Défi Sirène : Le vrai printemps

Publié le 22 Mars 2011

Que rejaillisse sur vos visages

La belle explosion de ses naissances !

Que vive l’art de ses paysages

En vos terres intérieures d’errance !

 

Le vrai printemps délivre les couleurs

Annonce l’apogée des images

Au cœur des mots fragiles en corps de fleurs

Exulte dans l’espace, partage.

 

Aux pauvres, il donnera la fête

A l’étranger, l’or et l’espérance

Et sèmera la vie dans les têtes

L’amour au fond de l’indifférence.

 

Suzâme

 

(poème retrouvé – années 90)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Catheau 02/04/2011 17:21



Faire éclore en soi le printemps intérieur, un rêve de poète.



Auryne 26/03/2011 08:48



oh doux printemps que celui des poètes et des porteuses de poèsies



Suzâme 30/03/2011 13:32



Merci Auryne. Ce message est caresse pour un poème sorti d'un tiroir. Je lui ai redonné vie et les commentaires l'applaudissent. Suzâme



Elo 24/03/2011 22:24



Un poème qui a bien fait de remonter... Le printemps doit êter en nous, au plus profond et porter tout l'espoir d'une vie harmonieuse et meilleure pour tous! Bises



Suzâme 30/03/2011 14:04



Un poème que je n'aurai pas écrit de cette façon aujourd'hui mais que je ne renie pas. Suzâme



CHAMARIE Lydia 24/03/2011 14:21



Ma chère amie, je suis désolée de t'avoir inquiétée ainsi. C'est bête. Je voulais juste te faciliter la tâche pour le cas où tu voudrais m'emprunter quelque
chose. Tout simplement parce que j'ai lu en haut de ton blog la phrase suivante :


"Je remercie à l'avance votre tolérance et votre compréhension mais n'hésitez surtout
pas à m'écrire vos réticences si vos oeuvres sont protégées."


C'est tout, c'est tout ! Ne t'inquiète de rien, tu ne m'as fait aucun tort, sois
tranquille amie Susâme. Je voulais juste ainsi te rassurer et te signaler que pour ma part je ne protège pas le contenu de mon blog. Simplement, si l'on prend quelque chose, on inscrit d'où ça
vient. Voilà tout. Pas plus.


Un grand
sourire pour te rassurer qu'il n'y avait aucune agression dans mon propos, aucun reproche.


Gros bisous et à bientôt.


Lydia


 



Suzâme 24/03/2011 16:43



Chère Lydia,


Cela nous a permis de faire connaissance, de visiter nos espaces, de nous découvrir. Bien sûr que je suis rassurée. Je respire... A bientôt. Suzâme



CHAMARIE Lydia 24/03/2011 06:04



Eh bien ! Il est à mon goût ce poème. Continue ainsi, tu es sur la bonne voie. J'accepte que tu empruntes mes écrits ou autres, à une condition, que tu notes dessous à qui tu les as empruntés,
sur quel blog, etc. C'est la seule chose que je te demande et que je trouve normal de te demander... Tout emprunt demande à être signé par la créatrice. Et je t'en remercie.


Amicalement,


Lydia



Suzâme 24/03/2011 13:59



Bonjour Lydia,


Avant de te répondre, je me suis posée un court instant sur ton blog. Et je ne comprends pas tout à fait le sens de ton propos. Est-ce que je t'ai déjà emprunté un texte ou une image?
Si oui lequel ou laquelle? Il m'arrive de découvrir un poème et de demander à son auteur si je peux le lire à voix haute lors d'une rencontre littéraire. Il m'est arrivé aussi d'emprunter une
image (peinture, phototographie) prélevée sur Google pour illuster un des mes textes avoir essayé de joindre l'auteur sans succès, dans ce cas j'ai exprimé dans l'en-tête de mon blog,
mes excuses et qu'il suffit à l'auteur de m'informer. Je m'interroge et m'inquiète. Je te remercie de m'éclairer sur mon éventuelle indélicatesse. Si c'est vraiment le cas, je retirerai
l'insertion ou avec ton accord ajouterai les informations et le lien. Dans l'attente de ta réponse. Suzâme