Ce que m’a dit mon rêve

Publié le 1 Mars 2012

J’avais décidé de me rendre à mon lieu de travail à pied. La marche devint vite interminable jusqu’au moment où, absence totale, je ne me souvenais plus où je travaillais.

Impuissance, détresse… la ville était si vaste. Je ne savais plus rien de moi.

Premier réflexe après ce vertige : appeler ma fille pour lui demander l’adresse de mon lieu de travail…

Interrogations, introspection, tourmentes... Cela ne sert à rien. Mon rêve est si clair qu’il a l’évidence d’une réalité.

Ma situation? Je travaillais dans ma ville depuis quelques années mais depuis quelques temps je suis sans emploi.

Bien sûr toutes les interprétations sont possibles. Voici la mienne mais je ne suis pas psy : la ville dans laquelle je travaillais me signifie dans ce rêve très dur qu’elle ne me reconnait plus.

 

Suzâme

(01/03/12)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Ecrits intimes

Repost 0
Commenter cet article

joelle.colomar.over-blog.com 21/07/2012 10:39


Non Suzäme, pour moi, tu veux faire appel à ta force intérieure pour t'aider à résoudre ce problème. Le féminité représente l'intériorité. Belle journée à toi. Bises. Joëlle

Suzâme 27/07/2012 18:58



Ce rêve est un écho de ma situation sociale. J'ai effectivement recherché un emploi dans cette ville qui ne m'en a pas donnée. Mais il se peut que ce rêve me dise, avec un peu de recul, reste
chez toi, dans ton univers, pourquoi allez là où nul ne t'attend plus? J'ai eu surtout le sentiment de perdre la mémoire d'un chemin... J'ai été voir la Psy du travail. Qui me révélait qu'après
une rupture avec un milieu, une activité professionnelle, il fallait faire son deuil d'une période à jamais révolu. C'est peut-être le message de mon rêve... merci d'être restée un moment sur le
quai de cette écriture qui m'est peu familère. Bisous. Suzâme



olga.au-coeur-des-mots.over-blog.com 07/03/2012 08:47


Bonjour Suzâme,


Oui, j'y ai pensé un peu aussi, mais en lisant la suite de ce "mauvais rêve" Je penche plutôt à cette dépersonnalisation que donne la mise au chomage,on a l'impression de n'être plus rien, d'être
une coquille vide, alors que l'on a encore tant à donner... Et poyur la maladie d'Alzheimer un petit
test  rapide, tu fais un rond, et dedans tu marques avec deux aiguilles 15h. Tant que tu peux faire ça tu as tes repaires dans le temps, mon médecin qui m'a dit de faire ça car j'avais aussi
des doutes....


Bises à toi 


Fauvette

Suzâme 13/03/2012 04:25



bonjour Olga,


Il y a beaucoup de choses dans ce rêve. L'absence soudaine de mémoire liée ici au trajet professionnel qui dans la réalité n'existe plus et la présence de ma fille que j'appelle pour retrouver
mon chemin...


Merci pour tes conseils. Il est vrai que cette maladie me hante pour l'avoir approché de très près. Bisous. Suzâme



olga.au-coeur-des-mots.over-blog.com 06/03/2012 19:52


Bonsoir douce Suzâme, 


Que ce rêve est douloureux et cette perte totale de repère. L'oubli, pour ne pas penser...


Et ce lien d'amour qui transparait, qui te ramène à cette réalité : plus de travail.


Une perte d'identité, comme une non reconnaissance de ce que l'on est...


Bises


Fauvette

Suzâme 06/03/2012 21:06



Pourvu que cela ne m'annonce pas ma future maladie d'Alzeimer. C'est un raccourci d'interprétation sur un rêve qui en propose beaucoup d'autres. Il me dit quelque chose en rapport à mon contexte
actuel. Ne pas me laisser entraîner par l'abstraction, le rêve, l'oubli. Affronter ma nouvelle réalité... Bisous. Suzâme



Anélias.B 06/03/2012 12:12


Suzâme, ton rêve me semble vertigineux : c est un rêve qui commence simplement «  se rendre sur son lieu de travail » puis qui donne le tournis, le vertige, les sueurs froides et le cœur qui
bat... c est une marche dans un univers abstrait, avec une intention au départ, ferme, claire et qui devient au fil du rêve, errance dans un lieu étranger...marche dynamique et pourtant vaine qui
révèle un autre espace : la maternité. Un fil conducteur possible est un lien puissant t unissant à ta fille, comme un chemin dans un monde indifférent.


Travail et maternité, me font penser à l acte d enfanter, d accoucher.


Est une nouvelle face de toi-même qui s apprête à voir le jour, à entrer dans le monde et la société ?


Est un rêve de mutation ? de passage ? Peut être auras tu la réponse dans un rêve prochain...ou lors d un éclat d écriture... L âme humaine a tant de ressources !


Amitiés


Anélias

Suzâme 06/03/2012 20:53



Bonsoir Anne,


C'était un rêve ouvert. Il m'a réveillée pour que je le vois et je les traduis en mots de peur de l'oublier.


Il a tellement de facettes que j'ai publié deux autres interprétations mais ne suis pas encore libérée de sa flagrance.


Dans la dernière partie, j'appelle au secours ma fille et non mon mari. Elle me guide et me protège. Elle sait me parler. Ce n'est pas dit mais c'est elle qui est choisi pour me montrer peut-être
le chemin de l'avenir que je ne perçois plus.


C'est une rêve si clair sur la perte d'identité, la perte de rôle, la perte d'existence dans un univers connu qui devient celui où l'on se perd.


Il me montre à quel point je suis devenue abstraite dans cette période étrange qui ressemble à la liberté, aux vacances mais qui au fond est l'impuissance à s'enrôler à nouveau comme salarié dans
une ville qui reconnait tous les trajets.


Ce rêve a retenti sur tout mon corps et reste là devant moi. Alors j'agis, je veux réveiller ma mémoire. L'imagination m'entraîne peut-être trop loin.


Merci pour ta plume au plus proche de ma vie. Bisous. Suzâme


 



juliette 06/03/2012 10:55


IL ME SEMBLE QU'IL YE DIS PLUTÔT DE CONTINUER À CHERCHER

Suzâme 06/03/2012 20:40



En effet, quelques jours après ce rêve qui me turlupine encore, j'ai retenu l'interprétation de ma déconnexion à mes réalités et me suis empressée à assaillir le marché de travail. Il me faut au
plus tôt un nouveau trajet.