Histoire de fleur (métaphore)

Publié le 4 Février 2012

L'étoile le savait. La mer le savait.

Les coquillages le savaient.


Fleur était inspiration et insouciance.

Elle n'était pas née du soleil
qui l'avait aimé, qu'elle aimerait toujours 
et rayonnait encore de ce premier amour.

 

Fleur ne serait que tendresse et poésie,

offerte au jour et à tous les secrets de l'existence.

 

Suzâme

(31/01/12)

 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Ecrits intimes

Repost 0
Commenter cet article

Veronica 20/09/2012 08:47


Oh c'est beau pré sage ! :)


Je mire, reconnais et c'est un cas d'Haut !


Merci chère Suze !

Suzâme 27/09/2012 05:10



Ecrire sans cris à la craie du coeur.



askelia 12/02/2012 14:34


Fin et délicat... Touchée.

Suzâme 15/02/2012 22:38



Une subtilité qui aurait pu être cruelle pour cette fleur qui n'est pas éternelle. Mais la vie joue avec le désir de mort, les pétales résistent à la douleur grâce à leurs couleurs. Bisous.
Suzâme



Hauteclaire 09/02/2012 20:30


Un écrit tout en tendresse et douceur.


Le soleil de cette fleur restera à tout jamais la source de sa vie, l'épanouissement de ses pétales de poésie.


Gros bisous Suzäme

Suzâme 14/02/2012 20:47



Tes mots me réchauffent le coeur. Bisous. Suzâme



Hauteclaire 09/02/2012 20:28


Fleur rayonne, et son soleil restera toujours la lumière des jours de sa vie ...


Un très bel écrit , tout en sensibilité et tendresse, un de tes meilleurs.


Gros bisous Suzâme

Suzâme 14/02/2012 20:46



Nous sommes ici au coeur de l'existence. Merci pour ta délicatesse. Suzâme



Arthémisia 08/02/2012 17:25


Toutes les fleurs gardent leur secret. Aucun homme ne saurait le lire. Je sais, ça sent le vécu....


Enfin il reste 5% d'espoir!!!!!


Bises


A.

Suzâme 13/02/2012 19:04



Secret mène à la solitude des fleurs. Bisous. Suzâme