration !


bonne journée

Suzâme 04/02/2012 06:50



et de confusion quand l'hêtre devient l'être! Bisous. Suzâme



Veronica 27/01/2012 07:53


Un hêtre au bois dormant ...


:)


Beau jour à toi Suzâme !

Suzâme 04/02/2012 06:18



Je le réveille d'un poème sur ses lèvres. Bisous Chère Véronica.