Textoésies et vous : Femme ! Ecoute le vent!

Publié le 8 Mars 2016

Que te dit le vent ?

« Où, où, où que tu respires

Soit vraie si tu n’es pas reine !

Grise-toi de l’aube !

Irise-toi des êtres ! »

Que te dit le temps ?

« Et si, si, si tu te retires

Soit belle, l’âme sereine ! »

(8/03/2016)

*-*-*

Femmes merveilles

La femme est mère de la parole, mère de la conscience.
La femme est magique, gourmande, aimante…
Il existe des femmes de douceur transparente qui invitent à vivre des moments d’harmonie.
Il y a des femmes granits qui résistent dignement à l’adversité.
Il y a des femmes aériennes qui vous transportent dans le bleu des rêves.
Il y a des femmes obscures qui attisent les colères.
Il y a des femmes sources, océans, tempêtes, fleurs, étincelles…
Il y a des femmes éternelles, féeriques.
Les femmes sont l’essence de la vie

Josette

http://lacachetteajosette.blogspot.fr/

*-*-*

Sirène ou baleine,

Ta beauté et ta grâce,

Le vent l’emportera…

Ne pleure pas

Pour quelques rides

Ton âme allégée

Aura droit de risquer

Les métamorphoses.

Anélias. B

http://anelias.e-monsite.com/

*-*-*

Ma femme aux mille vies
Ma princesse divine
Si douce en soie sauvage
Tu as la clé des roses
Des jardins andalous
Où les fontaines pleurent
Des musiques éternelles
Dans la chaleur du soir
Ombré de palmes bleues
Ta robe rose ondule
Dans les allées désertes
Au parfum d’orangers
Donnes-moi ta main fine
J’y poserai mes lèvres
Je dirai tous les mots
Que mon âme connaît
Dans le creux de ta paume
Mes secrets t’offrirai
Ma princesse divine
Au regard de velours…

© marine Dussarrat

http://emprises-de-brises.over-blog.com/

http://marinezou.blogspot.fr/

*-*-*

Femme, où que le vent te portes, tu penses à Elles, ces autres toi, faites de chair, de sang, de désirs et d'ombres secrètes aussi ...
Je te suis tu le sais, je suis de la même âme que toi.
Nous nous sommes reconnues, sur le chemin de vie.
Anses sœ
urs.

Véronica

http://lejardindaimehaut.blogspot.fr/

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Repost 0
Commenter cet article

Veronica 08/03/2016 17:17

Femme, où que le vent te portes, tu penses à Elles, ces autres toi, faites de chair, de sang, de désirs et d'ombres secrètes aussi ...
Je te suis tu le sais, je suis de la même âme que toi.
Nous nous sommes reconnues, sur le chemin de vie.
Anses sœurs.