Pour la communauté L'Herbier de poésies : Sagesse des bois et des forêts

Publié le 7 Juillet 2017

« Ô le bel exil

Que d’exister en forêt

De cueillir la vie

Comme fruit du paradis

Comme fleur ou lumière ! »

 

Pour s’endormir en sagesse, le vieillard se chuchotait ces quelques vers apportés jadis par un oiseau merveilleux pendant le premier jour de construction de sa maison si éloignée de l’humanité.

 

« Ô le bel exil

Que de respirer sans fin.

Bonheur est maison. »

 

(04/07/17)

 

 

 

 

Cottage près de l’entrée du bois, dessin de Rembrandt

Rédigé par Suzâme

Repost 0
Commenter cet article

Martine 09/07/2017 06:38

Bonjour Suzâme,

Tout comme Josette, j'aime ton interprétation de ce beau dessin. C'est très zen.
J'ai mis mon blog en roue libre. Du travail à l'atelier , des visites ici et là...
Bon dimanche à toi Suzâme
;)

Josette 08/07/2017 08:53

Quelle sagesse apprise au fil de l'exil par ce vieil ermite.
J'ai aimé cette vision positive de la cabane de Rembrandt
bonne journée Suzâme