Belle, secrète faille... (avec le "rebondissement" de Nounedeb

Publié le 24 Avril 2012

 

Belle, secrète faille

 

où s’abrite l’âme

 

au-delà du regard

 

qu’un seul monde éteint.

 

     

 

Suzâme

 

(24/10/11)  

N.B. Un instant poétique qui n'était pas un textoésie puisque l'année dernière je n'en transmettais que rarement mais en recevant en commentaire le "Rebondissement" de Nounedeb, je n'ai pas hésité, avec son accord, à vous le proposer comme un duo ou un dialogue. Le mien, un peu beaucoup obscur, le sien plein d'une lueur éblouissante.

 

Dans un monde éteint

Un seul regard peut

Comme d'une faille

Faire briller l'âme.   

Nounedeb
http://nounedeb.over-blog.com/

 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #instantanés poétiques

Repost 0
Commenter cet article

Catheau 28/04/2012 22:32


On pense aux vers de Baudelaire :


Un éclair... puis la nuit ! - Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?


Merci pour ce dialogue poétique.

Suzâme 01/05/2012 20:26



Irrésistible Baudelaire et "cette passante" qui nous hante parmi tous ses poèmes que je ne me lasserai jamais de relire. Mes quelques vers écrits du dedans avaient avant d'être écrits, la
fulgurance de l'absolu que seul le rapprochement de la vie et de la mort autorise... C'est plus qu'une idée, c'est un sentiment. Merci infiniment de votre patiente lecture. Suzâme



flipperine 27/04/2012 16:10


une belle écriture

Suzâme 01/05/2012 07:18



plus une seconde écriture inattendue...



flipperine 27/04/2012 15:56


il ne faut pas grand chose pour voir s'éclairer un visage

Suzâme 01/05/2012 07:16



l'étonnement et le dialogue entre deux âmes.



joelle.colomar.over-blog.com 27/04/2012 07:55


Merci pour vos deux partages tellement émouvants. L'âme aime à se révéler discrètement, seul un regard ami peut la surprendre... Douce journée à toi Suzâme et merci pour ta belle résonnance de
l'instant sur mon blog hier. Bises. Joëlle

Suzâme 29/04/2012 20:36



Je privilégie la poésie sans prétendre d'ailleurs être poète, je n'ai pas assez d'exigence intellectuelle, parce que j'exprime des sentiments très vifs, immédiats comme celui-ci en marchant ce
matin-là sans en livrer la source d'inspiration. Les commentaires me disent beaucoup sur mes transpositions. Et même si certains se trompent, aucun reproche, puisque j'ai souhaité cette
abstaction nécessaire pour protéger l'intime. Les vers sont les pétales qui protègent mon coeur. Bisous. Suzâme



Plume 26/04/2012 12:21


Un regard, c'est un livre qu'on ouvre furtivement sur une page lumineuse dont le langage trouve sa place dans notre âme ...


Bisous Suzâme, Plume .

Suzâme 28/04/2012 20:33



Lorsque j'ai écrit ce poème en marchant après l'avoir pensé dans mon lit à une heure où je n'avais pas eu la force de me lever, c'était encore si puissant que des larmes sont venues discrètement.
Il est vrai que je pensais à mes parents qui ont choisi l'océan. Bon dimanche Plume.