Défi 52 "Vêtements dans le vent" : Le paréo

Publié le 2 Mai 2011

Paréo de rêve

Elle se cache des vents

De la tête jusqu’aux hanches

Instant de trêve

Elle court, poursuit, se déhanche

De l’âme jusqu’aux seins blancs.

 

Paréo de rêve

Elle voile ses vies

Des yeux jusqu’aux orteils

Silence de lèvres

Elle tombe, s’endort, s’émerveille

Son âme est infinie.

 

Suzâme

(01/05/11)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #poèmes

Repost 0
Commenter cet article

Jeanne Fadosi 05/05/2011 14:14



J'imagine Gauguin s'en imprégnant pour les peindre ...
Joli poème que t'a inspiré le vent ...


Paréo minimum pour un temps clément. On rêve de cette liberté ...
merci de ces mots 



Suzâme 10/05/2011 19:46



Merci Jeanne. Tout est prétexte aux rêves. Enfin ils reviennent dans ma tête, se bousculent dans le vent de mon imagination. Les défis m'apprennent beaucoup sur mes possibilités d'écriture.
Lorsque je reviendrai de mon séjour, j'irai faire ta connaissance. A bientôt. Suzâme



Tricôtine 02/05/2011 22:20



qui ne rêverait d'un paréo au mois de Mai :0) très jolie variation sur le thème vêtements dans le vent ! merci Suzâme , bonne soirée



Suzâme 09/05/2011 17:25



Parfois on se fait plaisir en écrivant et de sa plume évolue une apparition. Ici, la feuille devient plage et les mots galets et coquillages pour cette femme aux atouts voilés et poétiques.
Cordialement. Suzâme



m'annette 02/05/2011 19:24



Du mystère, qui file au vent...



Suzâme 08/05/2011 18:12



Je pensais tout d'abord au coupe-vent mais le poème n'aurait pas donné cet effet d'étoffe autour de la beauté...Suzâme



askelia 02/05/2011 14:24



Deux paréos qui s'affrontent, lequel 'emportera?


bises



Suzâme 08/05/2011 17:52



Ah ah Askélia! Ni l'un ni l'autre, le vent déshabillera l'une et l'océan emportera le paréo de l'autre...Suzâme



Monelle 02/05/2011 10:16



Un paréo et le vent de la plage.... pas pour se cacher mais le sentir la caresser !





 



Suzâme 08/05/2011 17:46



Bonjour Monelle,


Souvent on pense que la nudité intégrale est idéale, pourquoi pas? Le soleil se régale des exhibitions de la nature. Et pourtant une étoffe légère qui enveloppe la silhouette participe à sa
beauté quelques soient ses formes. Cordialement. Suzâme