29è salon d'écriture Partage de mots: Chapelle corps de pierres

Publié le 24 Avril 2011

jug809

                                                                       Chapelle d'Henri Tena alias Lupinus

Site : un partage de mots

 

 

 

Chapelle corps de pierres

Aux portes du cœur

J’ai fui les cimetières

Mais aimé toutes tes fleurs.

 

Je suis entrée dans ta maison

Aux regards multicolores

J’ai fui ma déraison

Mais pensé à tous mes morts.

 

J’ai effleuré toutes tes statues

Aux visages éloquents

J’ai fui tout ce qui tue

Mais donné mon âme au temps.

 

Je me suis mise à genoux

A l’orée de tes lumières

J’ai fui la foule qui noue

Mais semé tous mes vers.

 

Suzâme

(23/04/11)

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0
Commenter cet article

Auryne 25/04/2011 05:34



très joli poème


Joyeuses et sainte fêtes de Pâques



Suzâme 04/05/2011 22:15



Merci à toi Auryne. Ce n'est pas aisé de rentrer dans l'oeuvre d'un peintre. Au début cette chapelle, en tant que symbole d'une religion, ne m'attirait pas. Puis j'ai débroussaillé ce qui
bouchait mon regard et transposé. Suzâme 



Nina Padilha 24/04/2011 14:16



Tu écris :


J’ai effleuré toutes tes statues


Aux visages éloquents


Mais les statues ont des yeux éteints...



Suzâme 24/04/2011 17:47



Enfant, je parlais aux statues. Peut-être que je prenais Marie pour une muse avec son enfant. Et je trouvais qu'elle avait regard doux. A cette époque où je croyais, ou je chantais ma
foi, Le silence des statues d'église était murmure et leurs yeux non pas éteints mais sereins semblaient comprendre ma "petite solitude". Merci pour ton passage. Suzâme.