Défi Papier libre : L'Attente, l'Eternité...

Publié le 5 Avril 2011

60748 447064882 1 450

 

"L'homme sur le banc" de Jo Soussan

Site : fr.arquid.com

 

Sur un banc usé, ses longues mains sur ses genoux de marbre, presque dénudé dans ce froid parisien, l'homme semble scruter le silence. Il le modèle en pensées. Quelques passants l'observent, et, attirés par son calme démesuré, presque inconcevable ici, en plein boulevard, ralentissent à leur insu la marche infernale de leur quotidien.

Ce n'est pas lui, cette silhouette assise, proche et inaccessible, qui parlera de son attitude mais c'est lui que les regards interpellent, tour à tour affolés ou rassurés par la pause de cet étrange solitaire de la capitale. Certains reconnaissent en lui la méditation, cette force intérieure intransmissible, d'autres l'effleurant, rencontrent en lui et son regard sans couleur, l'appétit d'une autre vie que sages et poètes éprouvent sans la nommer..

L'attente, cette source sans note et sans miroir repose sur un désir immense comme l'existence s'entend silencieusement et s'étend pour cet être présent et suspendu à une dimension inconnue des passeurs comme un élan sans geste, sans mots, vers l'éternité.

 

Suzâme

(5/04/11)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jo soussan 24/02/2012 12:25


merci pour votre poesie tres heureux que ma sculpture vous inspire a tres bientot

Suzâme 02/03/2012 20:12



Il y a parfois des rencontres opportunes, nées du hasard et du sens que nous donnons à l'exprimé. J'ai beaucoup aimé votre personnage qui a si bien illustré mon écrit très modeste. Je vous
remercie de votre autorisation. Cordialement. Suzâme



m'annette 08/04/2011 06:57



j'aime beaucoup ton écriture, aux antipodes de la mienne. Je la trouve limpide et douce. J'aime ce personnage et ce que l'on imagine...


Bonne journée



Suzâme 12/04/2011 21:56



Merci Mannette. Je serai incapable d'être journaliste, ni même romancière, je crois. Et la Poésie m'entraîne dans des explorations qui loin, d'être intellectuelles, m'enchantent et stimulent ma
perception qui se réveille enfin après quelques années souterraines...Suzâme



olga.au-coeur-des-mots.over-blog.com 06/04/2011 09:34



Bonjour Suzâme,


Très beau texte, qui nous renvoie à l'immortalité des statues, leur pouvoir sur un autre ailleurs. Nos regards attirés par cette immobilité.


Pourtant sans vie, ils vivent pour l'éternité.


Amitiés


Olga



Suzâme 06/04/2011 14:13



Me promenant rêveuse dans un jardin parisien ou ailleurs, il m'arrive de faire une rencontre qui me fascine quelques instants. Je reste là, étrangère aux réalités de l'environnement, face à la
présence...Mais toi qui t'exprime avec d'autres matériaux que les mots, avant d'être à la réalisation, tu dois être habitée de fantômes, couleurs et formes en latence... Cordialement. Suzâme



Nina Padilha 06/04/2011 07:10



Très joliment réussi !



Suzâme 06/04/2011 14:10



Merci Lol, et pourtant si tu savais...l'attente n'est pas tasse de thé. Je suis heureuse d'avoir décrit un personnage pour une fois aux antipodes de mon comportement. C'est ce que je me dis...Je
suis heureuse que tu sois revenue. J'ai une nouvelle notion du temps qui me rapproche des êtres et de moi-même. Bisous. Suzâme



Elo 05/04/2011 18:47



Tes mots nous emportent... Magnifique texte à la mesure de l'illustration que tu as choisis... Bravo!



Suzâme 06/04/2011 14:23



Et ils m'emportent aussi dans d'étranges visions simples et parfois philosophiques. J'ai besoin de me nourrir encore du moindre visage, de la moindre parole que je trouve unique,
essentielle...pour exprimer la beauté de l'être et de la parole. J'aime la vie. Suzâme