Cet étrange instrument

Publié le 1 Juin 2011

Il bat si fort la démesure. Après un long sommeil, des fausses notes, timides et tendres. Une fois réaccordé, le premier morceau dont on se souvient fait presque pleurer.

 

Tout est là dans les trois notes du début. La mélodie arrive en pleine lumière, un trésor d’harmonie que seul le musicien reconnaît. Il n’y a pas d’improvisation et la sincérité ne se joue pas. Les cordes sont en place depuis longtemps et ne demandent qu’à vibrer.

 

Cet étrange instrument est comme un corps immense et invisible qui ressent tout ce qui l’éveille. Il peut vivre dans l’ombre pendant des jours qui semblent une éternité. Il craint de prendre la poussière, de s’enrayer, de tousser au fond de son silence si rempli, si nourri mais il sait aussi que la vie peut l’appeler pour interpréter une partition même si c’est celle qu’il connaît le mieux parce que d’amblée, il a le rythme. Et, de pianissimo à moderato, si jamais il s’emballe, pardonnez ses élans qui viennent de si loin, de l’oubli parfois.

 

Ces trois notes préférées, il ne les exprime pas toujours. Le son s’absente lorsque l’émotion s’amplifie. Est-ce parce qu’il a vieilli dans sa cachette ?

 

Quel étrange instrument que ce cœur ?

 

Suzâme

(01/06/11)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Autres écrits

Repost 0
Commenter cet article

Catheau 01/08/2011 14:47



Un instrument au diapason de nous-mêmes, que vous écoutez avec l'oreille absolue.



Suzâme 12/08/2011 18:44



Il est bien l'instrument que j'écoute le plus mais je sais aussi qu'il ne fait pas l'unanimité. Un coeur, on sait que cela respire mais qui sait encore que cela aime tendrement et pourquoi pas
follement? Au bonheur de te commenter. Suzâme



Korielle 02/06/2011 14:53



Le maestro de l'orchestre, fort sensible il s'emballe parfois, mieux vaut le ménager et écouter longtemps sa douce musique...


Gros bisous, bonne journée



Suzâme 06/06/2011 19:01



Parfois il gronde, il râle aussi. Il n'est pas fait pour la solitude cet étrange instrument... Merci de ta visite. Suzâme



Arthémisia 01/06/2011 21:35



instrument pour un orchestre à cordes...sensibles.



Suzâme 06/06/2011 19:00



Un petit arpège et cela repart. A bientôt chez toi. Suzâme



Elo 01/06/2011 19:36



Un coeur énorme qui bat pour nous offrir ces mots merveilleux !!!! Un étrange instrument qui ne demande souvent qu'à êter un peu plus écouté... Bises



Suzâme 06/06/2011 18:59



Un instrument qui s'endort parfois sui lui-même mais ronronne quand même. Je pense suvent aux êtres qui vivent et vieillissent seuls...A bientôt chez toi. Suzâme 



askelia 01/06/2011 13:53



magnifiques description et parallèle!!



Suzâme 06/06/2011 18:57



Bonjour Askelia,


Cet instrument m'a permis d'exprimer tellement de choses et en même tant à la façon d'un peintre, j'ai pris beaucoup dans l'univers qui m'entoure, des personnes que je croque du regard, ne
sachant pas dessiner. A bientôt chez toi. Ton écriture me surprend toujours. Suzâme