Croqueurs de mots défi n°79 : "d'encre couleur à la bonheur"

Publié le 16 Avril 2012

Noces sanguines

 

 

 

Je suis en chemin

 

depuis toujours

 

vers cet or rouge

 

qui tombe au loin.

 

 

 

Tout d’abord

 

étrange dans l’enfance

 

comme une fraise sur l’eau

 

puis familier au-dessus des tours

 

mais plus encore

 

fascinant hors du temps

 

comme flamme ronde au fond

 

de l’horizon qui se rapproche

 

invitant mon âme aux noces

 

sanguines du jour et de la nuit.

 

 

 

Je suis en chemin

 

depuis toujours

 

vers cette heure rouge

 

qui m’attend au loin.

 

 

 

Suzâme

 

(12/04/12)

Croqueurs de mots défi n°79 : http://tricots-malins.over-blog.com/categorie-11423440.html

 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #DEFIS CROQUEURS DE MOTS

Repost 0
Commenter cet article

Catheau 28/04/2012 22:37


Comme un fanal dans la nuit, la petite lumière de la poésie peut-être.

Suzâme 01/05/2012 20:30



Votre objectif zoome dans mes profondeurs.



Carole Chollet-Buisson 18/04/2012 00:05


Un beau poème, et des noces troublantes, sanguines comme des fruits qui mûrissent.


Carole

Suzâme 19/04/2012 19:56


Une interprétation juste et délicate. Merci Carole.


Tibicine 17/04/2012 22:55


Bonsoir Suzâme. Ton poème est troublant, il interpelle par son mystère. à bientôt, tibi

Suzâme 19/04/2012 19:56


Je le réalise d'après les différentes interprétations au fil des commentaires. Je n'en exprimerais pas davantage tant la liberté du lecteur m'est sacrée. C'est la maturité, mon parcours sur une
dizaine d'années et le point d'arrivée qui me situe. Rien n'est triste puisque tout est beau. Bisous mon amie. Suzâme


Elo 17/04/2012 18:25


Une belle heure à laquelle tu nous invites là ! Bisous

Suzâme 19/04/2012 19:52


Une heure pour un chemin de tout une vie que je me souhaite la plus longue possible tant que je pourrais m'exprimer...bisous. Suzâme


Alice 17/04/2012 17:00


J'aime l'image de la "fraise sur l'eau", glissée parmi ces noces sanguines de toute beauté.


Amitiés

Suzâme 17/04/2012 17:47


Ce chemin depuis l'émerveillement de l'enfant jusqu'à la contemplation de l'être qui décline pareil au soleil en toute beauté. Je suis si heureuse de te retrouver ici, sur ces quelques vers "écrits
sur ma paume". Bisous. Suzâme