Dame d'Ysp

Publié le 8 Juillet 2012

Surtout ne lui dites pas qu’elle sait l’âme. Elle suit l’être. Peut-être…


Qui l’aime ? Ce n’est pas la question.

La dame écoute l’autre qui ne sait à quel point exprimer est son fil intérieur dans l’obscur comme à l’aube de lui-même.

Nul rêve ne bat des ailes dans cette pièce si sobre, si sombre puis éclaircie de suite devenue l’espace de deux esprits.

Parfois un seul mot de sa bouche distante alarme l'autre, le délarme.

Surtout ne pensez pas qu’elle fait tout pour l’être, qu’elle fuit tout d’elle-même à travers l’autre qui s’épanche, un peu saule devant elle.

Mais qui est seul ?

C’est la question sans jeu, du fœtus à l’aridité de l’âge qui surprend plus vite que la pluie sur le visage.

Surtout ne lui confier pas qu’elle est l’espérance, que renait l’existence, celle du Je à travers ses yeux.

Ne pas oublier son regard incliné pour entendre, comprendre sans prétendre, sans jamais prendre ni l’être, ni l’âme.

Suzâme

(2/07/12)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Ecrits intimes

Repost 0
Commenter cet article

Plume 12/07/2012 18:59


Elle est là, et parce qu'elle est, tu es !


Quelle analyse Suzâme ...


Bisous, Plume .

Suzâme 20/07/2012 05:50



Sans le regard de l'autre, son écoute, sa sensibilité, comment exister? Là, Madame d'Ysp exerçait son métier, celui d'être une passerelle invisible d'un regard, d'une oreille à un visage, à une
voix... C'était une très belle rencontre salutaire quand l'horizon semble disparaître à chaque pas. Amitiés. Suzâme



Catheau 12/07/2012 15:46


La dame d'Ysp : celle qui vous regarde en silence et vous fait exister.

Suzâme 20/07/2012 05:35



Si je sais que je ne la rencontrerai plus, je sens que je ne l'oublierai jamais.



Veronica 10/07/2012 09:11


C'est beau et ça me touche beaucoup ...


De toute façon, tout ce que tu dis, écris ou pas, toute celle que tu es me touche, sous âme, tu le sais ? C'est comme ça, pas besoin de le lui dire, elle le devine ...


Je t'enrace fort !!!

Suzâme 18/07/2012 23:14



Ecrire sans filet, se jeter sur la feuille sans chuter, c'est exprimer une vie pleine de fissures de lumière. 


Comme je suis heureuse que tu te poses ici. J'écoute ton chant unique... Suzâme



Carole 09/07/2012 16:27


Je crois que c'est un peu la dame de "l'amour de loin", qui n'existe jamais tout à fait mais fait exister celui qui l'aime.

Suzâme 15/07/2012 21:40



C'est une dame mystérieuse qui existe mais que nul ne connaît. Elle a un pouvoir d'attention et non d'attraction qui révèle, éveille ou dérange, démange... 



Fathia Nasr 09/07/2012 14:53



Suzâme 15/07/2012 21:34



Merci pour cette bonne tasse de café crème. A ton bonheur! Suzâme