Communauté Textoésies et vous : Un air de printemps

Publié le 13 Avril 2013

 

161020121034

Un air de printemps

 

Murmures de branches

Quand l'écorce s'éveille

au moindre soleil.

 

Dès l'envie de feuilles

de fleurs loin des deuils

les arbres se déhanchent.

 

Suzâme

(13/04/13)

 

 

Je vous accueille en poésie :

 

 

Le froid est encore là ... seulement les arbres, les fleurs, sont en besoin de fleurir, de jaillir, de rire...

Durgala

 link

 

 

Quelle poésie peut rimer mieux avec le mot envie

en un seul ou en deux mots?

Chaque jour, le vert se fait plus tendre,
Chaque heure apporte son bouquet de bonheur
Chaque instant révèle la présence.

Claude
Bourgeons en gilet
Que la sève fait craquer
Et de feuilles en fleurs en fruits
On respire la vie
Toute Amour
Sur l'autel des beaux jours...

Jill-bill
Un rayon de soleil
ronronnent les tondeuses
le coucou chante

vie au jardin
à la pelle et au rateau
premières courbatures

Mésange à son nid
coup de soleil printanier
papy au jardin


ABC

 

Amoureuse du soleil
Nature qui s'éveille
Sans tapage, ce chant étrange,
Le pépiement de la mésange
L'annoncement du réveil féérique
D'un petit monde fantastique.

 

 

Esclarmonde

link

 

Timide violette
tapie dans le sous bouis
bouquet d'amoureux

Josette

"Cerisiers"

Au bout de leurs branches
Les petits poings serrés
Des bouquets de fleurs en boutons
S'ouvrent, et c'est douceur.

Nounedeb
Proposé par La vieille marmotte :

Jardins renaissants

Pour le peintre printanier

Ô couleurs du Temps 

 

Catheau

link

 

 

Eveil de feuilles.

Eveil nature.
Envie de vert
Envie de chair.
Bourgeon naissant.
Amour brûlant
Arbre et soeil.
Peau contre peau.
Passion Printemps.

Hauteclaire
Le magniola lisse ses couleurs
Offre ses fleurs aux abeilles nonchalantes
qui s'attardent dans les volants de satin
Baignés par les éclats de l'aube
Les sureaux bercent les aours
des mésanges en quête de nids
L'heure bleue a carillonné
La mélodie du renouveau
Plume
link


La vie comme elle va
le printemps vient
je respire
dehors
Enfin


ABC
link

Le printemps a cet avantage
Il règne en nous et partage
Le souvenir des oiseaux
Le vert tendre des bouleaux
Notre coeur se souvient
L'hiver jaloux n'y peut rien


Jonas D.
link


Chacun y va de son content
Il nous fallait le soleil

les oiseaux chantent
les températures montent
les fleurs s'ouvrent
que du bonheur
et envie d'évasions

Flipperine
link


Lumière retrouvée
Parfums exaltés
Couleurs éclatantes,
Caresses enivrantes
Sur mes bras découverts
Je me moque de l’hiver.


Mansfield
Je passe en secret
Dans les poudres de fleurs
Dresser le tapis vert
Des blanches dénudées
Au fil long de mon coeur
Ma chère âme déhanche
Son jardin animé
En chantement d'oiseaux
Sur le mur lilas
Dansent les parfums chauds
De ma terre rosée
Qui s'envolent si beau
Jusqu'à ton or d'été ...
Véronica B.
Tour de piste
Au jardin des délices
Premières floraisons


Entends les grues
Qui passent en fanfare
Les voix du printemps...


Marine D.


Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0
Commenter cet article

sabine 22/05/2013 12:41

Dommage que tu aies oublié des particicipants ......!!!
(J'ai eu envie de venir respirer cette page, tout à fait au hasard mais ....y a-t-il vraiment un hasard !!!)
T'embrasse ..folle étourdie (RIRES) : sabine.

Joëlle Colomar 19/05/2013 09:37

Toute la nature s'est revêtue de manière sensuelle pour notre plus grand bonheur. Merci pour ton passage sur mon blog et toutes mes félicitations pour ton recueil de poésies et longue vie à lui. Amitiés. Joëlle

Cardamone 04/05/2013 00:00

Rêve de printemps
Comme une coup d'ailes
Sur la toile pluvieuse

Monelle 02/05/2013 15:39

Soleil radieux le jeudi
Pluie le vendredi
Boule de neige le samedi
Printemps... où es-tu, dis ?

Bonne fin de journée
Monelle

sabine 19/04/2013 15:34


Voici "ma" ou "mes" participations, suzâme ...Quelques lueurs issues de mes pensées (qui pourraient faire un second livre, d'ailleurs !) :


Quelle que soit leur essence, les hommes sur terre forment un bouquet où chaque fleur porte en elle le don d'émerveiller ou d'émouvoir par sa couleur et son langage ...Croyons éperdument en ce
"printemps né du monde" !


 


Il est un bouquet merveilleux, paysage unique, intérieur, enfoui dans la sève de notre âme. Il déploie nos propres couleurs, embaume de nos propres mots, et resplendit de notre propre regard
...J'ai envie de l'appeler "printemps" !


 


Nous sentons bon les fleurs de notre âme, et respirons par le parfum de ses rires... 


 


T'embrasse tout plein : sabine.