27ème salon d’écriture – Un coeur parle dans la foule

Publié le 5 Avril 2011

Proposition d'écriture du site http://partagedesmots.forumprod.com/ : "Si vous vous mettiez à la place de votre coeur pour nous raconter ce que vous voyez, ce que vous ressentez ou autre tout en utilisant les mots : vers - pendant - sol - entre - bourse - prêt - aria-

 

Je suis à la portée des vers que j’inspire à mon hôte et pendant qu’il est prêt à tout tenter, tout vivre pour écrire, je pressens avant lui, l’aria qui le piège déjà. Il trébuche sur le sol fissuré et continue son parcours d’élite en sursis.

J’entre avant lui dans cette salle qui sent l’humanité, domine discrètement du regard l’ensemble des visages et m’attarde avec émotion sur chacun d’eux. Et je bats fort et crains de me faire remarquer de cette foule pourtant bruyante, insoutenable.

L’être qui m’habite se replie, se cache tout en cherchant debout, encerclé par la foule, le pouls du monde.

Brusquement, son cri résonne jusqu’à m’effrayer. «Ma bourse ! Qui a pris ma bourse !» hurle-il en tournant et retournant sa tête comme un fou vers les inconnus.

Cette âme magnifique est riche de mon cœur et même rimeur, le poète réclame l’argent volé au lieu que d’entendre le rythme de sa vie. Il s’emballe, je le sais, puisque c’est moi qui l’entraîne à ses limites. Soudain, l’homme s’écroule. Il ne m’entend toujours pas. Quelques uns se penchent sur lui dont un qui énergiquement le dénude.

Lui, mon corps transpire et j’ai maintenant peur de mon abandon. Ne pas le laisser là sans qu’il ait eu encore conscience de mon existence. Je me calme, me reprends.

A l’instant, plus rien ne compte que sa vie. 

 

 

Suzâme

(5/04/11)

 

N.B. Remarque du coeur : dans cette situation, j'ai choisi et préféré être le coeur d'un homme. J'ignore pourquoi je n'ai pas voulu battre dans le corps d'une femme. Peut-être parce qu'elle m'aurait écouté !

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Propositions d'écriture, autres défis

Repost 0
Commenter cet article

Evy 06/04/2011 17:38



Kikou 


Mon petit passage dans ton monde sous cette  belle journée printanière beau poème j'espère que tu vas bien douce soirée bisous féerique Evy 



Suzâme 06/04/2011 18:31



Merci. Repasse dès ce soir, je viens d'écrire "Une légende des trois sirènes". A bientôt. Suzâme



primavera 06/04/2011 10:27






Bonjour Suzâme,


Je ne saurais faire une texte à partir d'un choix de mots, il est vrai que je n'en ai jamais fait l'essai .  _ Se mettre à la place d'un homme, je crois que parfois ce doit être plus facile
pour écrire, moi-même quelquefois dans le choix d'un poème, je me refuse à le publier en tant que femme... et c'est quelquefois avec regret !


Très belle journée à toi.


Bisous


Prima



Suzâme 06/04/2011 14:07



Dans cette proposition du "Partage de mots", ces derniers n'étaient pas les miens. Aussi, ils sont une sorte de clé qui ouvre une porte sur un monde inconnu. Je considère mes textes composés à
partir d'éléments étrangers à mon univers littéraire, comme une aventure. Merci pour ta carte. Le visuel comme la musique nourrissent notre prose parfois de façon inconsciente. Je t'embrasse.
Suzâme



Reinette 05/04/2011 21:43



le coeur, toujours mis à rude épreuve, enfin on lui donne la parole.


plaisir de te lire


bonne soirée



Suzâme 06/04/2011 14:16



Merci de ta visite. J'étais tentée par cette proposition mais elle me semblait très difficile. D'ailleurs, je n'ai pas pu faire parler directement mon coeur de femme... Les mots qui étaient là
comme des contraintes m'ont projetée ailleurs dans une fiction qui exprime bien mon message. Suzâme



askelia 05/04/2011 20:49



je m'en viens te lire un peu et te souhaiter une bonne soirée



Suzâme 06/04/2011 14:20



Merci pour ton passage. Tout ce que j'écris en ce moment est un peu fou. Ma plume se libère et cherche l'obscur en moi à travers des personnages dans lesquels je ne pourrais respirer que quelques
instants. Mes textes actuels ne sont pas incohérents mais il n'est pas nécessaire de les comprendre. Je n'y laisse aucune intention consciente. Tes commentaires ainsi que ceux de quelques
assidu,es, me stimulent. Suzâme



Elo 05/04/2011 20:35



Il vit des choses bien dure ce coeur!!! Peut importe, tu as été ce que ton coeur dictait quelque part... Ton côté homme? qui sait! Bises



Suzâme 05/04/2011 20:48



Je découvre récemment qu'il est plus aisé de mettre en scène un homme surtout dans des situations telle que la rupture, lors d'une proposition précédente, et ici faire parler un coeur dans
un contexte difficile. Du fait que ma plume s'est laissée conduire par lui, c'est un peu lui qui a décidé que dans cette histoire, il appartiendrait à une victime masculine. Sinon, mon côté
homme reste aux confins. Je ne le perçois pas vraiment ni dans la vie ni sous la plume. J'ai vu ton sourire. Tu ironises et tu as bien raison. Bonne soirée. Suzâme