33è salon d'écriture Un partage de mots: Le puits aux secrets

Publié le 25 Mai 2011

167808g

 

 

Est-ce un pèlerinage ? Une cérémonie ? Une procession avance à rythme lent et semble cheminer depuis l’autre bout du monde. A partir d’où ? Nul ne se confie. Et jusqu’où cet essor ?

 

Pourquoi cet essaim d’êtres marchant les uns après les autres sans même s’effleurer, sans même se parler?

 

Prient-ils un Dieu, la Nature ou l’Univers ? Pensent-ils à leurs actes laissés derrière eux ?

 

Seuls les champs de blé sont témoins de leur passage et suivent leurs pas jusqu’au puits.

 

Chacun a rendez-vous et s’arrête, se penche au bord de sa profondeur, s’épanche en regardant… au fond de lui-même.

 

Suzâme

(24/05/11)

 

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

olga.au-coeur-des-mots.over-blog.comPetit papillon 31/05/2011 18:54



Qui va chercher au-delà de cette eau miroitante au fond du puits ??,


Les âmes perdues....


Que les puits ont de profondeur....


Bises


Olga



Suzâme 06/06/2011 18:46



Et que vont-elles chercher? Je me demande si les questions ne sont pas plus stimulantes que les réponses. Je crois qu'elles sont plus nombreuses. Mon âge n'a pas réduit la liste de mes
interrogations existentielles. Voilà comment au détour d'un salon d'écriture on est piégé par un puits. A Bientôt chez toi. Suzâme



Tibicine 26/05/2011 11:03



Nous sommes tous témoins, mais nous regardons souvent ailleurs. Bien à toi, Tibicine



Suzâme 26/05/2011 20:07



Bonsoir Tibicine,


Ce puits m'a inspirée une vision qui n'évoquait pas l'exode mais la rencontre avec soi-même. Les êtres se suivent sans parler. Est-ce de l'indifférence là où d'autres percevraient une
communion? Je n'apporte pas de réponse car j'assume depuis longtemps mon ignorance. Je ne suis plus mystique comme je l'étais jusqu'à 20 ans et pourtant il a des repères incontournables,
comme la notion de l'insondable dans l'être et le divin lorqu'on y croit. Ah la la! avec toi, je n'arrive jamais à être laconique. Ma plume parle malgré moi. Merci de ta compréhension. A bientôt.
Suzâme



Elo 25/05/2011 21:22



Beau salon !!! J'adore ton texte... Profond ... comme ton âme. Bises



Suzâme 26/05/2011 20:00



Merci Elo! Le puits? Une tentation. Une métaphore de notre nuit intérieure, de notre inconnu... Suzâme



Libre necessite 25/05/2011 16:28



Penchons nous un peu car parfois la vérité reste cachée au fond du puits. Amicalement Dan



Suzâme 26/05/2011 19:56



Dan,


Pas trop parce que certains d'entre nous seraient tentés d'y tomber lorsque les secrets font mal.


A bientôt chez toi. Suzâme



Nina Padilha 25/05/2011 15:32



Au fond de moi-même il y a... ma vie antérieure ! (blog)



Suzâme 26/05/2011 19:55



Et sur ton blog aussi. J'ai du retard à rattraper, toute ton oeuvre à découvrir...Je désire l'apprécier lentement. J'espère avoir un peu de perspective à quelque jour de mon anniversaire. A
bientôt. Suzâme