Défi n°67 d'Enriqueta : Flagrant délit de poésie

Publié le 31 Octobre 2011

 

« Ce matin comme tous les matins, je prends le Figaro, je le déplie rapidement et découvre avec consternation que mon portrait se trouve à la Une… »

 

 

FLAGRANT DELIT

DE POESIE

12042011289[1]

 

Article : Après l’alerte d’il y a maintenant deux semaines lancée par le Ministère de l’Intérieur, la suspecte a été enfin arrêtée. Elle se serait livrée alors qu’elle tentait de changer nos vies.

Rappel des faits. Le 10 octobre dernier, une femme complètement inconnue déclama une anthologie complète de poésie sur les toutes radios et télévisions en un programme unique, imposé à tous. Le gouvernement a exigé toutes les compétences, des Renseignements à la Police en passant par la Gendarmerie et les Détectives afin de retrouver cet être incontrôlable à partir de sa voix. Le ministre de l’intérieur interrogé à la sortie de l’Elysée a déclaré «Nous considérons son intrusion comme un danger pour la nation et surtout pour les esprits les plus vulnérables.

Cette femme doit s’expliquer. Sera-t-elle entendue ? Avant d’être jugée pour violation du système médiatique régit par l’état, elle séjournera seule à la Bastille dont nous vous rappelons la récente rénovation.

Elle n’aurait donné qu’un nom : Suzâme.


Direction de l'information

(31/10/11)

 

 

Croqueurs de mots - défi N° 67  proposé par Enriqueta    : Médias - Votre portrait avec photo à la une de votre journal habituel.

 http://c-estenecrivantqu-ondevient.hautetfort.com


Rédigé par Suzâme

Publié dans #DEFIS CROQUEURS DE MOTS

Repost 0
Commenter cet article

Hauteclaire 18/11/2011 16:58


Je suis en retard pour lire cet "intolérable délit" dont tu m'avais parlé ! et je me découvre coach    et
bien, ça me fait doublement plaisir, tu penses. La rénovation de la Bastille ne tiendra pas longtemps devant tes mots, j'en suis sûre.


Bravo Suzâme pour cette "une" et nombreux seront ceux qui voudront te délivrer.


Gros bisous à toi

Suzâme 10/12/2011 20:10



Je me suis étonnée moi-même. Mes fréquentations actuelles et je ne cite personne, m'ouvre tous les possibles. (Ecrits d'Eros)



Tricôtine 09/11/2011 21:31



hihi... ouf ce n'est que pure fiction, sinon je signe la pétition pour que tu sortes et sois acquittée !! A la Bastille
on aime bien... Suzâme la poéte, elle est si belle et si gentille !! . Pourvu qu'on n'arrive jamais a de telles
extrémités envers les rêveurs et poètes



Suzâme 15/11/2011 20:46



Bonsoir Tricôrine,


Tu vois où mène les propositions des Croqueurs de mots? Jamais je me serais imaginée prisonnière à la Bastille. Maintenant que je sais que tu fais partie du groupe qui me délivrerait. Je suis
prête à tout. Bisous. Suzâme



Jeanne Fadosi 02/11/2011 17:30



dangereuse poésie subversive ! belle idée, prestement écrite !



Suzâme 03/11/2011 06:42



Sans ce défi, jamais je n'aurai imaginé un tel délit.



flipperine 02/11/2011 16:57



ce n'est pas grave comme délit ouf



Suzâme 03/11/2011 06:41



La société a eu chaud. Cela aurait pu être pire. Suzâme est dangeureuse.



harmonie37 02/11/2011 00:11



Flagrant délit de poésie !!!


Oh fallait oser !!!!


Un crime odieux contre la barbarie !!!


 


Bien vu le défi



Suzâme 03/11/2011 06:24



Oui, je crois la société a eu peur. La poésie terrorise parce qu'elle éveille la sensibilité, la pensée.