Communauté Textoésies et vous: S'enfuir, dites-vous! S'enfuir, c'est...

Publié le 17 Juin 2012


Et bien justement, sensiblement...
 

Cette fois-ci, après vous...


S’enfuir, c’est laisser la chimie
 
Evaporer toute la nuit
 
Votre esprit en brumes
 
Volutées.
 
 
Askélia
 
 
 
 
 
 
S’enfuir n’est pas fuir
 
Parfois tout simplement
 
Sauvegarder sa peau
 
L’espace d’un moment.
 
 
 
Françoise Vieille Marmotte
 
 
 
 
S'enfuir et renaître vite
autrement vivre en s'affirmant et en osant.
 
Flipperine
 
 
 
 
Se fuir soi-même
 
    Quand on ne s'aime
 
    Quand l'âme sœur est nulle part
 
    Pour vivre à deux la même histoire
 
    Se voir la nuit clairement autrement
 
    Dans des rêves de Cendrillon, éperdument...
 
 
Jill-bill
 
 
 
 
Pourquoi s'enfuir ?
 
    L'ombre ne nous lâche pas...
 
  
Nina Padilha
 
 
 
 
S'enfuir ,
s'enfuir pour ne pas tomber,
glisser à la surface du monde,
si vite que toute chute semble impossible
s'enfuir et fuir son ombre plus vite que la lumière,
la peur au ventre et la mort aux trousses.
Fuir furieusement et avec panache
pour aller de l'autre côté des choses,
plus vite que le vent, plus vite que la vie,
en espérer gagner un peu de temps
 
Anélias.B
 
 
 
S'enfuir…
comme une source
 
    vers sa rivière,
    comme une source étrangère,
 
    s’enfuir dans les dédales
                                  invisibles de
 
    l’eau.
 
 
S'enfuir aujourd'hui serait fuir le temps présent
    De ceux que l'on adore car vraiment magiques
    Dans des paysages tellement magnifiques
    Mais un sombre avenir nous attend
    Chargé de nuages noirs comme ce présent
    etc, etc, etc
 
 
 
  S'enfuir
 
 
Pour la route horizon
Rêve dans la prison
Liberté bleue de l’eau
 
Pour le temps un fléau
Lâcheté du soldat
Faute et mea culpa
 
Cauchemar de l’amant
Mensonge et reniement
 
Catheau
  http://ex-libris.over-blog.com/



S'enfuir c'est me réfugier dans la prairie

    Toute enivrée de perles de rosée

    Eblouissante après la pluie

    J'y redécouvre la volupté
 

   Esclarmonde

    C'est chercher à garder le soleil pour soi

    C'est mettre les voiles

    de marrie et ...

    S'enfuir

    C'est courir la merveille en quête d'une étoile et se brûler les halles !

Servanne V
http://lejardindaimehaut.blogspot.fr/



*S'enfuir sans fuir*
 

    En partance d'autre chose,

    transformer le monde

    en recousant les secondes,

    n'être plus ici et rester là,

    faire des ailes de ses bras,

    silence de nymphose.
 

    Hélène*
http://lebancdurienfaire2.over-blog.com/


S'enfuir pour trouver un ailleurs...

    Mais sera-t'il meilleur ??

Monelle
http://monelle.over-blog.com/


S'enfuir
Ne plus regarder hier.
Oublier les caresses,
Faiseur de mauvais rêves
Mais te vivre jusque dans la mort.
Et s'enfuir, toujours plus loin.
Sans lendemains.

Fauvette
http://olga.au-coeur-des-mots.over-blog.com/


   


S'enfuir, c'est ...
 

    Prendre la clé des champs

    Epanouir des choix dynamiques

    Assouvir les possibles du bonheur

    Pour rassasier son désir de vivre ...
 
Plume
http://demauxenmots.over-blog.com/  


S'enfuir.. partir sans se retourner
souffrir de ne pas avoir su dire
que l'amour toujours présent
ne pourait mourir. 

M'amzelle Jeanne
http://endirectdechezmoi.over-blog.com/


S'enfuir, c'est parfois partir un peu pour revenir beaucoup mieux...
 
    S'enfuir, c'est parfois claquer la porte pour ne jamais revenir...
 

    S'enfuir, c'est parfois être présente sans être là...  
    S'enfuir, c'est toujours laisser de soi pour un ailleurs...

ABC
http://detente-en-poesie.over-blog.com/


S'enfuir, c'est connaître le moment
    et sentir l'instant.
    Refuser l'inexorable,
    Cette vieillesse détestable.
    Je m'enfuirai, oui ;
    Et à l'ancienne vie
    Je dirai un grand merci.


Francine
http://unsoirbleu.over-blog.com/


S'enfuir jambes à son cou
    Peur - terreur - horreur
    La fuite brûle les entrailles
    La fuite nous réduit, concasse.

    Des jours, des ans, des temps
    pour calmer la douleur..
    Des tonnes de douceur
    Encore et plus encore

    Pour sourire à nouveau.

Durgalola 
http://durgalola.over-blog.org/


Fuyons la ville et ses attraits

    Le lac en possède bien assez
    Gardons au coeur le souvenir
    D'une petite image idyllique.


    Je te possède,

    C'est inouï

    Mon amour ...
 

    Veronica


   
Qui crie et qui bourdonne

    Je prendrai ce chemin

    Qui ne mène nulle part

    Me conduira-t-il vers toi

    Qui quelque part m'attends ?

    J'aimerais le croire...



    Fuir pour se retrouver, Suzâme, peut-être...

Marine D
http://dans-les-voiles.over-blog.com/


S'enfuir pour se reconstruire ailleurs.

Flipperine
http://flipperine.over-blog.fr/


S'enfuir pour entendre le silence

    Lire "S'enfuir" chez Mansfield
qui pense à Greta Garbo

http://www.mansfield.fr/article-s-enfuir-106566224.html

"S'enfuir
Comme le vent..."
avec
Adamante

http://www.adamante-images-et-reves.com/article-s-enfuir-106727746-comments.html#anchorComment

S'enfuir, c'est...
Se faire la ma malle avec ses propres trésors cachés..." de
Cosima
à suivre chez
http://lepharedesmots.over-blog.com/article-s-enfuir-106626126.html
Fuir pour craindre l'absence
Puis revenir pour sentir battre ton coeur

Josette



Un jour
    Partir
          Sur le sentier de soi
    Et en devenir
    Le pèlerin éternel ...
    Attraper d'en haut
    La vérité des nuages
    Et en maquiller ses paupières ...
    Récolter
    Dans le creux de ses mains
    Un peu des pleurs des hommes
    Et invoquer pour eux
    La candeur des rivières ...
    N'avoir le poids
    Que d'un baluchon en brume d'or
    Porteur de ses espoirs et de ses rêves ...
    Devenir artiste
    En s'éprenant de tout
    Et ne jamais rien retoucher
    De ses traits de folie...
    Rire de se perdre
    Revenir en silence
    Et repartir sans peur
    Rejoindre de son âme
    Les plus lointains ailleurs ...........



Et, pour suivre Evajoe "sans fuir" lire

S'enfuir pour oublier les maux

Ne pas regarder derrière

S'arrêter

Se poser

Réfléchir

et revenir

Pour écrire des mots

Les livrer en pature

ou les donner à lire.

Les dévorer à son tour

pour ne plus fuir.

Dépassez ses maux

et revivre.

Ecrire, et encore écrire

pour éviter cette fuite

incensée

folle au travers des champs

des prairies

des bois et des montagnes.

Ouvrir son beau cahier d'images

et sans fuir écrire pour vous!


http://www.rencontre-avec-ma-poesie.fr/article-sans-fuir-106896146.html

 

 
 S'enfuir, c'est quitter ses ombres
après avoir tout refermé
sans pleurer, sans se retourner.

S'enfuir pour retrouver ses arbres
après avoir tant rêver
Sans hennir, sans haïr.

Suzâme

(05/06/12)  


Mais voici un écho étrange "et calme et grave", que je goûte aussi comme un verre de sagesse dont chaque gorgée m'est interrogation, 
celui
d'Anne Le Sonneur :


http://www.anne-lesonneur.com/article-changer-d-air-106865455-comments.html#anchorComment
 
 
 
 
 

 
 
 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

eVAjOE 16/06/2012 21:31


Bonsoir Suzame,


 


Je ne savais pas si un long poème avait sa place dans ta communauté mais ce mot s'enfuir ou sans fuir m'a vraiment donné ees ailes pour écrire ce texte.


Merci!


 


Bisous


 


S'enfuir pour oublier les maux


Ne pas regarder derrière


S'arrêter


Se poser


Réfléchir


et revenir


Pour écrire des mots


Les livrer en pature


ou les donner à lire.


Les dévorer à son tour


pour ne plus fuir.


Dépassez ses maux


et revivre.


Ecrire, et encore écrire


pour éviter cette fuite


incensée


folle au travers des champs


des prairies


des bois et des montagnes.


Ouvrir son beau cahier d'images


et sans fuir écrire pour vous!


 

Suzâme 19/06/2012 07:06



Un textoésie est plutôt court à l'image de ce que nous pourrions nous envoyer par téléphone mais il se rallonge parfois parce que l'inspiration insiste et je l'accepte volontiers. Ta plume nous
entraîne profondément. Bisous. Suzâme



Sabine 16/06/2012 19:15


Suzâme, peux-tu remplacer "Du sentier de soi" par "Sur le
sentier de soi" ....je me comprenais en disant cela mais, suite à une réflexion juste et très pertinente de Plume, je me suis rendue compte que je m'étais mal exprimée et que ce "du" pouvait être
pris dans plusieurs sens !


Je te remercie infiniment ....On comprend mieux ainsi le "voyage intérieur" dont je voulais parler ....


BISOUS : sabine.

Suzâme 19/06/2012 12:10



Tu as raison de te relire et le regard de Plume est bienveillant. Vous êtes si proches qu'elle sait ce que tu désires exprimer. C'est une belle complicité!. Bisous. Suzâme



Sabine 16/06/2012 09:53


Saltimbanque et .....désobéissante !


Je n'ai pas voulu employer le mot "s'enfuir" qui veut dire "prendre la fuite" (sensation que je n'ai jamais ressentie !)


Mais, je crois, au regard des magnifiques participations que j'ai lues, que tu accepteras ce mot "partir", par le voyage auquel il invite !


Sinon, je te le permets ...Note 0 avec mention "hors sujet" (Rires....)


Je t'embrasse bien fort : sabine.


 


Ah oui, j'ai mon amie évajoe qui a également réalisé un bel écrit pour ce partage mais a dû oublier de te le communiquer ici, alors je me permets de le faire pour elle ...Voici le lien afin que
tu ailles voir, ICI 

Suzâme 19/06/2012 07:05



S'enfuir, partir... Qui sait la différence dans l'écrit, celui qui sent quitter quelque chose, quelqu'un pour autres chose, quelqu'un d'autre. Partir, ce n'est pas toujours s'enfuir mais
s'enfuir, c'est surtout partir... Et il n'est que 7h du matin! Bisous.Suzanne



Sabine 16/06/2012 09:42


ça y est, suzâme,  j'ai eu soudainement envie : la ..."saltimbanque des défis !"


En voici le jet  (Gros gros bisous !)


 


 





Sur le chemin de Compostelle, en plein coeur de l'Aubrac


 


 


 


 


 


 


Un jour 


Partir


Du sentier de soi


Et en devenir


Le pèlerin éternel ...


Attraper d'en haut


La vérité des nuages


Et en maquiller ses paupières ...


Récolter


Dans le creux de ses mains


Un peu des pleurs des hommes


Et invoquer pour eux


La candeur des rivières ...


N'avoir le poids


Que d'un baluchon en brume d'or


Porteur de ses espoirs et de ses rêves ...


Devenir artiste


En s'éprenant de tout


Et ne jamais rien retoucher


De ses traits de folie...


Rire de se perdre


Revenir en silence


Et repartir sans peur


Rejoindre de son âme


Les plus lointains ailleurs ...........


 


 


Sabine.


 


 


 

Suzâme 19/06/2012 07:01



J'ai du retard dans mes réponses, Sabine, mais tu sais que j'ai lu de suite ton poème qui traverse les paysages de l'âme. J'irais bien sur les chemins de Compostelle mais je suis en Amour depuis
35 ans, un beau voyage aussi. Bisous. Suzâme



Monelle 14/06/2012 10:33


Lire tous ces textes est une manière de voir comment les autres ressentent le mot "s'enfuir" par rapport à soi-même...


Bonne journée - bisous



Suzâme 17/06/2012 21:38



Il est vrai que du rêve nous découvrons l'envers, le chagrin qui propulse sur d'autres chemins pour survivre. J'aime cette palette qu'offre ses thèmes où toutes les plumes ont leur place... Tu le
sais. Bisous. Suzâme