39ème salon d'écriture Un partage des mots: Pas vus

Publié le 28 Juin 2011

Pas vus

Cette larme qui lentement s’écoule

Le monde qui brusquement s’écroule

 

Pas vus

L’amour qui fait grève

Et soudain l’anorexie des rêves

 

Pas vus

L’arme qui fait mouche

L’âme qui se couche

 

Suzâme

(27/06/11)

 

 

Pour le 39ème salon d’Un Partage de Mots

Thème : PAS

site : http://partagedesmots.forumprod.com/

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0
Commenter cet article

Catheau 22/09/2011 08:14



Il faut les voir cependant pour les si bien dire.



Suzâme 03/10/2011 20:28



Avec l'écriture, la poésie, j'ai retrouvé un regard, mon regard. Suzâme



Evy 30/06/2011 16:36



Bonjour Suzame


Petit tour dans ton univers j'espère que tu vas bien ?? douce journée bisous evy



Suzâme 01/07/2011 21:27



Bonsoir Evy,


Merci de ton inquétude. Ce poème est réaliste, d'une implaccable lucidité. Son écriture et sa lecture font mal. Rassure-toi. Je vais bien. Bisous. Suzâme



Jeanne Fadosi 29/06/2011 15:19



De beaux mots sobres pour dire les moments de la vie où tout devient béance



Suzâme 01/07/2011 21:06



Lucidité, simplicié mènent à cette observation de nos comportements qui fait mal à écrire. Merci de ta lecture Jeanne. Suzâme



Olga Guyot 29/06/2011 09:34



Bonjour Suzâme,


Triste indifférence, que celle des hommes, nous ne voyons plus, ne sentons plus, ne goûtons plus, sommes nous devenus des robots ???


Bises


Olga



Suzâme 01/07/2011 21:10



Bonsoir Olga,


J'ai exagéré le trait sans provocation. Je pense que nous devenons de plus en plus individus mais de moins en mois humain. Et paradoxalement, les pays qui ne s'arrêtent pas à l'individu pour des
raisons politiques et quasiment traditionnelles, sont tout autant détachés de la souffrance des êtres. Mais a-t-on été un jour plus humaniste? Tu sais, je crois que je rêve beaucoup quand je ne
suis pas lucide. Bisous. Suzâme



ADAMANTE 28/06/2011 20:28



Elle est redoutable cette cécité qui voile un regard pris d'indifférence, tu l'as, en peu de mots, si parfaitement bien décrite...



Suzâme 01/07/2011 21:13



Et qu'est-ce que cela fait mal d'écrire réaliste. Je suis volontairement excessive et l'accouchement de ce texte est sans témoin. Merci pour ton passage. A bientôt, après les vacances. Suzâme