Aux ami(e)s de l' Epouvantail

Publié le 18 Juin 2011

Bonsoir,

 

Je me précipite sur mon piano d'écriture pour vous jouer "La lettre" de l'épouvail :

 

"J'ai été complètment surpris, ému et...frissonnant. Deux femmes poètes sont venues me rendre hommage au milieu de quelques ami(e)s de mes jardins "bio". Je les ai trouvées un peu spéciales à déclamer poèmes et histoires sur ma vie, en plein air. Fierté oblige, j'ai parfois retenu mes larmes devant un charmant public, oh une quinzaine de jardiniers.

Etaient-ils captivés par ces textes profonds venus d'autres planètes, les blogs? Ils ont applaudi ces êtres étranges qui écrivent sur les fleurs, les étoiles, la solitude des épouvantails comme  Anélias, Nina , Olga, Anne, Elo, ABC, Catheau, Askélia, M'Annette en réponse à la fameuse Suzâme qui, on l'aurait juré, avait fait le pari de lire avec son amie Bernie tous les poèmes, soit 10 chefs d'oeuvre qui m'ont aussi donné le sourire. J'en ai presque lâché mon râteau.

Le public? Hommes, femmes, enfants de Nanterre intéressés par les jardins BIO, l'éducation et quelquefois par la Poésie. Je ne suis pas très sûr d'avoir été applaudi. Je crois même que c'était plutôt chaque poème lu à haute voix...

Enfin, cela m'a plu ce moment arraché aux saisons. J'étais là dans mon coin, en attente du solstice, sachant que j'aurais de la compagnie peut-être toute la nuit. M'ont manqué après lecture, l'Oiselle et la petite Emma, poupée de chiffon mais je savais que me parleraient désormais le soleil, la pluie et le vent .

 

Merci pour cette poésie, parfum de mes guenilles, souffle de présence, mots d'herbes et de paille, voix et silence.

 

 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #lettres ouvertes

Repost 0
Commenter cet article

pimprenelle - entrebrumetsoleil 20/06/2011 16:35



 


Excuse-moi


Je ne savais pas


Que


Pour une fois


Tu serais à l'honneur


Toi qui m'a tant intriguée


Lorsque j'étais enfant


Et que l'on me disait


Que


Tu étais là


Pour faire peur



Suzâme 22/06/2011 13:59



Bonjour Pimprenelle,


Merci de ton premier passage. Je transmettrai ton beau message à l'épouvantail que je croise chaque jour. Il est réceptif à la Poésie. A bientôt chez toi. Suzâme



ADAMANTE 20/06/2011 13:08



Il n'y a pas de problème, je viens juste de le publier, le voici :


 


Chevalier des jardins


Don Quichotte des Cerisiers


Je veille


Dans mon habit


Piqué de rouille


Aux lueurs mordorées


Boutonné de boulons


Fier et droit


Impassible


J’effraye en grimaçant


Je ris et grince avec le vent


Mais les merles ne sont pas fous


Ils savent que sous mes grands airs


De chevalier parti en guerre


Venu pour les épouvanter


Je suis un être bon et doux.


Adamante


http://adamante-images-et-reves.over-blog.com/article-l-epouvantail-77262587.html


 



Suzâme 22/06/2011 13:57



Bonjour Adamante,


Ton poème me donne envie, si j'étais plus audacieuse, de publier un recueil spécial "épouvantail" avec des illustrations, photos et tous les textes recueillis qui sont pour moi un trésor. Quelle
richesse d'inspiration tu as! A bientôt chez toi. Suzâme



ABC 20/06/2011 11:50



Merci pour cette belle réponse  cher épouventail, nous étions avec toi tout spécialement samedi et maintenant nous ne t'oublierons pas, promesse du vent !!!



Suzâme 22/06/2011 13:52



"promesse du vent", de l'oiselle et de ses ami,es. Nous nourrissons notre sensibilité et notre imaginaire depuis l'enfance de ces présences étranges que sont les personnages. L'épouvantail,
personnage libre, nous a permis de tout interpréter. A bientôt. Suzâme



ADAMANTE 20/06/2011 11:29



Je viens de chez Annick, une fin de matinée de découvertes agréables. J'ai vu l'épouvantail (et même écrit un texte que je vais mettre en ligne) chez M'Annette je crois (il faut que je vérifie).
Il est très beau et provoque l'inspiration. Merci à vous. Amitiés Suzâme



Suzâme 20/06/2011 12:35



bonjour Adamante


Je suis heureuse que mon simple "Monologue de l'épouvantail" est suscité ces beaux textes. J'aimerais bien que tu postes le tien chez moi en commentaire. Même si la lecture de ce florilège est
passée, le sujet reste ouvert. L'épouvantail attend d'autres poèmes ou textes poétiques. Merci de tes encouragements. Suzâme



Olga Guyot 19/06/2011 21:11



Bonjour, chut c'est moi,


Je viens te dire merci, moi,


qui planté au milieu des champs,


ne peux que rêver, 


tu as su donné une âme


à mon être de paille.


Ou de fer, peu importe,


l'oiselle a ravi mon oreille.


Que dire de ces doux mots ?


Recueillis,


telle une brassée de fleurs odorantes ?


Je suis le plus humble de tous.


Mais pour un instant,


tu as fait de moi, roi.


Merci pour tout


Olga


 


 



Suzâme 22/06/2011 13:46



Sans autres questions, mon épouvantail, je t'embrasse de toute mon amitié.


Merci Olga. C'était une rencontre fantastique. Suzâme