Chanteuse de nuit

Publié le 9 Mai 2011

L’artiste au cœur nu

S’élance et danse sur la table.

Ils ne voient que sa beauté crue

Et n’entendent sa voix insatiable.

 

Elle donne tout

Mais seule son âme s’épanche.

Que savent ces loups

De la chanteuse qui se déhanche ?

 

La femme au cœur maudit

Envoûte la foule abasourdie

Ne voyant que sa robe qui tombe

Oubliant sa voix sombre.

 

Suzâme

(9/05/11)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #poèmes

Repost 0
Commenter cet article

Fathia Nasr 09/05/2011 18:34



Bonjour Suzâme, Une belle chanteuse de nuit qui envôute tout le monde, j'aime ce poème, bonne semaine, bises



Suzâme 10/05/2011 20:23



Merci Fathia. J'avais envie d'écrire une esquisse et peut-être d'autres. J'aime lorque leurs voix vibrent au-delà de leur professionnalisme. Suzâme



Libre necessite 09/05/2011 17:25



Difficile d'être entendu derrière l'apparence physique. Amicalement dan



Suzâme 10/05/2011 20:21



Bonsoir Dan,


J'ignore si on impose le look avec la voix aux hommes qui chantent, oui bien sûr mais pas au point de les laisser découvrir leur atout. Alors que les femmes ont la contrainte de s'exposer avec
leurs meilleurs attraits et atours même si elles ont une voix exceptionnelle. L'opéra, l'opérette se libèrent à l'instar du théâtre. Le dénuement des scènes et la presque nudité des artistes sont
garants d'un public plus important. Cordialement. Suzâme



askelia 09/05/2011 15:09



Peut-être quelqu'un dans la foule aura remarqué qu'elle était belle, "mais pas que..."


Joli texte!



Suzâme 10/05/2011 20:16



Bonsoir Askelia,


J'ai exagéré son look, son comportement, ses conditions d'artiste mais j'exprime mon chagrin pour ces êtres quelquefois exceptionnels qui donnent leurs tripes bien plus que leurs corps. C'est en
regardant récemment Marilyn Monroe en campagne pour l'armée américaine, 8 ans avant sa mort, chantant devant des millers de soldats, par tous les temps, en petite robe sexy...et terminant sa
tournée par une pneumonie soignée à l'hôpital. Mais c'est une anecdote de vamp, de vampire de l'écran hollywoodien. Cela m'a touchée même si je me situe aux antipodes de ce mythe qui cache
toujours une femme, qui a écrit d'ailleurs, poèmes et journaux intimes...Excuse-moi pour ce complément qui ne t'intéresse peut-être pas. A bientôt. Suzâme