Publié le 5 Septembre 2016

Bonjour à toutes et tous,

Je m'accorde quelques temps pour vivre, écrire et méditer. Toute ma reconnaissance pour votre curiosité, votre intérêt et votre fidélité. Cordialement.

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #lettres ouvertes

Publié le 4 Septembre 2016

Puiser, s’épuiser

    à

Garder l’œuf

Regarder l’œuvre

Sauvegarder l’heure.

 

Trouver l’œil

Retrouver la feuille

Approuver la poésie.

 

1ère version (03/09/16)

 

*-*-*

Puiser, s’épuiser

           à

Créer l’œuf

Recréer l’œuvre

 

Trouver, la retrouver

 

Garder l’œuf

Regarder l’œuvre

 

La tenir et retenir

S’y nourrir, en mourir.

 

2ème version (04/09/2016)

 

Poésie à soi (2 versions)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié le 3 Septembre 2016

Pour les Les Poétes en Berry : Rivière et poésie

La poésie s’y baigne nue

Elle est la rivière

Des vers cachés, non lus.

L’eau vivante, solitaire.

Pêcheurs ! Poètes !

Ne vous y mirez point !

Elle ignore les fêtes

Lignes, plumes et poings.

La poésie s’y noie

Elle est le courant maudit

Des vers secrets, sans voix.

Elle est son âme en repli.

Passants ! Poètes !

Contemplez son corps indocile !

Sauvez-la de sa tête

De vos pas, de vos plumes fragiles !

(03/09/16)

Pour les Poètes en Berry

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié le 1 Septembre 2016

  • J’peux t’dire quelque chose ? Tu n’es pas assez mûre.
  • Et toi, selon le goût de leurs papilles, tu le serais bien trop.
  • Trop ! Tu exagères. D’ailleurs, il est stupide de nous comparer. Nos couleurs ne sont pas de la même saison.
  • Si je suis plutôt acidulée, c’est pour exister, me distinguer sur leurs langues gourmandes. Ce n’est tout de même pas ma faute si je fonds trop vite !
  • Oh tu sais, j’ai le même problème, ma même sensation. Quand vient l’automne, ma maturité est du pur sucre. Comme toi, exquise, je disparais dans leurs bouches impatientes. Si nous sommes la tentation, le désir, ne sont-elles pas, hélas, notre plus beau gouffre ?

(01/09/2016)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petits dialogues ordinaires

Publié le 29 Août 2016

De l’inertie naît le désir

Comme source du désert.

S’abandonner, dormir

Réveille nos mystères.

 

(24/08/16)

*-*-*

 

L'inertie endormie

 

les doutes se réveillent

 

les mystères s'épongent

 

dans les rêves nocturnes.

 

ABC

http://jardin-des-mots.eklablog.com/

*-*-*

Si le grand désert a perdu la lumière 
Chercher les sources devient nécessaire
Les trouver c'est découvrir au fond de soi
Les ressources insoupçonnées qui un jour nous ont été offertes sans attente d'aucun retour.

Jamadrou

http://jama.e-monsite.com/

*-*-*

Si l'inertie réveille le mystère, dans le désert la source du désir s'abandonne à dormir...

Josette

http://lacachetteajosette.blogspot.fr/

*-*-*

Dans le hamac, suspension.

On se relâche, éclosion

De sensations. Émotion.

 

Nounedeb

http://nounedeb.eklablog.com/

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petites pensées ordinaires

Publié le 31 Juillet 2016

Textoésies et vous : Habits saouls du vent

 

Habits saouls de vent

Si légers, si libres.

Ici, nulle cible.

 

(20/07/2016)

*-*-*

 

Au soleil de l'été

vole le linge

en voiles de vie.

 

ABC

http://jardin-des-mots.eklablog.com/

 

 

Linceul d’été

Où trépassent les ombres

Eclats de lumière.

 

Valérie-Anne

*-*-*

 

Cela sent le propre

Que masque cette fraîcheur

Qui flotte au vent?

 

Nounedeb

http://nounedeb.eklablog.com/

*-*-*

 

Toutes voiles dehors

enfant rêveur est Colomb

Dessous la lessive.

 

Jill-Bill

http://jill-bill.eklablog.com/

 

*-*-*

Ivresse du temps

Liberté du vent

Légèreté des ans

Ici on s’éprend.

 

Catheau

http://ex-libris.over-blog.com/

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Publié le 28 Juillet 2016

Une amie, ce peut être le double de sa personne

Même si en dépit de tout, cela vous étonne.

Je lui fais des milliers de confessions

Comme si elle en faisait sa profession.

 

Une amie, c’est comme un bijou précieux

Qui a le pouvoir de nous rendre heureux

Je lui confie mes petits secrets

Elle les accueille sans grands regrets.

 

J’aimerais avoir une Amie

Qui me suivrait toute une vie

Demeurant mon ombre vivante

Jusqu’à ce que je sois mourante.

 

Ne soyons pas si triste

Je voudrais tellement qu’elle existe.

Aussi j’en rêverai  toujours

Dans l’attente des meilleurs jours.

 

Une Amie, c’est une personne entière

Qui vaut toujours plus que ce qu’on espère.

Elle est si souvent présente

Aussi bien dans l’esprit que dans la vie courante.

 

C’était une description sans importance

Mais que l’on recueille quand on la lance

Comme une vérité très rassurante

Après une journée indifférente.

 

(poème-réflexion)

Qui ouvre mon premier carnet de poésie intitulé « recueil de poèmes, de paroles, de réflexions », le 1/01/1973

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Archives

Publié le 27 Juillet 2016

Je suis la même

Une, mille et une

Une âme qui sème

Une femme de lune.

 

(26/07/2016)

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #petites pensées ordinaires

Publié le 20 Juillet 2016

Textoésies et vous : papillon vagabond

 

Papillon vagabond

Contemple l’empreinte

Pour lui nul miroir.

 

(10/07/2016)

 

*-*-*

 

Papillon intrigué
des grains au gout de sel
sur la grève.

Marine

http://marinezou.blogspot.fr/

 

*-*-*

 

Rêve de chenille

s'envoler au soleil 

un jour papillon.

Josette

http://lacachetteajosette.blogspot.fr/

*-*-*

 

Survol hésitant

avant d'offrir à sa fleur

un baiser papillon.

ABC

http://jardin-des-mots.eklablog.com/

*-*-*

 

Morte marguerite

Sous le poids de la roue

Papillon chagrin...

Jill Bill

http://jill-bill.eklablog.com/

 

*-*-*

 

 

Papillon

Vagabond

O mon âme

Quel sésame

Pour voir

Au-delà du miroir ?

 

Catherine Thévenet

Reçu sur mon portable le 24/07/16

http://ex-libris.over-blog.com/2016/07/papillon-vagabond.html

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #Textoésies

Publié le 11 Juillet 2016

Recueil de poésie

Recueil de poésie

J'avais apprivoisé sa jolie prose parfois triste, il y a déjà quelques années lors de nos premiers rendez-vous d'écriture à Nanterre PoéVie. Son inspiration immédiate et la calligraphie de ses mots en pleine séance me subjuguaient.

Aujourd'hui, je retrouve et reconnais son style aussi bien lorsque sa plume pique l'état des réalités sociales et personnelles que lorsqu'elle effleure, caresse ou se heurte aux souvenirs, aux épreuves, livrant et délivrant ses sentiments distillés à l'encre d'existence.

Elle murmure, interpelle, crie au-delà des vers pour qui sait entendre les notes basses entre les mots. Son regard photographie les friches autant que la beauté. Son coeur se bat dans la souffrance autant que pour l'espérance.

Envie de retenir :

"...Bloc de grès sur la page

L'émietter en mots arc-en-ciel".

(Couleurs nature, p.24)

 

et

"... Si mes mains savaient pardonner

Elles se tendraient vers la mer"

(Si mes mains,  p.34)

 

et 

"...Toutes les armes sont dangereuses

Mais je ne savais pas

Qu'on pouvait tuer avec une plume".

(L'arme, p.31)

 

Envie de garder précieusement son recueil saisissant.

 

Je vous invite à découvrir cette auteure dont voici les coordonnées:

feuilleetplume@free.fr

 

Cordialement.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Suzâme

Publié dans #découvertes d'auteurs et blogs